Le 26 mai 2013 : une nouvelle France s’est levée !

Un mouvement d’une ampleur incroyable pour l’avenir s’est affirmé avec la mobilisation historique d’une France, dont on n’imaginait pas qu’elle pût exister avec une telle puissance sociale si parfaitement déterminée, organisée avec la Manif pour Tous. François Hollande ne peut pourtant retirer la loi Taubira, votée, promulguée, passée au J.O. avec une rapidité qui laisse pantois. Il ne sera pas possible de démarier, d’enlever aux couples gay les enfants adoptés légalement et dont on ne saura pas avant longtemps comment ils vivront ce traumatisme de ne grandir qu’avec deux hommes ou deux femmes. Comment vont-ils s’identifier avec deux mêmes référents ?

Ce 26 mai, jour de la fête des mères, malgré les mises en garde violentes et répétées données par Manuel Valls (très soutenu par les médias) pour décourager les participants de la dernière Manif pour Tous, les représentants de la vraie France - pas celle du Marais et des quartiers intellectuels gauchisants - ont répondu présents massivement, généreusement. Toutes les régions de France, les grandes villes, les mouvements attachés aux valeurs de la famille traditionnelle, les familles, les couples, les jeunes et même des étrangers, ont voulu faire savoir aux destructeurs de notre société leur détermination à poursuivre un combat contre la dictature des grands idéologues gay ayant prôné la démolition du mariage pour privilégier leurs intérêts individualistes.

Comme d’habitude, des chiffres différents selon les sources. Pour la préfecture de police : 150 000 personnes et pour les organisateurs, plus d’un million de participants. Pour cette forte mobilisation populaire, un peu moins pourtant que le 24 mars (300 000 personnes d’un côté et 1,4 million de l’autre). Partis de quatre lieux différents de Paris en début d'après-midi, les trois cortèges de La Manif pour tous et celui de l’Institut Caritas se sont retrouvés sur l'esplanade des Invalides en fin d'après-midi. S’il y eut effectivement quelques violences après la manifestation, il s’agissait d’extrémistes de droite et du mouvement identitaire. Bravo Monsieur Hollande, non seulement vous divisez les Français, mais vous créez des violences de toute nature, collective et individuelles. La liste des suicides spectaculaires continue et celle des agressions également.

Pour diverses raisons, Frigide Barjot avait laissé la place sur la tribune des Invalides à Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif pour Tous, qui lui a rendu hommage et a déclaré : "Je vous annonce, ainsi qu'à ceux qui croient encore que nous allons abandonner, que nous poursuivrons le combat partout en France". Ludovine de la Rochère devrait s’imposer par un style traditionnel et une parole maitrisée. Ancienne professeur d'histoire-géographie, elle a quatre enfants et occupe le poste de chargée de communication de la conférence des évêques de France. Autrement dit, elle affiche avec un soutien plus que précieux sa volonté de créer une prolongation de la Manif pour Tous. Cette catholique traditionnelle entend poursuivre le mouvement de contestation : «… Ni point d'orgue, ni baroud d'honneur, mais le passage historique d'un mouvement spontané d'opposition à un projet de loi… ».

L’écrasant mépris dont François Hollande fait preuve envers tous les Français, tant pour cette loi que pour tous les autres projets sociétaux qu’il veut mettre en place, se retourne contre lui. Grâce ou à cause de lui, les consciences se réveillent, une grande aspiration de résistance grandit un peu plus chaque jour dans le cœur des Français.  A nous de rester dans la plus grande vigilance :

- pour toutes les réformes de loi, dont : la GPA, la PMA, «la théorie du genre » qui veut remettre en cause les fondements biologiques et naturels de l'identité sexuelle des personnes, et au final à nier l'altérité et la différence des sexes ; le droit de vote aux étrangers pour les élections locales et européennes, ce qui donnerait à Hollande des voix pour un second mandat ; etc.

- pour cette mode gay qui s’impose partout et même au cinéma. La Palme d'Or du 66ème Festival de Cannes ne vient-elle pas d’être attribuée au film « La Vie d'Adèle » de Keniche, mettant en scène la rencontre amoureuse et charnelle de deux femmes ? Alors que c’était le film « le Passé » qui aurait dû la recevoir. Passons sous silence (ou presque) la publicité accordée par les médias au premier mariage gay célébré à Montpellier et la présence - à titre privé bien sûr - de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement !

La France se réveille Monsieur Hollande ! La résistance s’organise ! Vous et vos complices (Taubira, Valls, Peillon et les autres) ne resterez pas aussi longtemps que vous le croyez des fossoyeurs de notre France. L’influence déterminante de notre nouveau pape François soulève partout de l’enthousiasme, de l’espérance et l’esprit royaliste poursuit son chemin avec foi et détermination…

Solange Strimon

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement