De mensonge en mensonge : la France se meurt…

… (Et nous avec) dans la boue de l’univers politique d’une République que François HOLLANDE voulait exemplaire. L’affaire CAHUZAC n’est peut-être qu’un détail dans ce qui va suivre au fil des mois. Médiapart a été le premier à ouvrir le dossier explosif de cette affaire, donnant à ses confrères régionaux l’envie de partager (enfin) leurs informations. En fait, à propos de cette histoire si désastreuse pour l’image de notre pays, tout le monde savait, médias, PS et Elysée compris.  Les cocus de l’histoire : les petits, les saignés à blanc, les surendettés, les SDF, les pauvres, les quelque 3 millions deux cents mille personnes au chômage, les laissés pour compte. Le peuple de France ignorait jusqu’où pouvait aller la fraude fiscale, le blanchiment d’argent alors qu’il ne parvient plus à régler ses factures, ses impôts….

Quels que soient les scandales à venir, nos dirigeants (et leurs prédécesseurs) continueront de plaider leur innocence et tout comme Jérôme CAHUZAC seront prêts à le jurer les yeux dans les yeux. Et l’amitié dans tout cela ? N’oublions pas, qu’avant de devenir un paria, un lépreux, un menteur, le brillant personnage était admiré d’une grande partie des élus socialistes et l’ami des plus hauts placés. Chacun sait que l’amitié est un mot qui ne veut rien dire en politique… et parfois aussi ailleurs. Tout de même, cet ex-ministre du budget mériterait-il la corde de la pendaison pour avoir menti à un tel niveau, alors que tous les dispositifs existants l’ont autorisé à pratiquer le mensonge ? Mais non, simplement, il met ses amis, la République en danger et quelque part il se demande, sans le formuler, s’il n’est pas en train de faire un cauchemar. L’homme est passé dans un autre degré de vérité et lorsqu’il demande à Claude Bartolone s’il peut revenir à l’Assemblée nationale en tant que député (techniquement, il le peut, jusqu’au 19 avril), il ne se rend certainement pas compte qu’il est au bord du gouffre du jugement, lui qui a avoué avoir détenu un compte non déclaré à l’étranger alors qu’il avait notamment pour rôle, au sein du gouvernement, de lutter contre la fraude et l’exil fiscal.

L’importance de son dépôt ? De 600 000 € à 15 millions d’euros ? Mais quand on sait que la dette publique s’élève à 1.833,8 milliards d'euros, soit 90,2% du PIB contre 89,9% prévus, il devient absurde de comprendre la réalité des chiffres, ces chiffres qui ne veulent plus rien dire au niveau individuel et collectif. N’avons-nous pas un Président qui continue de plaisanter lors d’une visite au Maroc et qui semble si étranger à la situation de la France, qu’on peut se poser cette question : a-t-il conscience de la gravité des faits et de son impuissance à régler quoi que ce soit ? N’est-il pas semblable à l’ami Jérôme CAHUZAC ?

Dans le cadre des sanctions auxquelles l'ex-ministre du Budget n’avait certainement pas pensé, et qui le troublent au point de ne plus savoir où il habite, c’est la réaction du Grand Orient, principale obédience maçonnique en France, depuis 1996, qui l’a touché. Le Grand Maître José Gulino a précisé que "La règle veut que tout frère mis en examen soit suspendu de son appartenance. Nous demandons donc à notre instance de justice interne qu'elle suspende le frère Jérôme Cahuzac, en raison des poursuites dont il fait l'objet devant la justice de la République". "Bien sûr, nous respectons la présomption d'innocence, mais son éventuelle condamnation entraînerait de facto son exclusion de l'obédience", a précisé le Grand Maître.

Jérôme CAHUZAC, rejeté de toutes parts, pour une terrible confession, des aveux incroyables, n’est-ce pas que la partie visible de l’iceberg ?

Le Titanic (entendez le gouvernement actuel) a coulé pour moins que cela et ce n’est pas une boite à outils qui va remettre le gouvernail à sa place. 60% des Français se prononcent pour un remaniement ministériel après l'affaire Cahuzac. Parmi les sympathisants de gauche, cette proportion est de 42%. Monsieur Bricolage veut prendre le temps de la réflexion et continuer à nous sourire en croyant aux miracles...  

Solange Strimon

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement