Honneur à Jacques Bompard

A l'occasion des quarante ans de la loi Veil légalisant l'avortement, le parlement français a « symboliquement revoté » la loi autorisant l'avortement.

Sept députés ont refusé de voter cette loi. Après plusieurs décennies d'avortements, de propagande et de stigmatisation des opposants, il reste sept hommes qui ont le courage de s'opposer à ce nouveau vote.

On peut citer le député-maire de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin. Son courage fait honneur à l'UDI...

Et si Marion Le Pen et Gilbert Collard ne se sont pas illustré, le député Jacques Bompard, maire d'Orange a voté contre. Réelu au premier tour aux élections municipales, cet homme ne met pas sa langue dans sa poche.

Il a érigé une belle croix sur un carrefour pendant que d'autres financent des mosquées. Il a quitté un Front national qui se trahit. Il a consacré sa ville au Sacré-Coeur. Il suscite la haine des laïcards et des gauchistes, et c'est très bon signe...

Merci Monsieur Bompard, et continuez. Nous avons au moins un parlementaire catholique qui a accepté de demander pardon pour l'IVG, à la tribune de l'Assemblée Nationale...

Julien Ferréol

Commentaires  

#4 Benoît Legendre 30-11-2014 22:20
Aujourd'hui, dire tout haut et clairement des opinions en faveur du respect de la vie et de la dignité humaine, c'est mettre en pratique l'enseignement du Christ : "heureux êtes vous qui subirez des insultes à cause de moi"...
Le courage et l'honnêteté de M. Jacques Bompard devrait être un exemple pour nous tous !
Vive le roi !
Citer
#3 Florent 29-11-2014 11:14
Si je suis tout à fait en accord avec l'hommage fait à Bompard, je trouve dommage d'utiliser les expression comme « le FN qui se trahie », comme s'il avait un jour été un bon parti, ou encore « gauchistes ».

L'un des principes du royalisme est l'unité des Français (les mettre dans des cases est donc peu judicieux) et le refus des partis (ici, en plus, le royalisme se trouve encore une fois associé au FN, soit à l'extrême-droit e, et c'est bien dommage...).
Citer
#2 BARBANZED 28-11-2014 12:29
L'avortement est l'aveux de la Société de ne pouvoir accueillir les enfants , voulus ou non voulus, dans la dignité et le respect ,à la fois de leur parents et d'eux même. Contraindre une mère à laisser tuer son enfant sur elle est un crime contre l'Humanité. La Société n'a pas d'excuse pour ce crime, car des solutions d'accueil peuvent toujours être trouvées, pourvu qu'on s'en donne la peine.
L'avortement est n'est pas un progrès pour la Société, c'est l'aveux de son impuissance à répondre aux nécessités de la Vie, croyant ou non, chrétien ou non. Cette lâcheté, qui consiste à renvoyer la responsabilité d'un crime sur des individus ou des personnes sans autre choix, conduit obligatoirement au notion d'euthanasie , marchandisation de l'enfant etc....Une telle Société est condamnée sans espoir .
Citer
#1 PELLIER Dominique 28-11-2014 08:02
Oui, que Dieu bénisse son enfant, malgré ses détracteurs, pour avoir le courage de ses opinions et son attachement à Dieu. Quiconque se dit de Dieu est, ne l'oublions pas, un potentiel martyr; et si c'est pour Dieu, c'est un saint martyr.
Doit-on le rappeler, AVORTER EST UN CRIME; or TU NE TUERAS POINT nous dit la Bible.
J'ai tout dit....
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France