L’affaire Hollande/Gayet : qui ne se moque pas de la France ?

L’affaire Hollande/Gayet donne à tous les commentateurs français, européens et américains de quoi se gausser. C’est donc ça la France ! Un président, c’est-à-dire le chef de l’Etat, qui passe des bras de l’une à l’autre, n’ayant pas assez protégé sa vie privée pour laisser croire aux Français qu’il n’a qu’un souci : la France. Rassurez-vous, il va tout faire pour nous faire croire que cette liaison n’en est pas une : l’Etat a les moyens de monter une contre-vérité !

Puisqu’il a le temps de se divertir, d’être amoureux, de passer ses nuits en dehors du lit conjugal « normal » (Valérie Trierweiler étant officiellement la compagne officielle, pas aimée des Français, mais elle est tout de même de tous les déplacements officiels et elle occupe un bureau à l’Elysée, dispose de très nombreux privilèges, etc.), c’est qu’il n’a pas pour la France un amour immodéré et que seul son bon plaisir compte. Les Français auraient-ils oublié qu’il avait dit avant d’être élu : « Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire».

Cette débauche de sentiments amoureux, est-ce exemplaire ? Et cette infidélité publique ne mérite-t-elle pas d’être sanctionnée ? François Hollande s’était engagé à être exemplaire : exemplaire cette liaison que nous allons payer ? Car toute dépense sort des caisses de l’état, donc de nos poches, de nos impôts, des sacrifices que nous réalisons pour parvenir à tout payer !

Selon un récent sondage, pour 84 % des personnes interrogées dans cette enquête, ces révélations ne changent rien. La cote de popularité de l'exécutif reste à des niveaux très bas, mais elle n’a pas chuté. Dommage ! La vie privée du président concerne tous les Français, d’autant plus qu’ils paient tout le train de vie offert à ces amours éphémères.

Que va devenir la pauvre Trierweiler ? Qu’attend-elle pour réagir, monter au créneau, assumer la jalousie qu’elle avait manifestée si violemment  pour Ségolène Royal, mère des 4 enfants du président ? Etrange ce silence !  Le président lui a-t-il déjà donné tellement de gages de sécurité pour l’avenir qu’elle préfère jouer le rôle de celle qui ne sait rien, ne voit rien, n’entend rien ? Allons donc, elle n’a pas le caractère à se laisser marcher dessus et le prix de cette humiliation (c’en est une), François Hollande va devoir le régler (enfin, nous !).

L’affaire va connaître un certain dénouement ce mardi. Le président va certainement  trouver des arguments pour nous détourner de cette situation, qui devrait l’arranger, se blanchir, se poser en victime. Il se murmure dans les couloirs que Manuel Valls ne serait pas étranger à cette révélation ! Pourquoi pas ? Pendant ce temps, on ne parle pas de chômage, des milliers de nouveaux licenciés, des usines qui ferment, du désespoir qui s’installe dans les régions sinistrées.

La presse étrangère a soulevé le fait qu’en France, les présidents de la République sont habitués à ces frasques et que c’était monnaie courante, ou presque. Hé bien, nous, nous pensons que le président doit être exemplaire dans son comportement, non seulement parce qu’il l’a affirmé, mais parce qu’il doit être un modèle pour les jeunes. François Hollande devrait s’acheter une bonne conduite, surtout en prévision de son passage devant le Pape. En a-t-il les moyens, cet homme froid, lisse, insensible, incolore, inodore, et sans saveur,  sauf quand il est en compagnie d’une jolie jeune femme ? Nous ne suivrons que si cela devient intéressant…

Solange Strimon

Commentaires  

#5 samira lys 14-01-2014 06:28
Ce qui me désole le plus dans cette affaire, au-delà de la mauvaise publicité et du ridicule dont la France est victime par président interposé, c'est le mensonge. Ce n'est pas le premier, mais il y a des promesses électorales qui dépendent plus de la seule volonté du président que d'autres. Etre exemplaire était réalisable par un homme vertueux, même politiquement incompétent.

Or même là, Hollande dérape. Tant qu'à comparer la situation des Rois de France avec leur favorite et celle des présidents avec leurs maîtresses, c'est comparer des carottes et des choux. Les Rois de France étaient mariés par raison politique pour le bénéfice de la France, et pas nécessairement à une femme dont ils étaient amoureux. Les Reines, parfois même durant des années ou même quelques décennies, étaient et restaient des étrangères dont ils se méfiaient, voire presque des ennemis politiques avec des vues et des actions politiques peu ou prou en phase avec celle du mari. Du coup, ça falicitait pas la chasteté du bonhomme. Ajoutez-y les rumeurs d'assassinats intéressés d'Henri IV et de Louis XIII, vrais ou fausses et c'étaient pas mieux.

Après les désordres de fin d'adolescence, les Roys, quand ils ne pouvaient y résister, se casaient souvent pour une décennie (en moyenne) avec une favorite, une 'compagne' en qui ils avaient parfois trop confiance. Quid de tout ça avec le président? Quel besoin SI URGENT de découcher??? Ça pouvait pas attendre? Il pouvait pas rompre d'avec sa petite amie du moment avant d'aller à la seconde??? Hollande serait-il d'un point de vue hormonal au début de la vingtaine?? Sa relation avec Trierweiler serait-elle si mauvaise qu'elle ne pouvait pas lui donner d'appui émotif ou sa dose de sexe??? Son mariage serait-il une politique de communication médiatique? Tant qu'à imaginer qu'il avait tant besoin d'une rencontre 'parfaitement chaste' avec cette femme que le président devait sortir en scooter en catimini pour aller lui parler...Merde, c'est que ce doit être quelque chose la solitude du pouvoir pour que le président se sente si seul à l'Élysée...
Citer
#4 Pascal Cambon 13-01-2014 11:52
Ce n'est pas le premier, ce ne sera pas le dernier. Giscard, Mitterrand, Chirac, ont tous été infidèles, c'était de notoriété publique pour tous ceux qui de près ou de loin avaient un pied dans le milieu politique, et les noms des belles circulaient.

Ce qui a changé, c'est que notre bon président s'est fait poisser comme un bourgeois d'une pièce de boulevard.

Sur le fond, qu'un puissant laisse libre cours à sa libido ne me choque pas outre mesure. Tout le monde sait que le pouvoir a cet effet sur les hommes qui en disposent, et qu'il stimule l'attirance des femmes pour ce type d'homme. Après tout, nos bons rois n'avaient-ils pas des favorites ? A ceci près qu'elles étaient toutes reconnues officiellement en tant que favorites, ce qui ne laissait aucune marge de manoeuvre possible à d'éventuels chantages à la vie privée. C'est quand il n'assume pas sa conduite qu'un chef d'Etat se met en danger et pire, met sont pays en danger.

Rien ne nous aura été épargné dans cet affaire, jusqu'au cliché de petit bourgeois s'esbignant du domicile conjugal par la porte de service pour aller rejoindre sa maîtresse. Jusqu'au détail comique de Pépère véhiculé à l'arrière d'un scooter piloté par un gorille du SPHP, apportant de surcroît les croissants le matin. Vous imaginez Louis XV à cheval, derrière un garde suisse, parcourant nuitamment les rues de Paris pour rejoindre la Pompadour ?
Citer
#3 Stanislas Desrues 13-01-2014 10:44
La vie privée du chef de l'Etat doit intéresser les Français : pour l'image de marque de la France et pour son coût. FH avait déclaré en octobre 2010 dans le magazine GALA que VT "était la femme de sa vie". Elle ne l'est plus. Ce n'est pas une raison suffisante pour l'humilier comme il le fait. Dans toute séparation, il faut un minimum de dignité. Mais en est-il capable ? Si VT était vraiment "mal", elle prendrait un peu plus que quelques jours de repos. Elle a choisi la victimisation comme moyen de défense. Intéressant, mais avec FH qui n'avait pas su défendre Ségolène au moment du tweet vengeur, il ne faut pas s'attendre à plus qu'il ne peut donner. Histoire lamentable, qui descend les politiques à un niveau bien bas. Et la France, dans tout cela !
Citer
#2 AudeLys 13-01-2014 09:47
Très juste. Mais méfions-nous de tous ces sondages dont je me demande si certains n'ont pas été faits avant la sortie des infos concernées.
Citer
#1 Pellier Dominique 13-01-2014 09:02
Je ne connais pas la vérité sur cette histoire qui est évidemment fort triste à plusieurs points de vue. Nos rois avaient, c'est vrai, leurs favorites, la république ne peut-elle pas, elle, donner au moins un exemple de vertu ?
Si cette sombre aventure extra "compagnonale" est vraie, n'a-t-on pourtant pas de sujet meilleurs et plus urgents à traiter ? Le chômage, le pouvoir d'achat, le logement, la SECURITE, et j'en passe ?
On se moque un peu des histroires de C.. de nos dirigeants, ce qui nous importe est plus ce qui est dans notre poche, la qualité de notre vie, après tout...
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France