Djihadistes français : Cayenne ou la Veuve ?

Que faire des jeunes français (d'origine européenne ou extra-européenne) qui se sont engagés dans les rangs de Daech ?

La question remue les pensées de nos politiciens. Le ministre de l'Intérieur rappelle la possibilité de la déchéance de nationalité pour les titulaires de la double nationalité (on aime jamais faire des apatrides). Cette procédure veut être élargie par la députée Marion Maréchal-Le Pen, mais dans quel but ? Qu'est-ce qu'un djihadiste fanatique fera d'une notification de déchéance de la nationalité, si ce n'est une décoration ?

Alors les grands patriotes rivalisent d'imagination pour sévir face aux petits jeunes de France qui vont en Orient pour décapiter leur prochain face caméra. Quand il s'agit de l'Etat Islamique, tout est permis, et certains se lâchent...L'influent Julien Rochedy, ancien président du FNJ suggère sur Twitter le retour de la peine de mort, selon lui « encore possible en cas de haute trahison ». Assertion fausse, mais son courage a le mérite de porter la voix de millions de français qui verraient bien le retour de la guillotine.

Nicolas Dupont-Aignan, lui, fait dans une fibre plus subtile, plus originale, plus traditionnelle : la réouverture de « Cayenne ». Selon Le Figaro, Nicolas Dupont-Aignan souhaite un centre de détention pour les revenants de Syrie, à l'instar des quartiers d'isolement des musulmans radicaux dans certaines prisons françaises (ce projet est à l'étude et à l'essai, dans le but d'éviter l'endoctrinement carcéral).

La république pourrait bien ressortir ses muscles. On avait pas vu ça depuis longtemps. Il conviendrait juste, tout en traitant avec extrême sévérité les djihadistes revenus au pays, de réfléchir à la manière dont on éradique l'endoctrinement initial. Sans ce travail en amont, le sang pourrait bien couler très prochainement en métropole.

Julien Ferréol

Commentaires  

#4 Benoît Legendre 24-11-2014 23:16
J' ai été longtemps partisan de la peine de mort. Mais aujourd'hui je crois que cela n'est pas compatible avec l'enseignement du Christ. Je ne jugerai pas les partisans de la peine capitale, car c'est pour moi affaire de conscience, et chacun est libre en son âme et conscience...
Pour revenir à nos "djihadistes", le bagne a ma faveur, mais croyez-vous que nos politiques auront l'audace de rouvrir un bagne ? Et avec quels moyens ? Non, non l'histoire judiciaire de notre cher vieux pays depuis 40 ans et la locataire de la place Vendôme me font dire que cela n'est pas possible... Reste l'isolement carcéral : quelle aubaine pour les syndicats de la Pénitencière ! des moyens ! des postes ! des effectifs ! Je pense que c'est au législateur de donner les "armes" nécessaires aux pouvoirs exécutif et judiciaire afin d'apporter une réponse à cet extraordinaire défi : défendre la liberté et les intérêts de la France en faisant preuve d'audace et d'efficacité ! Autant dire faire la "révolution"...
Vive le roi !
Citer
#3 PELLIER Dominique 22-11-2014 10:24
Je dis comme Audelys. Ils nous ont quitté, brûlé leur passeport français, ils ne sont plus français. La peine de mort ? Dans un contexte militaire, peut-être. Je ne suis fondamentalemen t pas pour la peine de mort. Mais, le retour au bagne.....
Citer
#2 François 21-11-2014 19:59
Moi, je ne vois qu'une solution, sans peine de mort, sans risque de récidive : la lobotomie !
Citer
#1 AudeLys 21-11-2014 16:07
Vous avez tout à fait raison. Il faut d'abord agir en amont afin d'éviter le recrutement islamiste. Je pense que la meilleure façon est, sinon d'éradiquer l'islam de notre beau royaume chrétien, à tout le moins de le faire plier dans un premier temps en obligeant les musulmans venant sur notre sol à renier certains versets du coran.
Reniement qui aurait lieu officiellement, sous serment, au Tribunal et à la Préf.
En même temps, on dissout l'UOIF (qui vient d'être inscrite sur la liste des organisations terroristes par les Emirats du golfe). On dissout aussi le conseil du culte musulman et on incarcère Sarkoléon qui a créé tout cela. On stoppe immédiatement les constructions de mosquées, et toutes celles dirigées par des imams reconnus comme frères musulmans et autres sunnites de tous poils sont détruites et remplacées par de jolies petites chapelles (juste pour les habituer)- Alain Mimoun n'en avait-il pas construite une chez lui ?-.
Fermeture progressive (mais pas trop) des écoles coraniques (ce sera vite fait, il n'y en a pas beaucoup). Suivraient en même d'autres interdictions telles que la viande hallal, le port du voile (que la Najat vient d'autoriser).....
Voilà pour notre sol. Pour ce qui concerne les djihadistes, peu importe qu'ils soient étrangers, bi-nationaux ou Français. Déchéance pur et simple de la nationalité avec bien sûr interdiction d'accès du territoire du royaume. Puisqu'ils ont trahi leur pays pour goûter aux douceurs de l'islam en choisissant de devenir "etat-islamiens " ou "daechiens", c'est comme l'ont veut, éh bien qu'ils y restent. On n'en veut plus. Et les kékés qui s'aventureraien t à revenir .... direction Cayenne (NDA à raison) mais comme à l'époque de Papillon.
Dring ! dring ! dring ! et zut, encore mon réveil qui sonne.
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France