Détruire radars et portiques, des gestes civiques ?

Avouez que la vision d’une sinistre image de radar automatique noir de suie et totalement inutilisable a quelque chose d’agréable. Lorsque l’on a fait l’expérience de contraventions salées où de nombreux points et de multiples euros ont migré de nos poches vers celles de l’Etat, il est légitime de ressentir un sentiment d’euphorie devant un radar dynamité.

La colère populaire s’est enflammée en Bretagne et a laissé plusieurs portiques tomber au champ d’honneur. Cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas vu des émissaires de Paris être détruits dans le grand ouest. Mais le soldat bleu de Hoche a été substitué par un portique destiné à collecter une « écotaxe » visant les poids lourds.

Pourtant n’oublions pas que si l’Etat nous fait les poches, il conviendrait plutôt de changer de régime. Lorsqu’un instrument de prélèvement du travail des honnêtes gens est mis hors d’état de nuire, les frais sont réglés par la France qui se lève tôt, non pas par les profiteurs de la fraude, les assistés professionnels ou une éventuelle concubine présidentielle blanchie par la république.

Il fut un temps où l’impôt, sous l’Ancien Régime, était exceptionnel. Aujourd’hui le prélèvement obligatoire ferait émigrer n’importe quel jeune entreprenant. Alors que l’armée fond à vue d’œil et que la montagne de la dette gonfle en défonçant tous les plafonds.

Si la colère populaire pouvait éviter de se tromper d’ennemi en visant le modèle institutionnel républicain et non des plaques de tôle sur le bord des routes, la cause de la France y gagnerait. A force de se tromper d’ennemi, on fait son jeu.

Julien Ferréol

Commentaires  

#7 Pascal Cambon 10-11-2013 15:30
Citation en provenance du commentaire précédent de Jacques M :
Moui... réjouissant... taxant les honnêtes citoyens... Chez moi un radar ne taxe que ceux qui font des excès de vitesse qui mettent en danger nos femmes et nos enfants. Cependant il ne faut pas confondre une taxe injuste qu'il faut combattre et une amende qui punit un délit.

Dans l'absolu, vous avez raison, à ceci près que la réalité ne correspond pas à ce que commande le bien commun. Le radar est certes utile pour punir ceux qui par leur vitesse excessive mettent la vie des autres en danger. C'est un point sur lequel nous sommes d'accord. Néanmoins, comment expliquer que près de 80% des radars soient installés sur les autoroutes, voies où le risque est on ne peut plus réduit, alors que la grande majorité des accidents ont lieu sur les réseaux des routes nationales et départementales ? Comment l'expliquer sinon par une volonté de faire de ces appareils les percepteurs d'un impôt déguisé ?

Quant aux pratiques de la DDE, on pourrait en dire long sur l'intérêt qu'elle porte à nos vies. Saviez-vous qu'elle ne s'intéresse à un point accidentogène qu'après le 50ème accident ayant eu lieu au même endroit ?
Citer
#6 Jacques M 09-11-2013 22:00
Moui... réjouissant... taxant les honnêtes citoyens... Chez moi un radar ne taxe que ceux qui font des excès de vitesse qui mettent en danger nos femmes et nos enfants. Cependant il ne faut pas confondre une taxe injuste qu'il faut combattre et une amende qui punit un délit.
Citer
#5 Pascal Cambon 09-11-2013 20:23
Citation en provenance du commentaire précédent de Solange Strimon :
La dictature Hollande/Ayrault ne peut perdurer.


Ma chère Solange,

Tout comme vous je veux y croire. Pour autant, je n'oublie pas que nos compatriotes sont devenus autrement plus dociles que leurs aïeux. La France sombre lentement mais sûrement dans la médiocrité depuis bientôt 40 ans. Régulièrement on se prend à croire que le fond est atteint, que les gens vont réagir, mais cela continue.

40 ans de télévision débilisante, d'informations bidonnées, d'oukases antiracistes, anti-je-ne-sais -quoi, de ringardisation de l'autorité, de dénigrement de la religion, tout cela a laminé les esprits.

Je veux pourtant y croire.
Citer
#4 Minervalis 09-11-2013 19:26
Aujourd'hui, le pouvoir est à prendre; et le roi ne saurait reconnaître et prendre à sa charge les dettes d'un régime républicain dont la seule justification d'existence était de pressurer les français. Jadis, sous les rois , les financiers n'avaient pas la partie aussi belle que sous ce régime honni ! Il convient de revenir à ces saines pratiques là-dessus aussi.
Citer
#3 Solange Strimon 09-11-2013 18:02
Cinq destructions de portiques en Bretagne ces derniers mois, plus celle d'une borne de contrôle à Avesne-sur-Helm e, dans le Nord. Le coût de ces installations est évalué à un million d'euros chacune. Et il faut déplorer 27 dégradations de portiques sur l'ensemble du territoire français,avec un coût qui sera au final supporté par le contribuable. Qu'importe la facture : le contribuable paiera. De toute façon, au point d'incompétence et d'amateurisme extrême où il en est (en distribuant des milliards partout où on le lui demande et Marseille fera bien de profiter de cette illusion),le gouvernement continue d'accélérer la chute de la France et peut-être de préparer le retour d'un Roi. De toute cette misère affichées par nos élus, voyons le bon côté des choses et rêvons à des jours meilleurs après les tempêtes. Nous avons bien le droit de rêver, nous qui ne cassons pas, mais construisons.La dictature Hollande/Ayraul t ne peut perdurer.
Citer
#2 LAURANCEAU 09-11-2013 12:54
Le véritable régime r&publicain abolit la notion d'impôts pour y substituer un régime de contributions volontaires.
Le régime actuel qui n'a rien de républicain, ne peut que pressurer le peuple sous un système fiscal attentatoire à la notion de liberté et de propriété, qui sont deux des principes fondamentaux que doit garantir tout pouvoir politique démocratique . Il n'est pas nécessaire que ce régime soit une république.
Citer
#1 Pascal Cambon 09-11-2013 00:11
Notez que tous ces républicains, de droite comme de gauche, qui n'ont jamais de mots assez durs pour l'Ancien Régime ont par ignorance historique et bêtise politique ressuscité, avec Ecomouv, une institution fort impopulaire de cette époque : la Ferme Générale. Et de s'étonner de la jacquerie qui fait florès à travers le pays.
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France