Sale démocratie

Cette démocratie que nous devons subir est vraiment une démocratie épouvantable, si nous étions dans le consensus d’une démocratie vertueuse par les corps sociaux constitués, dont le corps social de la famille et des élus locaux, les deux autres étant le corps des salariés et celui des acteurs économiques concernés à moindre degré par ce projet, jamais l’article premier de la loi Taubira ne serait passé.


Quant aux députés, particulièrement les non-inscrits qui n’étaient pas en séance au moment du vote, nous concevons fort bien qu’ils aient pu avoir peut-être besoin de repos, ou être retenus par de grandes obligations, mais cela n’excuse pas le fait qu’ils n’aient pas confié leur vote à des députés ayant les mêmes convictions qu’eux sur ladite loi, c’est lamentable que sans doute par fierté, ou faux orgueil ou manque d’humilité ou plus grave encore manque de prévoyance par rapport à l’heure du vote, ils n’aient pas confié leur pouvoir de vote à d’autres députés même de partis politiques différents.

Honte à eux !

Chantal de Thoury

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement