L'arrestation de Nicolas ou le vrai visage du régime

Avec l'arrestation de Nicolas, jeune militant de LMPT, le régime socialiste est monté d'un cran, dans le régime de la terreur. Mais en serait-il autrement, lorsque l'on sait que le socialisme a donné naissance à des génocides sans nom et des dictatures sans pareilles.

Ce que le socialisme hait par dessus tout, c'est la liberté, ou plutôt les libertés : liberté d'entreprendre, liberté d'éduquer ses enfants comme bon nous semble, liberté de penser autrement que la pensée dominante.

Nicolas en a fait les frais et je crains que s'il est le premier, il ne soit pas le dernier. Ce gouvernement tombe dans l'inique de jour en jour et par le fait même se décrédibilise. Les tribunaux populaires vont-ils refaire leur apparition ? L'accusateur public, également ? Et la guillotine, mise au placard, par un certain Badinter, va-t-elle resurgir sur la place de la concorde, comme aux bonnes vieilles heures de la terreur ? Uniquement pour les opposants au régime, il va de soi... Les racailles, elles, pourront dormir sur leurs deux oreilles et continuer en toute quiétude leurs méfaits, pour terroriser les honnêtes gens, grâce à la clémence à deux vitesses de la garde des sceaux. C'est ça, le socialisme à l'"hollandouille" !

Jusqu'à quand allons continuer à subir ces injustices ? La France profonde, méprisée par nos "parasélites" depuis tant de temps, commence à se réveiller. Lorsqu'elle grondera et ne pourra plus s'arrêter, il sera judicieux de conseiller à notre président de faire ses valises et de se réfugier très loin de notre pays qu'il aura contribuer à avilir... A moins qu'il ne finisse comme un certain Louis XVI, qui n'avait pas commis le quart de ce que ce dernier a fait. La boucle serait ainsi bouclée. Le régime finirait comme il a commencé.

Je ne le souhaite pas, car dans ces événements, ce sont les français qui souffrent d'abord, mais les méthodes brutales de la police politique vont finir par exaspérer nos concitoyens.

Alors, messieurs HollandeValls et compagnie, reprenez-vous et faites que la France redevienne un Etat de droit, vous qui savez si bien faire la leçon aux autres!

Jean-François Martot

Précision de Vexilla Galliae :

Le jeune étudiant Nicolas BERNARD BUSS est incarcéré à la prison de Fleury depuis le mercredi 19 juin. Pour le soutenir, vous pouvez lui écrire à cette adresse (attention, le courrier est lu par l’administration pénitentiaire, il est donc important de ne rien mettre de compromettant dans votre courrier afin de ne pas lui porter préjudice) : 

Nicolas BERNARD BUSS - 404 247 / D-4 - Maison d'Arrêt de Fleury - 7, Avenue des peupliers - 91700 Fleury Mérogis.                                                                                          

  

 

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement