La France se « marocanise »

Ce n’est même pas un parti politique français qui dénonce une «marocanisation de la vie politique française», mais Alger qui a déclenché une véritable levée de boucliers après la nomination à l’Élysée de la fille de l’ancien conseiller du roi du Maroc. Y aurait-il des jaloux dans la réussite incontestée d’Audrey Azoulay ? Elle s’inscrit à la suite de la nomination d’une gamine nommée Najat Vallaud-Belkacem  qui a connu une ascension fulgurante, après avoir été porte-parole de campagne de François Hollande, et qui est actuellement le numéro 3 du gouvernement.  Une petite parenthèse pour la ministre du travail Mme El Khomri, qui fera l’objet d’un autre article.

Frère et conseiller spécial du président algérien, Saïd Bouteflika aurait déploré une manœuvre de «lobbying» de la part du Maroc, au sein d’une scène médiatique française qu’il estime «infestée» (c’est bien lui qui le dit, pas nous, nous n’oserions pas !)  de politiciens, de journalistes et de stars d’origine marocaine, rapporte le site d’information Mondafrique. Celui-ci indique que l’homme politique algérien aurait fait part, à l’abri des micros, de sa désapprobation auprès de l’un des conseillers de François Hollande.

Il faut bien reconnaître que François Hollande a mis en avant, à la faveur du remaniement gouvernemental, une nouvelle génération de femmes censée incarner le renouvellement, d’autant plus qu’elles sont d’origine maghrébine. Faut-il en déduire qu’il n’est pas de femmes françaises chrétiennes, voire athées, capables d’assumer de hautes fonctions ? Audrey Azoulay a été conseillère pour la Culture et la Communication de François Hollande depuis septembre 2014 avant de devenir à 43 ans ministre de la Culture et de la Communication. Fleur Pellerin n’en revient toujours pas, elle, orpheline de la Corée du Sud, avait réussi l’exploit d’entrer dans le monde de la culture en devenant ministre. Mais elle n’a pas de fortune personnelle comme Audrey Azoulay  qui en dehors d’un cursus très brillant est réputée proche de la comédienne Julie Gayet, la compagne du chef de l'État. Audrey avait fait la connaissance de François Hollande lors d'une visite au Mexique en avril 2014. Celui-ci l’avait trouvée drôle et intéressante. Elle avait succédé à David Kessler quelques mois plus tard à l'Elysée.

Elle est la fille du conseiller des souverains marocains Hassan II et Mohammed VI, André Azoulay, et de l'écrivaine Katia Brami. Le cursus détaillé de A.A. : elle est titulaire d’une double maîtrise des sciences de sciences de gestion qu’elle valide entre l’Université de Paris Dauphine et de celle de Lancas­ter au Royaume-Uni, elle intègre ensuite Sciences Po, puis l’ENA – dont elle est diplô­mée en 2000, la même année qu'une certaine Fleur Pellerin. D’abord magistrate à la Cour des Comptes, elle atterrit vite au Centre natio­nal du cinéma (CNC), en 2006, avant d’en deve­nir la direc­trice géné­rale délé­guée en 2011. Deve­nue proche du milieu du septième art,  elle est consi­dé­rée comme une proche de Julie Gayet. Elle dispose donc de tous les atouts qu’aime François Hollande : l’argent, le milieu des spectacles, les mondanités et tout ce qui touche le bling-bling.

Le président n’aime pas les femmes pour des affaires sentimentales mais pour ce qu’elles peuvent lui apporter au niveau de la « gloire »,  sa gloire, pas celle de la France, dont il n’a que faire : lui d’abord. C’est un bloc de béton armé, sans aucune émotion, un crocodile selon une émission lointaine sur lui. De la manière dont il s’est servi de Jean-Marc Ayrault, il faut se souvenir…

France, ma douce France, tu ne retrouveras ton identité qu’après les élections présidentielles, si tant est que des erreurs ne seront pas commises par d’imprudents qui n’ont pas encore compris que le crocodile est sans pitié et dispose de tous les pouvoirs, dont la mémoire, les réseaux et les femmes de pouvoir.              

Solange Strimon

Commentaires  

#7 Benoît Legendre 27-02-2016 23:38
Regardez moi ces jaloux d'Algériens... Ouh, que c'est vilain ! J'ai envie de dire en premier lieu aux Algériens que depuis 1962, ils doivent se dém...brouiller tout seuls, comme des grands, et qu'ils montrent bien qu'ils en sont incapables avec un FLN qui impose sa loi depuis l'indépendance, avec un monument de nullité à la tête de l'Etat... Bouteflika, Hollande, même combat ?

Je terminerai en disant ici que je me moque de l'origine (culturelle, ethnique ou religieuse) de nos ministres, tout ce qui compte à mes yeux, c'est leur capacité à occuper le poste dont ils ont la charge ! La capacité, c'était le seul critère qui comptait aux yeux du général de Gaulle quand il s'agissait de nommer un ministre ou un haut responsable... Il y a toujours un risque, bien sûr !
Citer
#6 Catoneo 25-02-2016 19:29
On jugera sur pièces. Audrey Azoulay est a priori quelqu'un d'instruit et compétent, élevée dans les allées du pouvoir autocratique marocain. C'est un bon choix, surtout si elle a héritée de son père.

Je pense que Mme Gayet, qui n'est qu'un divertissement présidentiel, va revenir dans une relation de subordination dans quatorze mois, et disparaître des écrans et des unes à scandale.

Fleur Pellerin a toute mon estime mais la culture parisienne de la veine Jack Lang n'était pas son monde. Elle est quelqu'un de franc et propre, ça ne pouvait coller.

Quant aux Françaises, disons que ces choix au "tour extérieur" évitent de subir les précieuses ridicules qui hantent par centaine les tréteaux politiques et de théâtre du gai Paris.

Alors laissons un peu de temps au temps en remerciant Solange Strimon de son billet.
Citer
#5 Jean-Yves Pons 24-02-2016 20:55
Je pense que vous serez édifiés en lisant "Le lobby maghrébin de l'Elysée":
https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/02/15/bulletin-climatique-quotidien-15-fevrier-2016-de-la-republique-francaise/
Citer
#4 marlène ytier 24-02-2016 09:27
Que demande le peuple ?? comme le dit si bien Dominique Pellier ;
Manger a sa faim ,avoir un toit ,avoir un travail ,entouré de leur famille ,
tout ces ( poltrons ) de l'Elysée ou de Matignon n'en n'on que faire .!!!!!!!!
heureusement , nous avons Dieu ,notre sauveur ,en lui nous pouvons avoir
confiance .Merci ,Solange de vos commentaires et de vos propos .
Citer
#3 Charles MERET ZOLVER 23-02-2016 11:02
Il y' à peine plus d'un an, de nombreux analystes politiques, eu égard à l'impopularité de F.Hollande auprès des français, avait "promu", via les mass medias le roquet catalan champion de la cause socialiste et futur présidentiable. Mais, c'était sans compter sur la très machiavélique rouerie de notre cher président,qui, à l'instar de la girouette jacques Chirac, sait, par ses airs d'apparente bonhomie susciter la sympathie, en se faisant passer, pour endormir la vigilance de ses adversaires, pour plus naïf et moins retors qu'il n'est. Elle sait ménager ses arrières la fine mouche, se constituer des appuis , placer ses pions en vue de la prochaine échéance électorales tout en ménageant son électorat "allogène" (93% des allogènes votent à "gauche" 84% socialiste...). Un personnage de cette "envergure"se doit également d'envisager les revers électoraux
ainsi qu'une retraite (dorée) anticipée; à cet égard la monarchie allaouite ( que nous respectons et estimons) avec ses 4% de croissance annuelle et sa politique d'ouverture
devrait être à même d'offrir de nombreuses opportunités à de prestigieux "consultants", en tout cas plus que l'Algérie...
Comme dirait Eric Zemmour, le beurre, l'argent du beur(re) (!) et la crémière en prime...
Citer
#2 Pellier Dominique 23-02-2016 08:19
La FRANCE, oui Mme Strimon, mais avec son Roi à SA tête! Dieu La bénit!!!!!
Citer
#1 Pellier Dominique 23-02-2016 08:18
Mais que ces gens et leurs cuisines sont peu intéressants!!! Nous n'en avons RIEN à faire, pourvu que les Français soient enfin heureux, puissent manger, sous un toit, avec un travail où aller chaque jour, où les agriculteurs travaillent sereinement loin des cotas iniques qu'on leur impose (l'Europe, le monde !!!) !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement