[Point de vue] La faute de Jean-Marie Le Pen

Quelques mots, et la machine s'est emballée. D'abord, réaffirmer que les chambres à gaz sont un détail, au micro de Bourdin sur RMC. En suite, dans un entretien à Rivarol [1], confirmer ces propos, et en tenir d'autres, qui, eux, peuvent être très pertinents.

Certes, sur le fond, Jean-Marie Le Pen n'a pas tort : si un génocide n'est jamais un détail, le moyen utilisé, ici les chambres à gaz (et qui n'est qu'un moyen parmi d'autres), importe peu. On ne peut cependant se réjouir de cette affaire.

Cette affaire révèle d'abord le manque total de sens politique chez Jean-Marie Le Pen. Celui-ci sait bien que chacun de ses propos sur la Seconde Guerre mondiale et tout ce qui s'y rapporte provoque, presque à coup sûr, un tollé médiatique. En tant qu'homme politique, il est de son devoir de se poser cette question : revenir sur ces sujets et exprimer son opinion dessus, est-ce vraiment utile ? La réponse est, de toute évidence, négative. D'une part, l'opinion publique est peu réceptive à ce genre de débat historique complexe ; d'autre part, les problèmes que rencontre la France sont bien plus graves que ceux concernant la mémoire du maréchal Pétain.

Le Pen est d'autant plus fautif que le FN est le seul parti de premier plan à apporter, aujourd'hui, des réponses valables aux nombreux problèmes que rencontre notre pays. Que ce soit sur des questions sociétales, d'immigration, de souveraineté, le FN semble le meilleur choix en l'état, même s'il est (très) loin de la perfection. Ainsi, en montrant une image négative du FN avec ses sorties intempestives, Jean-Marie Le Pen rend encore plus difficile l'arrivée du FN au pouvoir, et donc rend encore plus improbable l'hypothèse d'une amélioration (certes partielle) de la situation nationale [2].

Mais alors, faut-il se soumettre totalement à la doxa médiatique, bannir tout ce qui pourrait passer, aux yeux des bien-pensants, pour un "dérapage", et finalement, faire du FN un UMP ou PS bis ?

Absolument pas. Il est bon d'asséner certaines vérités qui dérangent les bien-pensants, mais à condition qu'elles soient d'une part utiles, et d'autre part compréhensibles. Par exemple, s'élever contre la prolifération des mosquées en France est nécessaire : même si cela risque d'attirer les accusations de "racisme", cette prise de position, tout à fait pertinente, trouvera un écho dans une large part de la population [3].

C'est aussi pour cela que Jean-Marie Le Pen a été fautif : en mêlant des prises de positions incongrues sur la Seconde Guerre mondiale, et des prises de position nécessaires sur la défense de notre identité, il décrédibilise les positions les plus pertinentes. Il est évidemment vital de se rappeler de notre Histoire, mais il l'est moins de s'attarder sur ce que Le Pen qualifie lui-même de "détail".

Pour conclure, le FN semblant être en mesure d'apporter quelques solutions temporaires, il est utile de le soutenir. Toutefois, cette affaire montre que les partis politiques, tous plus ou moins soumis aux déclarations personnelles et aux tapages médiatiques, ne sont pas en mesure d'établir une politique nationale qui soit solide et durable. C'est tout le jeu républicain qui doit être remis en cause ; mais ceci est une autre question.

François Etendard 

1 - Entretien complet ici : http://www.jeune-nation.com/wp-content/uploads/2015/04/Rivarol-3183-entretien-JMLP.pdf

2 - Pour ceux qui doutent de l'impact négatif de tels propos : le taux d'impopularité de Jean-Marie le Pen dépasse actuellement les 90 % : http://www.bfmtv.com/politique/sondage-9-francais-sur-10-n-apprecient-pas-jean-marie-le-pen-876483.html

3 - http://www.fdesouche.com/587841-sondage-46-des-francais-jugent-quil-y-trop-de-mosquees-10-pas-assez

Commentaires  

#5 Benoît Legendre 15-04-2015 23:03
JM Le Pen n'a toujours pas renoncé (et ne renoncera jamais)à dire des c....ries, dans le seul d'amuser son fan-club de toujours : les vieux militants maréchal-nous voilà-algé-rie- fran-çaise ! Une façon de dire qu'il ne veut pas exercer le pouvoir, sachant pertinament qu'il en est incapable...ou bien qu'il est jaloux de voir une femme (même si c'est sa fille) réaliser de tels scores aux élections ! Je le redis ici à nouveau : ce n'est pas le FN qui nous tirera d'affaire, il a seulement le mérite de dire bien des choses vraies... et ce n'est pas suffisant pour remonter la pente. Une pente que nos français, hélas, préfèrent continuer de descendre, et comptent sur les autres pour améliorer les choses... Un jour, peut-être, la nation se réveillera de sa longue léthargie et rappellera son roi !
Alors jusqu'à mon dernier souffle je voudrai crier : vive le roi !
Citer
#4 AudeLys 14-04-2015 16:30
Je suis totalement de votre avis.
Depuis la disparition du MPF de P2V, et vu "l'insignifianc e" des micro-partis tel Debout la France et autres, le Front National reste le seul parti souverainiste annonçant haut et fort vouloir agir dans les domaines que vous citez et plus importants que ceux évoqués par JMLP dans ses sorties polémiques, surtout auprès des jeunes.
Savoir pourquoi il agit ainsi reste quand même une énigme car je ne pense pas qu'il s'agisse d'une stratégie concertée à la tête du parti. Reste donc deux possibilités : La volonté de nuire à sa fille (qui est en train de réussir là ou il n'a pas su, pu ou voulu réussir) ; ou la sénilité. Mais dans les deux cas, il est urgent de l'écarter vers une retraite totale bien méritée.
Si tel n'est pas le cas, le FN risque de le payer très cher.
Citer
#3 Dominique 14-04-2015 16:12
Jean-Marie Le Pen a commis une autre faute : celle de révéler à tous les électeurs du Front national monarchistes qui croyaient que Jean-Marie Le Pen était monarchiste après qu’il eût dit au comte de Paris qu’il était son lieutenant, comte de Paris qui d’ailleurs le refoula publiquement en lui disant qu’il choisissait lui-même ses lieutenants. Il y a aussi ceux qui croient dans le cycle des régimes, prouvé par la philosophie politique, et qui constatent que souvent le monarchisme suit le nationalisme. De plus, Jean-Marie Le Pen n’employait guère souvent le mot de « république », lui préférant celui de « France », ce qui pouvait faire croire qu’il détestait la république. Avant la naissance d’Alliance royale, cette erreur n’aurait pas porté à conséquence pour le Front national. Depuis janvier 2001, si ! Jean-Marie Le Pen a levé une ambiguïté qu’il maitrisait fort bien. Certains royalistes du Front national, après cette déclaration où d’ailleurs Jean-Marie Le Pen tape maladroitement sur les royalistes en les voyant comme des gens qui n’obéissent pas aux lois (!!!) vont quitter le Front national pour rejoindre leur parti naturel : Alliance royale. Il y a une chose qui déplaît énormément aux royalistes : c’est de se faire duper. Cette faute de Jean-Marie Le Pen profitera à l’Alliance royale, ses portes sont grandes ouvertes à tous ceux qui veulent la rejoindre.
Citer
#2 YANSANE-LAVENIR Sen 14-04-2015 15:27
Ce Mardi 14 Mai 2015, on voudrait déjà faire oublier aux Français la perception commode de pouvoir dicerner de ce qui est juste et s'entend parfaitement pour ce qui ne sont qu'arguties politiques.
Je rêve qui j'assiste à une belle messe à Saint Nicolas du Chardonnay illuminée de Soleil. Or que faut-il donc faire pour faire entendre raison jusqu'à l'indisposition de devoir reclasser un certains nombre d'énergumènes.. . Je pars donc de ce pas à la recherche de cette nouvelle médiation qui me fera rencontrer le prince et accomplir ma mission. Le cercle Saint Michel de l'Union des cercles Légitimistes de France dont je suis, préparons un opuscule à son intention intitulé Le Style Louis XX ou comment l'art du XXIe siècle doit-il contribuer à la monarchie présente.
Vive le Roy !
Citer
#1 PELLIER Dominique 14-04-2015 08:01
M. Le Pen a le malheur de dire des bêtise entre des vérités bien senties, surtout celles ressenties par beaucoup de Français. Toutefois, il reste on ne peut plus pressant et normal que les avantages de la république et, espérons-le de la royauté, viennent d'abord aux Français et ensuite, ensuite seulement aux étrangers en France. Ceci dit sans xénophobie ni racisme aucun. Comme on dit souvent, la chose se fait dans d'autres pays que le nôtre, ainsi doit-il être fait chez nous. Les Français d'abord. Je ne refuse personnellement rien aux étrangers, mais priorité à nous. Quant à ces gouvernements que nous subissons depuis des années.... Vienne enfin notre Roi!!!!!
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement