Le Front de Gauche veut interdire les Veilleurs

A Cognac, sous-préfecture de la Charente, les veilleurs s’adonnent chaque semaine à une soirée où l’on veille et surveille la dérive politique, sociale et institutionnelle que la France subit.

Ces veillées, issues du combat anti mariage gay sont menées dans de nombreuses villes de France et la répression va bon train. A Paris, ce sont les gendarmes mobiles, en province plutôt les groupuscules « LGBT ».

A Cognac, c’est le Front de Gauche et ses militants qui ont lancé une pétition pour interdire les veillées. Argumentaire : ces manifestations sont interdites. Démenti du service de presse de la préfecture qui nie tout arrêté d’interdiction. Quand on est communiste, on a tendance à manier la vérité avec autant d’honnêteté que les promesses utopiques du grand soir stalinien.

Autre argument, le discours catholique-intégriste-maurrassien. « Commencez par traiter votre adversaire de droite de fasciste, le temps qu’il passera à s’en expliquer sera du temps soustrait à argumenter ». Joseph Staline. Alors autant accepter d’être profondément catholique et royaliste, non ?

Enfin, la cerise sur le gâteau est la déclaration de Guy Monjou :

« Que des gens puissent se réunir sur la voie publique et proférer un discours extrémiste devant des enfants, malléables intellectuellement, ça me choque ».

De la part d’un opposant aux veillées, donc d’un bien-pensant soutenant les idéologies destructrices de la famille, on pourrait rire. C’est bien le régime socialiste qui explique à nos petits garçons qu’ils sont des filles et inversement.

La perversité est du côté des bolchéviks.

Julien Ferréol

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement