La « Socialie » en ses œuvres

Rafles, contrôles d'identité, gardes à vue, fichage, flicage... Non, nous ne sommes pas en Corée du nord ou encore en Chine ou bien dans un de ces pays qui a vu fleurir le "printemps arabe". Non, nous sommes bien en France, le pays qui se targue d'être à la pointe en matière de droits de l'homme et qui se permet de faire la leçon aux autres.

Qui l'aurait cru seulement il y a un an ? Notre « Flanby » national a longtemps été considéré comme faible, flasque, sans relief. Il l'est en effet mais seulement avec ceux qui sont plus forts que lui : Obama, Merkel ... Par contre avec des vieillards, des jeunes qui ne font d'habitude jamais parler d'eux, des mères de famille, des gens qui paient leurs impôts, alors là il peut se montrer féroce... Comme tous les lâches, au fond. 

Notre pays glisse peu à peu et dans l'indifférence générale, vers une dictature qui ne dit pas son nom. La police qui en temps normal, devrait arrêter les "méchants" et protéger la population de leurs exactions, est devenue une police politique aux mains d'un pouvoir muré dans l'idéologie.

Pendant que des pillards délestaient des cadavres à Bretigny-sur-Orge, on arrêtait des veilleurs pacifiques. Pendant que des bus flambent, on contrôle des honnêtes gens qui portent un certain sweat jugé contraire à l'ordre public, alors qu'on laisse des supporters dans des matchs de foot, arborer des drapeaux de républiques pas très catholiques.

Ce pouvoir a perdu toute légitimité, si tant est qu'il en eut un jour. On utilisant la force contre sa propre population, il a rejoint le club très sélect des républiques bananières et autres autocraties. Plutôt que de lutter contre le chômage, la dette et l'insécurité, ce pourquoi il a été élu, il préfère imposer sa vision du monde et de l'homme à une France qui n'en veut pas.

A première vue, nous aurions de quoi désespérer. Il est de notre devoir de ne pas y succomber car le temps joue pour nous. Toutes les dictatures et la première d'entre-elles : la terreur (qui inspire si bien notre gouvernement) a bien fini par tomber. Le nazisme et le bolchevisme, également. Nul doute, que la république "hollandaise", rejoindra le cimetière des régimes honnis, un jour ou l'autre. Il est à espérer que l'on n'attende plus très longtemps.

Jean-François MARTOT

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement