Valls 3 : c’est parti pour le dernier tour !

C'est le dernier remaniement du quinquennat. François Hollande vient d’annoncer la nomination de Jean-Marc Ayrault au ministère des Affaires étrangères, en remplacement de Laurent Fabius. Celui qui avait été éjecté de son siège en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Jean-Marc Ayrault, reprend des galons en étant nommé ministre des Affaires étrangères, poste abandonné par Laurent Fabius qui devient président du Conseil constitutionnel. Ce qui est extraordinaire en politique, c’est que tous les sièges sont éjectables mais qu’il est toujours possible de revenir et dans de meilleures conditions, surtout si vous avez accepté de partir avec fair-play.

Absents du précédent gouvernement, les écologistes signent un retour remarqué avec Emmanuelle Cosse, Jean-Vincent Placé nouveau secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat, et Barbara Pompili qui devient secrétaire d'Etat chargée des Relations internationales sur le climat. Quelques petits nouveaux auront à faire leurs preuves.

Le nouveau gouvernement Valls compte 38 ministres et secrétaires d'Etat, en plus du Premier ministre, contre 32 dans le gouvernement précédent. Le gouvernement souligne la parité (quel intérêt ?) : 19 hommes, 19 femmes. La parité est aussi respectée au niveau des 18 ministres et 20 secrétaires d'État. Applaudissez, c’est le moment : et une fois encore puisque tous ces élus ont été choisis pour leur expérience. Autrement dit, avant ? bien que royalistes, il nous faut nous intéresser à la politique politicienne républicaine de notre pays, pour ne pas nous laisser rouler dans la farine, même de haute qualité. En sachant que seules leurs carrières comptent, si éphémères soient-elles !

Voici la liste complète du gouvernement Valls III

Ministre des Affaires étrangères et du Développement international: Jean-Marc Ayrault
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer: Ségolène Royal
Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche: Najat Vallaud-Belkacem (hélas, elle est toujours là !)
Ministre des Finances et des Comptes publics: Michel Sapin
Ministre des Affaires sociales et de la Santé: Marisol Touraine (impossible de la décrocher)
Ministre de la Défense: Jean-Yves Le Drian
Garde des sceaux, ministre de la Justice: Jean-Jacques Urvoas
Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social: Myriam El Khomri
Ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales: Jean-Michel Baylet
Ministre de l'Intérieur: Bernard Cazeneuve
Ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Fôret, porte-parole du gouvernement: Stéphane Le Foll
Ministre du Logement et de l'Habitat durable: Emmanuelle Cosse
Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique: Emmanuel Macron
Ministre de la Culture et de la Communication: Audrey Azoulay
Ministre de la Famille, de l'Enfance et des Droits des femmes: Laurence Rossignol
Ministre de la Fonction publique: Annick Girardin
Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports: Patrick Kanner
Ministre des Outre-mer: George Pau-Langevin

Secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement: Jean-Marie Le Guen
Secrétaire d'État chargée de l'Égalité réelle: Ericka Bareigts
Secrétaire d'État chargé de la Réforme de l'État et de la Simplification: Jean-Vincent Placé
Secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes: Juliette Méadel
Secrétaire d'État chargé des Affaires européennes: Harlem Désir
Secrétaire d'État chargé Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger: Matthias Fekl
Secrétaire d'État chargé du Développement et de la Francophonie: André Vallini
Secrétaire d'État chargé Transports, de la Mer et de la Pêche: Alain Vidalies
Secrétaire d'État chargée de la Biodiversité: Barbara Pompili
Secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche: Thierry Mandon
Secrétaire d'État chargé du Budget: Christian Eckert
Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion: Ségolène Neuville
Secrétaire d'État chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie: Pascale Boistard
Secrétaire d'État chargé des Anciens combattants et de la Mémoire: Jean-Marc Todeschini
Secrétaire d'État chargée de la Formation professionnelle et de l'Apprentissage: Clotilde Valter
Secrétaire d'État chargée des Collectivités Territoriales: Estelle Grelier
Secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire: Martine Pinville
Secrétaire d'État chargée du Numérique: Axelle Lemaire
Secrétaire d'État chargée de la Ville: Hélène Geoffroy
Secrétaire d'État chargé des Sports: Thierry Braillard

Il nous reste à surveiller tous ces élus pour voir ce qu’ils font de leur statut. Il serait de bon ton de les féliciter. Je n’en ai nulle envie et retourne à mes petits moutons.

Solange Strimon

Commentaires  

#6 Benoît Legendre 14-02-2016 12:03
Dernier acte d'une bien triste pièce ? Il me tarde de sortir de ce théâtre des illusions, c'est si mal écrit, les acteurs (oserai-je dire comédiens ?) sont nuls, et le prix des places est exorbitant...

Nous avons échappé à voir la Ségolène au Quai d'Orsay ; je me suis laissé dire que nos bons diplomates ont été supplier l'Elysée qu'elle n'y soit pas nommée... Quoique d'un autre côté, nous aurions eu droit à quelques morceaux choisis de "créatitude" syntaxiques ou lexicales qui auraient fait la joie des échottiers ! Sacrée Ségolène...

Vive le roi !
Citer
#5 Charles MERET ZOLVER 12-02-2016 09:37
Elle nous coûte cher cette version Elyséenne de La Roue De La Fortune et contrairement à l'arcane, bien connu, du Tarot de Marseille, elle n'indique pas un événement inattendu, une action mue par une maturation intérieure, mais bien un jeu de chaises musicales, sorte de karussel des maroquins dans lequel le limonaire à la Vespa, au gré des sondages, de ses humeurs et de l'arbitraire des masses, distribue prébendes, charges, brevets et autres Canigous à la multitude des roquets du marigot attirés par la lueur des écuelles dorées de l'Elysée. Il y'a peu encore, il suffisait d'avoir exercé une charge ministérielle pendant 48h00 pour pouvoir en bénéficier du traitement à vie. Le montant des indémnités versées à nos élus est parmi le plus élevées au monde (estimé à plus de 2 Milliards d'Euros par an). Contrairement à nos voisins helvètes, plus sages que nous, nous sommes administrés par de véritables professionnels de la politique, et ce, à tous les niveaux (j'ai connu des conseillers régionaux qui n'avaient d'autres source de revenu que les indemnités auxquelles leur donnaient droit leur mandat (environ 2000 Euros); autant dire qu'ils auraient vendu père et mère pour conserver leur siège. Naturellement, le phénomène est encore plus prégnant dans les "hautes sphères". Tant que ce système pervers perdurera, il n'y aura rien à espérer d'"en haut", le changement ne pourra venir que "d'en bas" (si toutefois l'"en-bas" s'en remet au Très-haut!).
Jadis, le monarque ne déléguait qu'à bon escient, limitant le nombre de ses ministres au strict minimum, en faisant pour cela appel aux personnalités les plus compétentes dans leurs domaines respectifs. Aujourd'hui, une nouvelle "aristocratie" constituée de gueux enrichi, accapare, intrigue, corrompt, saccage,pérore, pontifie, monopolise, truste les moyens de communication ; En effet, conséquence directe de l'omniprésence et -potence des médias (émanation, eggrégore devrions nous dire de l'oligarchie), la communication prime sur l'action, de fait, le ridicule tue...
Citer
#4 AudeLys 12-02-2016 09:16
- Secrétaire d'État chargée de l'Égalité réelle : Si je comprends bien, avant c'était une fausse égalité. Autre ment dit : de l'inégalité ;
- Secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes : Et ça, ça sert à quoi ;
- Secrétaire d'État chargée de la Biodiversité : et celle-là, elle veut pas attraper une crise de nerfs au boulot ;
- Et la Najat : comme vous dites, toujours là la Belkassine.....
Bref ! Tout un tas de budgétivores. Mais cela ne coûte rien ,c'est l'Etat qui paye. Quelle horreur !
Citer
#3 Pellier Dominique 12-02-2016 08:56
Quelle déchéance, quelle tristesse pour notre pays ! On change de gouvernement à chaque pet de travers et pendant ce temps-là....!Le chômage, l'insécurité, le mauvais pouvoir d'achat, pas de logement, l'enseignement, l'agriculture.. . JE NE SAIS PLUS QUOI D'AUTRE TELLEMENT IL Y EN A... Crevez Français, nous on s'amuse! SUR NOTRE DOS!!!
PERE, que 2017, au mieux, soit le retour du roi en FRANCE!!! AMEN
Citer
#2 AGRIMONTI 11-02-2016 20:34
6 ministres supplémentaires !! ! je croyais que nous entrerions dans une nouvelle ère où l'économie à tous les niveaux était annoncée!!!! Je n'ai pas dû bien entendre ou comprendre. Il est vrai qu'en octobre la retraite des fonctionnaires a augmenté de 0,1%. Trop c'est trop Monsieur le Ministre du Budget, Monsieur le Président de la République. Je me demandais ce que nous ferions de cette manne... on va entretenir tous nos ministres ... O ministres intègres...
Citer
#1 xavier 11-02-2016 20:26
C'est un non évènement. Au fait, à propos d'Emmanuelle Cosse : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/02/savez-vous-ce-quest-un-retournement-de-veste-.html
Incorrigibles ces républicains ! Courage ! tout va bientôt s'écrouler.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 14 mai 2017
« La République, ça s'hérite ! »

10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan