Et si le livre de François Hollande…

…N’était qu’un attrape-nigaud ? Pour nous en mettre plein la vue sur l’actualité désastreuse de la France et dans un second prochain livre pour délivrer un autre message ? Avec un président aussi machiavélique, il faut s’attendre à tout et ne lire ce livre qu’au premier degré est certainement bien trop facile, un piège dans lequel il est tentant de se laisser prendre.

Plus habile et rusé qu’Hollande, difficile à trouver. En relisant ce livre, il apparaît qu’il enfonce un peu trop le clou sur des vérités : les immigrés (« trop nombreux »), l’islam (« envahissant »), les filles voilées, qui se dévoileront un jour,  la Grèce, un pays de paresseux qui vivent des rentes européennes, les assassinats ciblés de terroristes (toujours populaires), les footballeurs, des abrutis surpayés, l’aéroport de Notre-Dame des Landes, bien peu utile, ou  la Justice (« tous pourris »), l’auteur ne fait qu’écrire ce que le Français moyen pense. Et cette situation est le fait de son absence de connaissance du pays et des hommes, sans oublier son laxisme en matière de politique.

Avec ce livre, Hollande a réussi un double coup : interpeller les citoyens lambda et profiter d’une belle recette. Selon les résultats des primaires, et autres paramètres, il ajustera son tir. Il doit déjà se délecter qu’il ait été pris au sérieux dans ce livre dont il a si abondamment été question dans les media et qui a permis à ses détracteurs de se signaler. Ainsi connaît-il les noms de ceux qui lui tournent le dos mais reviendront au  premier coup de sifflet.

Pour l’heure, il semble seul, abandonné de tous, mais François Hollande garde le sourire, un sourire triomphant qui peut désarmer bien des adversaires. Il n’a pris qu’un risque calculé et dont il mesure parfaitement toutes les conséquences qu’il en tirera pour le prochain livre… dans quelque temps. Ne l’enterrons pas trop vite, le personnage sait comment rebondir, sous le sourire et l’allure bonhomme, les griffes sont aiguisées et les crocs bien prêts. Attendons-nous à d’autres ripostes. La baraka dont il dispose ne l’a pas encore laissée tomber.

Solange Strimon

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement