« Le Camp des Saints » version 2015*

Mon premier article sur les migrants n’était qu’une information générale sur la situation qui ne cesse d’évoluer et qui vous a donné envie de réagir, ce dont je vous remercie. Je n’ai aucune illusion sur le devenir de ces migrants, dans une France surendettée, incapable d’AUTORITE. La situation est grave et ne peut qu’empirer. En suivant le quotidien de ces afflux migratoires, les décisions désordonnées des ministres qui un jour vont à droite, le lendemain à gauche, complètement débordés par la situation, je ne peux m’empêcher d’évoquer Jean Raspail qui faisait scandale en 1973 en publiant « Le Camp des Saints », roman dans lequel il imaginait le déferlement de populations du tiers-monde, poussées par la faim et la misère sur les côtes françaises. Un million de boat people prenaient pied sur notre territoire, en avant-garde d'une inéluctable invasion. Le gouvernement atermoyait, puis cédait. Mais une poignée de patriotes résistait jusqu'au bout, les armes à la main... Avec la nouvelle législation en vigueur, pourrait-on rééditer cet ouvrage sans poursuites judiciaires ? Raspail, avec "Le Camp des Saints", n'était« ni un prophète ni un romancier visionnaire, mais simplement un implacable historien de notre futur?»

Nous sommes entrés dans cette situation de tension extrême par la lâcheté des gouvernants, par leur incapacité à anticiper et encore moins à réagir, par peur d’être  dénoncés comme des fascistes, au même titre de ce maire de Béziers, M. Ménard, qui est venu lui-même déloger des migrants installés par effraction dans un immeuble (après avoir vraisemblablement payé un « passeur »). Et nos petits journalistes aux ordres du pouvoir de l’accuser de tous les maux. La misère est exploitable par tous. Et la grande majorité des médias coupables de vouloir à tout prix accuser les élus et les français incapables d’accueillir, donc il faut les culpabiliser au nom de la charité chrétienne. Les villes qui ont capacité à accueillir, sans que cela se fasse au détriment de leur population, le font. Les autres disent non. Et elles ont raison : on ne déshabille pas Pierre pour habiller Paul.

Il est toujours facile de refaire le monde « après ». Les migrants auraient dû être séparés en deux groupes, les chrétiens et les musulmans. Les premiers peuvent s’intégrer et être acceptés. Les autres, NON. Ils sont le risque absolu d’une destruction totale de notre culture, de nos valeurs, de nos richesses. Ils ne sont pas une « richesse » comme l’affirment certains. En petite quantité et déjà intégrés, oui, mais pas en centaines de milliers, venus d’autres mondes. Ils n’ont rien à voir avec les vietnamiens, les Pieds-Noirs, les Italiens, les Portugais, et d’autres. L’islam est la pire des religions puisqu’elle introduit l’obligation de la conversion par la force ou la mort. Ne jamais oublier les centaines de chrétiens crucifiés, torturés, dépouillés de tout pour ne pas avoir accepté de renier leur foi. Au Vatican, on s’est à de nombreuses occasions irrités du fait que la multiplication des persécutions de chrétiens — par des individus ou des groupes islamistes — de l'Irak au Kenya en passant par la Libye, le Pakistan ou le Nigéria, ne soit pas plus dénoncée, y compris par les autorités occidentales et musulmanes. « Aujourd'hui nous voyons nos frères persécutés, décapités et crucifiés pour leur foi en Toi, sous nos yeux ou souvent avec notre silence complice », a accusé le pape François.

C’est contraire aux lois de notre pays de faire une « différence » entre les uns et les autres. Parler de discrimination revient à se mettre au banc des accusés. Il n’empêche que nous courrons à plus ou moins long terme à la guerre civile. Ces migrants qui arrivent sur notre sol en nombre et le sourire aux lèvres vont déchanter quand ils se rendront compte de leurs inactivités, des jours qui ne passent pas et des femmes qui manquent. Une petite fille de 7 ans a été violée par un migrant de type « Nord-Africain » en Allemagne à Chemnitz. Vous en avez entendu parler ? D’autres cas seront occultés, c’est sûr, car ils sont inévitables. Comment donner du travail quand il n’y en a pas ?

Scénario catastrophe : Quand ces migrants entreront dans vos maisons, vous délogeront, violeront vos femmes et vos filles, il sera vraiment trop tard pour réagir. L’Allemagne est capable de fermeté, d’autres pays aussi, mais nous, au nom de la démocratie, nous acceptons tout ? ! … Je suis lucide sur les drames qui se préparent, d’autant plus qu’à Marseille, la ville s’est islamisée, les femmes voilées sont partout dans le centre ville et les quartiers défavorisés. Pas de travail, mais tous ces musulmans sont assistés par l’état, donc par nous, nos impôts.

L’espace Schengen est-il encore d’actualité ? Petit rappel : autorisant la libre circulation des personnes entre les États signataires, tout en garantissant l’harmonisation des contrôles aux frontières extérieures, l’espace Schengen permet à 400 millions de citoyens européens de circuler, munis d’une simple carte d’identité. Il regroupe 22 États membres de l’Union européenne (UE) et quatre pays associés : l’Islande, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein. Les ressortissants de ces États sont dispensés de présenter un visa pour entrer en France. Il faut revoir les conditions de cet espace.

L’Europe se trouve à la croisée des chemins et nous, que pouvons-nous faire ? Des dons, pour que les associations vivant dans les pays en guerre continuent d’aider les familles qui veulent rester chez eux ? Et parvenir à un règlement diplomatique ? Mais c’est peut-être déjà trop tard. Notre haute conception de la démocratie a fait chuter le dictateur de Libye. Pour les Américains, il s’agissait d’autres « valeurs ». Ils n’ont pas réussi en Afghanistan et en Irak. Ils ne vont pas aller s’enliser en Syrie. Notre petit président propose des solutions, aussi petites que lui, n’ayant pas encore compris que la France seule ne peut réussir là où les grandes puissances ont échoué. Elle ne peut agir qu’en faisant partie d’une coalition, n’en déplaise au petit homme. Le Mali, c’était un peu chez nous, rien à voir avec la Syrie. Ne comparons pas ce qui ne l’est pas.

Je me pose toujours cette même question : mes deux grands-pères et mes deux arrière grands-pères sont morts lors des deux guerres pour défendre le sol où je vis. Que diront ces migrants à leurs enfants le temps de dire la vérité ? Je pense que ce n’est pas leur problème et que leur Coran résoudra le problème pour eux. De toute façon, rien ne pourra se réaliser si ce n’est sous l’égide des Nations unies, et sans que soient exclues la Russie ou l’Iran. N’oublions jamais que les States ont lutté depuis 2010 à ce jour contre le terrorisme en Afghanistan, Irak, Pakistan, et au Yémen puis Conflit en Libye (Guerre civile libyenne) ; la dernière intervention concerne la Guerre civile en Ukraine. Ils vont accueillir dix mille Syriens, même s’ils ne font pas partie de l’Europe. L'action diplomatique menée par Barack Obama depuis 2009 lui a permis d’obtenir son prix Nobel de la paix. Difficile pour lui de repartir en guerre…

Personne ne peut-il envisager un dialogue constructif avec Bachar el-Assad ? Bachar el-Assad a affirmé dans une interview accordée aux médias russes. "Les pays occidentaux voudraient éliminer une personne et mettre à sa place une autre qui ferait le jeu de ces pays et non de sa Patrie". Tout est dit et les civils font toujours les frais de toutes les guerres. Tout de même, un miracle peut survenir, il faut y croire pour qu’il advienne et sauve notre France de l’invasion des musulmans…

Solange Strimon

NB : suite pessimiste du premier article sur le devenir des migrants en France.

*Article du 14 septembre 2014 : [Point de vue] Quel devenir pour les migrants accueillis ?   

Commentaires  

#15 Benoît Legendre 26-09-2015 00:35
Bonsoir Catoneo,
Je voulais réagir à vos propos, et je vous remercie de m'avoir lu et répondu. Pour le "Camp des Saints", je dois être honnête avec vous : je ne l'ai pas lu... et j'hésite à le faire, car je pense que cette lecture me mettrait en colère, mauvaise conseillère si j'en crois le proverbe...
Et quand je constate, effaré, l'invasion dont nous sommes l'objet, c'est la mentalité et le comportement de nos dirigeants politiques qui me mettent dans une colère noire !
Quand à notre clergé français, l'élémentaire charité chrétienne m'empêche de dire ce que j'en pense...
Vive le roi !
Citer
#14 Charles Meret Zolver 25-09-2015 10:41
Tout nos remerciements à Madame Strimon pour la pertinence de son analyse et plus encore pour avoir eu le courage d'aborder de front
un sujet aussi sensible sans édulcorer la terrible réalité. En effet, bien souvent dans la "sphère royco", à trop vouloir se démarquer de la "droite nationale" et plus encore du F.N , on a trop tendance à éluder ce sujet ou tout du moins à l'aborder de manière biaisée en faisant et jargonnant de la pseudo-sociologie
de peur de trop s'écarter de la Doxa et des normes de la bien-pensance. Pire encore, car plus insidieux , certains penseurs , analystes, se croyant plus fins et perspicaces que certains "idéologues"" souverainistes" ou de la "droite extrême", les accusant de "courte-vue", ce qui est parfois vrai, prétendent avoir découvert les véritables sources de tous les maux dont souffre notre société, que ces imbéciles de "républicain mécréants" occultent involontairemen t. Ces trissotins de boudoir au lieu d'informer, d'agir concrètement, prèfèrent se pavaner dans les salons et débiter leur pseudo-sciense. Cette propension à toujours vouloir remonter plus aux causes premières, à la source, est une véritable manie au pays de Descartes, sans compter que cela procède parfois d'une forme de snobisme...
Comme le dit la sagesse populaire: " A trop vouloir raisonner on finit par déraisonner..."
Si, par de bons et probes médias, nous avons la possibilité d'accéder à certaines "vérités", notre devoir est d'en faire profiter le "vulgum pecus" (rire!) et non de pérorer dans des cercles restreints en en faisant un fond de commerce (bien évidement nous ne visons pas ici les journalistes ni certains universitaires véritablement érudits).
Citer
#13 Catoneo 21-09-2015 14:59
Citation en provenance du commentaire précédent de Ventrachoux :
A propos, avez vous remarqué que ces "réfugiés" musulmans ne demandent pas à aller au Maroc, en Algérie, ou dans les Emirats Arabes, chez leurs coreligionnaires ? Pourquoi ?

Le Maroc et l'Algérie sont des pays d'émigration nette, et à terme avec l'assèchement de sa rente minière l'Algérie va carrément se vider.
Quant aux Emirats, ce sont des constructions tribales qui ne résisteraient pas à une invasion musulmanes. Voir le cas de Bahreïn.

Pour le reste, à mon sens, le pays n'est pas mort même s'il est gravement atteint, et d'abord par l'effondrement mental et moral de ses habitants, toutes races, religions et provenances confondues. Le relever passe par un réarmement moral, efficace, donc prenant en compte l'existant, le pays réel et pas le pays rêvé...
Citer
#12 Catoneo 21-09-2015 14:53
Citation en provenance du commentaire précédent de Benoît Legendre :
Bonjour Catoneo,
Et que pensez-vous de ce nouveau monothéisme qui met l'homme à la place de Dieu ?

J'ose vous signaler que vous déviez du sujet qui est le Camp des saints et accessoirement le renforcement de l'islam en Europe occidentale. Il n'y a pas d'homme-dieu sauf dans la mythologie grecque. Demandez à n'importe qui dans la rue :)
Quant à la religion chrétienne chez nous (je confonds à dessein les trois branches), elle est devenue le tapis de prière des cultes exotiques. La charité à tout crin ne doit pas verser dans le larmoyant et faire oublier le motif de la pratique qui est la vie céleste et la préparation au passage, toutes choses ennuyeuses pour le clergé d'aujourd'hui.
http://royalartillerie.blogspot.fr/2015/09/l-roule-la-pente.html

PS: St Vincent de Paul était membre de la Confrérie du Très Saint Sacrement de l'Autel, société discrète éminemment politique, et toute son action cadrait au projet d'assainissemen t des espaces urbains ! Après, on peut faire des signes de croix.
Citer
#11 Ventrachoux 19-09-2015 23:41
Citation en provenance du commentaire précédent de Catoneo :
Vous stigmatisez l'islam à raison, mais tous les monothéismes sont du même tonneau, le tonneau totalitaire. Les séquences historiques appartiennent à l'un ou à l'autre mais le prétexte sera toujours le même : ma religion est la seule vraie.
Les monothéismes ne sont pas miscibles, les papes modernes sont irresponsables. Le monothéisme c'est la guerre, mais ce n'est pas toujours le même qui attaque.
.


La France a été construite pas nos rois et la religion Chrétienne ! Nos rois ont été assassiné et maintenant, nous assistons à la mort de notre pays, sans aucune réaction des dirigeants athées, qui ont largement contribué à l'abaissement de la religiosité des français. Le peule autochtone, essentiellement issu des gaulois, des romains, et des francs va disparaître et être remplacé par les sectateurs de Mahomet, dont nous pouvons juger le degré d'évolution par rapport aux Chrétiens ou aux Juifs !
A propos, avez vous remarqué que ces "réfugiés" musulmans ne demandent pas à aller au Maroc, en Algérie, ou dans les Emirats Arabes, chez leurs coreligionnaire s ? Pourquoi ?
Citer
#10 Benoît Legendre 19-09-2015 20:55
Bonjour Catoneo,
Et que pensez-vous de ce nouveau monothéisme qui met l'homme à la place de Dieu ? L'homme qui se croit tout, au dessus de tout, ou plutôt qui met son plaisir et son caprice en avant au détriment de l'intérêt général ?
Il y a certes beaucoup à dire et à redire sur les trois grandes religions monothéistes, mais je suis heureux et fier d'appartenir à celle qui a permis un si haut niveau de vie et qui dispense aide et assistance à tous les pauvres, les malades sans distinction... Le "zakat", aumône que doit tout bon musulman, n'est destiné qu'aux seuls musulmans, et vous ne trouverez dans cette religion (ni dans le judaïsme d'ailleurs) aucun St François d'Assise, aucun St Vincent de Paul, aucune Ste Mère Théresa, aucun Abbé Pierre, aucune Sœur Emmanuelle !
Le monothéisme humain, lui, utilise encore l'autodafé ou le bûcher médiatique, et voue aux gémonies tous ceux qui le récusent...
Parceque le monothéisme humain que l'on nous impose aujourd'hui veut éliminer les personnes âgées, malades ou handicapées sous prétexte de souffrance, et sous prétexte de "droit individuel", on tue (oui, on tue !) 200 000 enfants pas encore nés par an rien qu'en France !
Avec tout mon respect cordial,
Vive le roi !
Citer
#9 Solange Strimon 18-09-2015 09:54
Réponse à Xavier

je n'ai pas inventé ce prix, mais repris mes archives du
Le Monde.fr avec AFP en date du 09.10.2009

Le président américain Barack Obama s'est vu attribuer le prix Nobel de la paix 2009, vendredi 9 octobre, "pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples", a annoncé le jury du prix à Oslo.

Le premier Afro-Américain élu à la Maison Blanche a lancé des appels en faveur d'un monde sans armes nucléaires et s'emploie à relancer le processus de paix israélo-palesti nien, depuis son investiture en janvier. En poste depuis moins d'un an, il a déjà fortement infléchi la politique étrangère américaine en optant pour une approche plus consensuelle et multilatérale. "En tant que président, Obama a créé un nouveau climat dans la politique internationale" , a déclaré le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland, soulignant sa quête de solutions négociées.

(En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/10/09/barack-obama-prix-nobel-de-la-paix)

Les Américains sont coupables de bien des guerres et responsables de millions de morts. Et on ne va pas faire leur procès ici : tout se paie un jour ou l'autre.

Il serait facile de balancer une bombe atomique (pour ne citer( qu'un seul moyen) sur DAESH et les innocentes victimes, comme ce fut le cas au Japon avec Hiroshima notamment et pour faire court.

Qu'en serait-il alors de notre humanité et nos valeurs chrétiennes ? Tout doit se régler de façon diplomatique. Ne devenons pas des monstres nous aussi.
Citer
#8 Catoneo 18-09-2015 09:40
Vous stigmatisez l'islam à raison, mais tous les monothéismes sont du même tonneau, le tonneau totalitaire. Les séquences historiques appartiennent à l'un ou à l'autre mais le prétexte sera toujours le même : ma religion est la seule vraie.
Les monothéismes ne sont pas miscibles, les papes modernes sont irresponsables. Le monothéisme c'est la guerre, mais ce n'est pas toujours le même qui attaque.

A Audelys, sans doute MLP n'obéira pas à Mme Merkel, mais le plus probable est que la chancelière ne lui demandera rien, encore moins de lui d'obéir ; elle fera à son idée, à l'avantage de l'Allemagne, comme on vient de le voir !

Dans le cas qui nous occupe, l'Allemagne va procéder au tri sélectif des requérants et virer (ou décourager) les non conformes qui seront libres d'errer dans l'espace Schengen en quête de subsides sociaux.
Citer
#7 PELLIER Dominique 18-09-2015 08:03
Quand nos politicars, baissent leur culotte pour qu'on construise de nouvelles mosquées, fournissent des armes pour que des peuples éloignés se fassent la guerre et de se dire après : "ah, ben faudrait peut-être faire des frappes aériennes pour calmer tout ça, de qui se moque-t-on ?????
Citer
#6 xavier 17-09-2015 20:49
L'Amérique? ça fait 239 ans qu'elle existe et ça fait 222 ans qu'elle est en guerre.
Le massacre des Amérindiens? Il y avait 2.5 millions d'Indiens au début du XIXe, en 1890 leur population est de : 250.000 individus. La guerre en Irak? on parle de 1 million de morts, dois-je poursuivre ? Je vais vous faire grâce du reste...
Vous me direz les yankees ne sont pas à des millions près de victimes..... Obama? Il est complice de la création de DAESH. Tout le monde sait que DAESH est une création Américaine... Obama prix Nobel de la paix? le Diable en rit encore.... Inutile d'en rajouter.
"Les states ont lutté contre le terrorisme", vous rigolez j'espère? Ils l'ont créé. Bien évidemment, je ne partage absolument pas votre analyse sur les évènements actuels. Et si on allait leur mettre une déculottée avec du napalm (Indochine), des bombes atomiques (Japon), des bombes incendiaires au phosphore (Dresde) hein ! A ces donneurs de leçons de "démocratie", je pense que le monde serait en paix.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement