Nom de promotion : Amateur !

A mi-mandat, Hollande et ses gouvernements successifs ont, à de trop multiples occasions, donné l’occasion de nous décevoir. Le prince de Bourbon-Parme l’a justement remarqué dans son éditorial du 27 octobre : « ils ne contrôlent plus rien » ! Récapitulons : cela va des couacs gouvernementaux aux erreurs de protocole en passant par la gestion pitoyable de l’affaire Trierweiler-Gayet.

Parmi les couacs gouvernementaux, il y eut les brouilles entre ministres et premiers ministres, mais aussi plus récemment une incohérence des plus perturbantes au sein du "couple" exécutif. Le 22 octobre, Hollande décore Valls de la grand croix de l'Ordre National du Mérite... pour être resté plus de 6 mois au poste de chef de gouvernement. Plus tradition politicienne (depuis Giscard) que copinage, mais pour un président du changement, c'est amusant ou désolant. Et là, une semaine après, Hollande critique son Premier Ministre pour sa préférence aux provocations plus qu'aux réformes. En matière d'incohérence, Hollande peut être sacré champion. Pire, le peuple français vit les gouvernements sociaux-démocrates faire preuves d’amateurisme en matière de contrôle des patrimoines des ministres. Cahuzac atteint d’amnésie patrimoniale, puis Thévenoud de phobie administrative. Le plus ahurissant est que chacun des deux avait été donneur de leçons avant d’être pris la main dans le sac. Incohérence toujours, de laquelle on devine un certain amateurisme.

Valls décrivait Hollande comme un « adolescent attardé » au sujet de l’affaire Gayet. Terrible affaire transformée en psychodrame toujours en cours, d’ailleurs, puisque le livre de Trierweiler est toujours présent dans les librairies. Ce livre dépeint un président froid, méprisant, loin de celui que les Français pensaient plus chaleureux que Sarkozy. La gestion de cette affaire prouve bien l’amateurisme et, surtout, l’insensibilité de Hollande face aux femmes et à l’amour.

Enfin, Hollande affiche également à ce vilain tableau des erreurs de protocole. Il y en a des légères, sans gravité, mais non moins effarantes, comme lors  de la première visite d’Hollande à Merkel en 2012. Celui-ci cherche ridiculement sa place. Il y eut aussi ces lapsus de pays comme la Macédonie, ou la Chine à la place du Japon. Sur le plan diplomatique, le compteur tourne : petite blague sur un candidat potentiel au Vatican, proposition de toast au Roi (musulman) du Maroc en l’honneur de l’amitié franco-marocaine... La plus récente, toute fraîche, est l’oubli, dans son discours, du héros canadien qui tua le djihadiste d’Ottawa.

De l’indulgence ? Aucune pour la gauche qui n’était, certes, pas au pouvoir pendant 10 ans, mais qui pouvait tirer des leçons des erreurs de la droite pour ne pas les reproduire ! Echec et mat au président ! Bientôt !

Charles de Pisany

Commentaires  

#7 Ventrachoux 08-11-2014 11:03
Les actes valant tous les grands discours, j'adresse mes félicitations aux agriculteurs qui déversent du fumier devant les préfectures républicaines. Le message est clair pour moi !
Citer
#6 Renaud Serv du Roy 08-11-2014 10:50
Soyez le bienvenu, Barbanzed !
Citer
#5 Florent 08-11-2014 10:12
Sans oublier les incohérence dans la nouvelle carte des régions, les nombreuses fois où il refuse de faire la bise à Ségolène, ou encore, quand il salue le Pape le visage fermé sans la moindre inclinaison de la tête...
Mais pour la liste exhaustive, il faudrait écrire un livre de la taille d'une encyclopédie !
Citer
#4 BARBANZED 07-11-2014 12:46
Etant donné qu'il n'y a plus que les Royalistes Légitimistes pour défendre la Démocratie aujourd'hui, alors oui, un Roi , pourquoi pas?
Citer
#3 Renaud Serv du Roy 07-11-2014 11:42
Nous avons Oui-Oui à l'Elysée !

La France s'achemine vers la banqueroute (Français, faites attention à votre épargne, la faillite déclarée, l'Etat n'aura pas d'autre choix que de saisir cette manne pour l'instant insaisissable des milliards épargnés par prudence par nous), avec la récession et les troubles que cela entrainera, les institutions se délitent inexorablement et, tel ce petit personnage de dessin animé, le président de la République est toujours content, affichant ce sourire de ravi de la crèche désespérant.

Quant au premier ministre, nous avons Isnogoud, il ne lui manque que le turban, qui ne désire que l'échec du Calife pour prendre sa place.

Le troisième homme, qui tire plus vite que son ombre, toujours sur la brèche, et en qui j'ai sincèrement cru en 2007, n'est finalement qu'un des Daltons, peut-être même Jo !, le pire, le plus irréductiblemen t voué aux coups bas, aux affaires et qui n'a qu'une idée en tête: casser la Banque.

Ainsi va la République, qui préfère les Pieds Nickelés au Chevalier de Pardaillan.

O Louis, O mon Roi ! Que d'ignominies n'auront-ils pas fait souffrir à la France avant qu'elle ne revienne à Vous !

Nous serons là ! Nous sommes la Garde d'Honneur des Gardes du Corps du Roi !

Pour Dieu, la France et le Roi !
Citer
#2 PELLIER Dominique 07-11-2014 08:14
A la base, les socialistes français n'en sont pas, a fortiori, nos gourvernants. Le socialisme, véritable est celui du "bon temps " de Blum et de ses accolytes, pas ces fantoches qui se réclament de cet idéal sans en vouloir rien faire.
Ne parlons pus de ce clown , cet imbécile heureux, ce simplet de président acutellmeent à notre tête! Et Dieu nous commande de prier pour nos autorités!!!! A Pprès l'autre excité bling bling, le dom juan en scooter !!!! Et la FRANCE dans tout çà ???????
Citer
#1 Benoît Legendre 06-11-2014 23:16
Il y a quelque chose qui m'inquiète fortement : après l'agité Sarkozy qui promettait monts et merveilles, nous voilà affligé d'un grotesque goujat incapable ; et j'ai ouï dire que l'agité cité plus haut souhaitait redevenir calife à la place du calife... Il semble qu'après le Président Pompidou la pente sur laquelle la France glisse inexorablement ait pris une tournure de plus en plus accentuée, y a pas quelqu'un pour choper le manche et nous faire remonter ?
Ah, mais si bien sûr... comment n'y ais-je pas pensé ?
Vive le roi !
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France