Ils ont bien raison, vive les Bretons !

L’information est une exclusivité du Figaro, et donne des frissons aux nostalgiques de la Chouannerie du grand ouest. Les services de renseignements de l’Etat prévoient des semaines violentes en Bretagne et une révolte populaire sur un ton déterminé.

Depuis quelques jours, la Bretagne s’enflamme contre l’écotaxe, un prélèvement obligatoire assujettissant les poids lourds. De quoi écraser encore plus une région qui souffre depuis des siècles, dont la vitalité économique est toujours fonction des variables liées au travail de la terre et de ce que la mer donne aux pêcheurs.

Une main arrachée, des images de guérilla un soir de journal télévisé, le sang ne coule pas encore beaucoup. Pourtant l’avertissement de la couleur des bonnets insurgés doit claquer aux oreilles du gouvernement parisien, néojacobin et centralisateur.

Leur bonnet rouge est le signe d’une continuation d’une révolte séculaire contre les assauts de l’esprit jacobin, voulant asservir la fière Bretagne. Avant ou après 1789, les tentatives de Paris de faire plier le genou breton se sont conclues dans des bains de sang. La Bretagne n’a voulu se greffer à la France que lorsque celle-ci la respectait, et lorsque la capitale respectait Dieu qui était encore plus à l’est, et encore bien plus haut qu’elle.

Aujourd’hui, le ras-le-bol est national, et ce seront probablement les provinces, réservoirs intarissables de bon sens paysan qui vont secouer le cocotier républicain*. Les parlementaires républicains « représentants » la Bretagne à Paris se rendent compte qu’ils sont coupés de la base populaire. Sur le terrain, la révolte gronde.

« Chouan » est une contraction de Chat-Huant, animal prévenant les fraudeurs aux impôts parisiens. Dès 1675, lorsque la monarchie de Louis XIV prélevait des impôts jugés excessifs par la province occidentale qui s’était révoltée. L’histoire se répète.

Julien Ferréol

*Déjà, lors des Manifs Pour Tous, les provinces ont donné leur substance aux manifestations. 

Commentaires  

#5 Chantal de Thoury 05-11-2013 18:59
bretonne, émigrée en Nivernais, je soutiens mes payses bien que j'ai toujours déploré le glissement de ceux-ci vers la gauche surtout depuis les années 1960. m'enfin!.... ils ont gardé de beaux restes; déjà quand j'étais gamine, les communistes portaient les bannières des saints lors des pardons dans les paroisses. quant aux catholiques de droite, ils ont succombé aux tentations sous apparence de bien des socialos et sont devenus cathos de gauche surtout par ignorance de leur catéchisme qu'ils ont arrêté pour la plupart de réviser et d'approfondir après leur ci-devant communion solemnelle (appelée maintenant profession de foi) mais... mais un petit noyau d'irréductibles a survécu dans les royalistes légitimistes, attachés à la Doctrine Sociale de l'Eglise sans se tromper de route; puisse nos roycos bretons ouvrir petit à petit les yeux de tous nos bretons cocufiés par ceux qui leur ont raconté des fables.
Citer
#4 Pascal Cambon 04-11-2013 22:43
Citation en provenance du commentaire précédent de Pellier Dominique :
Les Bretons ont peut-être récolté ce qu'ils ont semé mais ne faut-il pas regarder la politique gouvernementale (?) au sujet de l'agriculture, et celle de l'Europe (l'Europe, l'Europe, l'Europe) ? A quoi cela ressemble-t-il ?


Certes, je viens d'ailleurs de mettre en ligne, sur mon blog, un billet sur ce sujet . Les grands esprits se rencontrent visiblement.
Citer
#3 Pellier Dominique 04-11-2013 11:27
Les Bretons ont peut-être récolté ce qu'ils ont semé mais ne faut-il pas regarder la politique gouvernementale (?) au sujet de l'agriculture, et celle de l'Europe (l'Europe, l'Europe, l'Europe) ? A quoi cela ressemble-t-il ?
Citer
#2 Audelys 02-11-2013 16:30
Tout à fait d'accord avec vous Pascal. A ceci près que l'on ne peut vouloir une chose et son contraire. La Bretagne est à gauche et les Bretons ont voté pour Gouda 1er. Ceci dit, je plaints et soutiens les Bretons comme tout le reste de notre Royaume - Oups, pardon ! je rêvassais, de notre pays - mais ils l'ont cherché.
Citer
#1 Pascal Cambon 29-10-2013 19:59
Ceci dit il serait judicieux que les bretons se reprennent sérieusement. 22 députés de gauche sur les 27 sièges que compte la région, ça n'est guère sérieux. Si j'avais mauvais esprit, je dirais qu'ils récoltent ce qu'ils ont semé. Ce qui n'est pas le cas.
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France