Rien n’est trop beau pour François Hollande

Partant du principe que le lâcher-prise lui a toujours réussi ; partant du principe que ses ministres sont là pour divertir le petit peuple de France en annonçant telle réforme par-ci, telle autre par-là (sur laquelle on reviendra ou pas) ; partant du principe que son Premier ministre Jean-Marc Ayrault, son allié le plus sûr, allait occuper l’esprit des présidents de Région en annonçant la décision de 27 milliards pour la Région « Capitale » ; partant du principe que même si 75 % des Français se disent « moins confiants » envers l'avenir de la situation économique en France, cette cote peut toujours remonter.

Partant enfin du principe que, dans la fable de La Fontaine, « Le lièvre et la tortue », c’est la tortue qui est arrivée la première : François Hollande, président normal de tous les Français, ne s’inquiète nullement de l’avenir des Français, d’autant plus qu’il a la vie rêvée des élus :

Un quotidien révèle que le déplacement à New York de Hollande, de la girl friend et de toute sa suite (100 % socialiste) aura coûté en tout 930.000 euros, soit 100.000 euros de plus que son prédécesseur l'année dernière qui, lui, était resté quatre jours...

Durant ce voyage officiel de deux jours, à 8 heures de Paris, avec deux avions (dont le fameux Sarko One), au cours duquel le président s'est exprimé 8 minutes à l'ONU, les 61 personnes de la délégation auront notamment dépensé 216.000 euros pour la réception des 1.500 Français de New York dans la prestigieuse salle de Broadway, le Roseland Ballroom. Pour ne rien vous épargner dans les détails, Hollande a occupé la plus luxueuse suite de l'hôtel Setai sur la Cinquième avenue. Certes, on lui avait négocié le prix : 10.000 dollars la nuit, contre les 30.000 ordinairement facturés...

Cette facture de 930.000 euros pour un petit voyage de deux jours d’un président « normal » correspond à 760 années du salaire d'un travailleur Français payé au SMIC. Dormez tranquille braves gens, votre président veille sur vous, qui vous saignez aux quatre veines, pour régler vos factures et les siennes… 

Solange Strimon

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement