[Point de vue ]: Ah la jolie République que voilà !

Bayrou restera dans les mémoires le trouble-fête de cette république qui enchaîne scandale sur scandale, avec une légèreté déconcertante.

François Bayrou, personne ne l’oubliera, avait permis à François Hollande d’accéder au poste de Président. Il faut croire que son pouvoir est assez grand pour qu’il rebondisse allègrement d’affaire en affaire et en 2017 de garder la confiance du premier ministre Edouard Philippe qui  a pris «  acte de la décision de François Bayrou" de démissionner ce mercredi de son poste de ministre de la justice, décision qu’il "respecte".

Mais le gouvernement Philippe II assure que tout va bien tant à l'Élysée qu’à Matignon. On ne demande qu’à le croire ! En effet, ce qui ne devait être qu'un "remaniement technique" prend une autre dimension. Après les départs de Richard Ferrand, lundi, de Sylvie Goulard, mardi, et maintenant de François Bayrou et de Marielle de Sarnez,  le remaniement risque d'être plus important que prévu. 

En ce qui concerne Richard Ferrand, dont on semble avoir totalement oublié les affaires à propos des Mutuelles, autrement dit, tout lui a été pardonné. Assuré de l’amitié, donc du soutien indéfectible d’Emmanuel Macron, le ministre de la cohésion des territoires, Richard Ferrand a annoncé qu'il quittait le gouvernement pour prendre la tête du groupe des députés La République en marche à l'Assemblée nationale. Il fallait quelqu’un de grande expérience, dit-on ! Tout va bien pour lui, rien ne peut lui arriver, protégé comme il l’est par Emmanuel Macron.

Quant à Sylvie Goulard, qui semblait vraiment à sa place, compte tenu de ses compétences, elle  ne veut plus faire partie du gouvernement. La ministre des armées et ancienne députée européenne MoDem, a  justifié cette décision par les affaires qui visent le MoDem sur des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen. 

« Dans l’hypothèse où l’enquête préliminaire visant le MoDem conduirait à vérifier les conditions d’emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j’y ai accompli ». Voilà donc au moins une femme qui mérite le respect.

François Bayrou, ministre de la justice, quitte le gouvernement.  "Un choix personnel""il souhaite se défendre", assure Christophe Castaner, qui a estimé que ce départ du gouvernement "simplifiait  la situation" pour Emmanuel Macron.

Quant à Marielle de Sarnez ministre des affaires européennes, elle ne fera pas non plus partie du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe. Élue dimanche députée de Paris, elle prendra la tête du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, fort de 42 élus.

Et l’avenir du MoDem dans ce gouvernement ? Pour Christophe Castaner : « Le MoDem a toute sa place dans l'engagement présidentiel et dans la majorité présidentielle, que ce soit au gouvernement ou à l'Assemblée. Quant au remaniement, il  portera aussi sur des noms nouveaux qui viendront d'horizons différents.  Mais pour le Républicain Laurent Wauquiez, le départ des ministres du MoDem est "une crise gouvernementale majeure et un scandale politique", dont se remettront les Français qui ont bien compris comment se tiraient les ficelles du pouvoir et combien ils n’avaient d’autre choix que d’observer ce qui se passait et de continuer à accepter les augmentations en tous genres, sauf celles de leur salaire ou de leur retraite.

Mais voici venir les vacances, bien méritées pour tous, alors la politique et ses soubresauts, il sera toujours temps de les connaître, d’autant plus qu’il n’est d’autre moyen de les combattre que par les votes. Et sur ce sujet, qui n’en est pas repu, si parfaitement conscient qu’’ils ne servent pas à grand-chose et qu’il était temps d’en finir !

Solange Strimon

Commentaires  

#6 PELLIER 03-07-2017 10:53
Profitons des vacances pour demander à Dieu Son aide afin de redonner à notre Pays, un régime digne de Lui? LA ROYAUTE!!!!
Citer
#5 NOEL Hugues 01-07-2017 15:52
Je suis d'accord avec ce qu'écrit Solange Strimon sur "ce très jeune président"...av ec un peu de réserve tout de même! Il ne faudrait pas qu'il se prenne pour le Roi,succombe à la tentation d'agir en roi philosophe du 18ème siècle et joue avec des symboles quasi monarchiques... Il ne me déplairait pas qu'il devienne Premier Ministre de ...Louis XX!
Citer
#4 solange strimon 30-06-2017 05:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Jean-Yves Pons :
Mort de rire !
Quelle bonne question. Dommage que le texte ci-dessus soit en retard d'une semaine sur les turpitudes du pouvoir...

Merci de l'avoir remarqué, ce qui prouve votre fidélité. Quelques contraintes au niveau de la rédaction ne permettent pas toujours de réagir au quart de tour. Mais nous prenons en compte votre souhait de rapidité d'information.
Citer
#3 Jean-Yves Pons 29-06-2017 22:31
Mort de rire !
Quelle bonne question. Dommage que le texte ci-dessus soit en retard d'une semaine sur les turpitudes du pouvoir...
Citer
#2 solange strimon 29-06-2017 06:08
Citation en provenance du commentaire précédent de Meuse :
Dites-nous franchement: vous "croyez" toujours en Macron?


Pour l'heure, il n'a pas encore commis d'erreur et se montre très doué avec des hommes qui ne s'en laissent pas conter.

Ce très jeune président de moins de 40 ans fait bouger les lignes avec audace et diplomatie. Le courant est bien passé entre lui et ces deux grands président : MM. POUTINE ET TRIUMP. Il redonne à la France un certain dynamisme et de l'espérance. Oui, je crois en lui aussi longtemps que notre pays y trouvera son compte. Et puis, je pense toujours qu'il vaut mieux dialoguer que préparer les couteaux. Pour l'heure, tout se présente bien. Attendons la suite. Merci de votre patience.
Citer
#1 Meuse 28-06-2017 07:55
Dites-nous franchement: vous "croyez" toujours en Macron?
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement