Le bal des naïfs

Chers lecteurs, j'ai été confronté, ces derniers jours, à un dilemme concernant l'actualité. Il s'agit d'un sujet concernant le dessous de la ceinture et j'hésitais fortement à prêter attention aux spasmes du lupanar qu'est la république. Mais lesdits spasmes engendrant d'intéressants remous politiciens, j'ai décidé finalement d'aborder le sujet.

Je veux parler des frasques de notre président de la république. Pour résumer très brièvement, la France a découvert que François Hollande se serait rendu dans un appartement parisien pour passer la nuit avec une actrice française. Une certaine Julie Gayet, aperçue dans un clip à la gloire de François Hollande, favorable au mariage pour tous et dotée de toutes les garanties d'appartenance aux cercles de la gauche bon chic bon genre. L’Élysée n'a pas démenti, le Tout-Paris non plus, qui selon la directrice de la publication du journal « people » ayant sorti l'affaire, savait tout. Pour couronner la chose, l'appartement en question serait lié au grand banditisme.

Une belle histoire qui montre qu'en république française, la barre de la morale est haute... François Hollande, qui n'était pas marié a trompé sa compagne. Cette dernière en a été quitte pour un séjour à l'hôpital.

Le Tout-Paris prend des airs de vierge effarouchée, alors qu'il savait, qu'il en riait et qu'il n'est pas un modèle moral.

Jean-François Copé s'affole d'un désastre pour l'image de la fonction présidentielle. Il est vrai que les médias étrangers s'en donnent à cœur joie. La relative réserve de nos journaux nationaux révèle malheureusement plus une soumission au pouvoir qu'un relent de respect pour le chef de l'Etat. Le chef de l'Etat, justement, qui est en grand mal de légitimité.

Julie Gayet est avant tout une fumisterie faisant office de contre-feux, après Léonarda et Dieudonné. La seule leçon de cette histoire est que si Hollande n'est pas digne de confiance en amour, qu'est-il en politique ? La France est-elle présidée ?

Le plus inquiétant, ce ne sont pas les 85% d'opinions défavorables pour le chef de l'Etat, ce sont les 15% de français qui font encore confiance à François Hollande.

Julien Ferréol

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement