La justification de la violence militante

L'enquête sur la mort de Rémi Fraisse permettra de déterminer les circonstances exactes de la mort de ce jeune homme. Mais d'ores et déjà nous pouvons conjecturer sur l'abandon du projet de barrage de Sivens... Cet abandon est motivé par les éclaboussures de la mort du jeune Rémi Fraisse, et pas par des arguments sérieux. Ces arguments ne sont même pas étudiés publiquement : il s'agit uniquement d'évaluer l'impact de ce décès sur l'opinion.

« On ne bâtit pas un barrage sur un cadavre », « Maintenir ce projet serait une insulte au combat de ce jeune homme »...La mort de Rémi Fraisse sert d'unique ligne de mire pour raisonner sur le barrage de Sivens.

Souvenons-nous de la fronde bretonne des « bonnets rouge » : au prix de plusieurs blessés, d'une main arrachée et de nombreux pneus partis en fumée, la chouannerie bretonne avait fait plier le gouvernement. Et l'écotaxe n'existe plus que dans les cauchemars de Ségolène Royal...

Souvenons-nous de tout ces combats politiques qui n'ont porté leur fruit que par la violence... Souvenons-nous de la manif pour tous qui n'a obtenu que le report de la loi PMA/GPA, sans aucune inflexion sur la loi Taubira ? Quelle était son vice ?

Les millions de manifestants de la manif pour tous n'étaient pas armés et le mouvement s'est voulu pacifique. Ce type d'action à la Gandhi a pris à contre-pied les soupçons de haine homophobe sanguinaire, mais n'a pas fait avancer les choses.

Quel message l'Etat fait-il passer en reculant sur Sivens ? Seule la violence paye. Comment dire aux jeunes militants de tout bord de garder le calme et la retenue si manifestement, seule la violence fonctionne ?

Nous chrétiens sommes les enfants du Prince de la Paix. Il y a de quoi prier de la mort d'un jeune militant. Et il y a de quoi s'épouvanter de ce gouvernement qui n'accepte que le sang comme interlocuteur valable.

Julien Ferréol

Commentaires  

#3 PELLIER Dominique 17-11-2014 08:10
Vous parlez de ces trois rois et osez vous dire royaliste, ne pas espérer prier pour la mort d'un royaliste! Que lis-je ? Je ne sais pas ce que ni le Tsar, ni le Shah ont fait pour éviter la violence, mais il est reconnu que malgré le sang versé, notre roi-martyr, Louis XVI a tout fait pour l'éviter.
Non, nous ne sombrerons pas dans cette solution de violence. La royauté en France ne reviendra pas grâce à du sang versé de ses militants ou de ses ennemis, elle aura la noblesse de se réinstaller par la non violence, par l'évidence même de son retour.
Citer
#2 Benoît Legendre 15-11-2014 14:41
Cela fait des décennies que les gouvernements reculent devant la violence affichée des uns ou des autres, et nous les bons cathos citoyens patriotes bien sages et respectueux des lois et du bon sens sommes les dindons de la farce... Oui, nous sommes les enfants du Prince de la Paix, et l'Histoire (et la nature humaine étant ce qu'elle est)nous enseigne que l'usage de la force donne des résultats ! Une force légalement encadrée bien sûr, mais force quand même ! Observez le triste destin de trois souverains : Louis XVI, Nicolas II et le Shah d'Iran ; ils n'ont pas osé donner l'ordre qui eût pu les sauver, leurs trônes, et surtout les nations dont ils avaient la charge ; leurs adversaires animés par la haine et la bêtise la plus noire ont triomphé et imposé des régimes totalitaires dont l'idéologie empoisonne encore largement les esprits aujourd'hui... Je crois que c'est une leçon à retenir !
Vive la France et vive le roi !
Citer
#1 Renaud Serv du Roy 15-11-2014 10:47
Cher Julien,

Je suis d'accord avec vous, nous sommes les enfants du Prince de la Paix, et il est impensable de "prier" pour la mort d'un royaliste afin de faire avancer notre cause.

Mais chaque royaliste est aussi un soldat du Roi et, au jour J, nous aurons recours au dialogue, à la diplomatie mais sans doute aussi à la force (qui sera sans doute la plus déterminante), selon les dispositions d'esprit de la partie adverse.

La non-violence est un idéal à poursuivre en permanence, mais nous sommes dans le Monde et tels Saint Michel Archange, chef des Armées Célestes, nous devons faire triompher la Cause de Dieu qui s'incarne en France dans la personne de son Roi, Louis XX.

L'heure approche, préparons-nous !

Pour Dieu, la France et le Roi !
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France