Welcome to Camp Taubira!

Taubira souhaiterait créer des programmes de « désentroctrinement » une idée aussi stupide que dangereuse.

Selon une information de nos confrères du Monde[1], Madame Taubira souhaiterait s'inspirer des Anglais pour ouvrir en France des « programmes de désendoctrinement ». Notre ministre de la justice continue : « Il faut faire en sorte que ces jeunes filles et ces jeunes genséchappent à cet endoctrinement, à ce lavage de cerveau et à cet entraînement vers des actions. »

Nous retrouvons donc encore Madame Taubira défendre les criminels au lieu de les châtier, considérant que c’est le manque de sagesse des ces « jeunes » (le terme devient peu à peu synonyme d'irresponsables) qui les a conduits en Syrie et l'endoctrinement de quelques vilains personnages qui sont, eux, les grands loups dans la blanche bergerie. Stop !

On arrête les conneries tout de suite ! Ces jeunes, Madame la ministre, choisissent comme chacun d'entre nous. Leur choix est libre, librement consenti : l'exercice du Djihad et l'appartenance à la France sont incompatibles. Si ces jeunes ne comprennent pas cela c'est peut être que, plutôt que de leur proposer des formations pour devenir éco-citoyen, on aurait été bien inspiré de prévenir l'installation de l'Islam Radical sur notre territoire ! Peut être que, plutôt que de tenter de réinsérer ces criminels on serait bien inspiré de leur ôter la nationalité... y compris les français convertis : ne vous inquiétez pas de les faire apatrides : ils ont une nation, l'umma, et une patrie, le califat. Encore une fois la culture de l'excuse est à mille lieues de la culture des criminels.

Mais cette idée n'est pas seulement née de la stupidité mal cachée par les citations littéraires, elle est aussi dangereuse.

Tiens, par exemple, comment mettrons-nous en place ces programmes, concrètement ? Faudra t-il bâtir, en pleine forêt des Vosges, un vaste complexe (provisoire... enfin, c'est ce qui sera dit !), entouré de barbelés, cerné de miradors, sous la surveillance d'unités de l'armée ? La réinsertion se fera-t-elle par le travail qui, dit-on, rend libre ? Ce que nous propose Madame Taubira, c'est l'univers concentrationnaire, certes plutôt celui de Pol Pot que de Adolphe, mais c'est bien lui.

« C'est moins dans notre culture [que dans la culture anglo-saxonne, NDLR], mais c'est devenu indispensable » dites-vous... effectivement ce furent les anglais qui inventèrent la formule pendant la guerre des Boers, puis les allemands qui sont bien des « saxons », effectivement les camps de rééducation ne sont pas dans notre culture, mais je vous fais confiance pour engager un bon vieux changement de civilisation, comme vous savez si bien le faire !

Et puis, une fois la formule pérennisée, on pourra peut être y envoyer d'autres indésir... pardon, d'autres endoctrinés, comme les « factieux » que dénonçait monsieur Valls au moment des manifestations contre le Mariage pour Tous ?
Une fois que les portes du premier camp s'ouvriront, combien de temps restera t-il pour que des personnes non prévues aux origines y entrent ?

L'Histoire, la ministre la connaît... alors, bêtise ou intentions cachées ?

Roman Ungern

[1]    http://www.lemonde.fr/international/article/2014/10/03/creer-des-programmes-de-desendoctrinement-contre-les-departs-pour-le-djihad_4500141_3210.html

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement