Qui recevra le prix Nobel de la paix 2014 ?

Le prix Nobel de la paix récompense “ la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix », selon les volontés d’Alfred Nobel.

Ce Prix Nobel aurait été créé en vue de réparer le “ mal causé avec sa dynamite ”. Alfred Nobel aurait beaucoup à se faire pardonner. Plusieurs prix sont décernés : chimie, physique, médecine et physiologie, et littérature. Le prix de mathématiques fait l’objet d’un autre prix : le prix Abel. 

Il est bien évident que derrière cette attribution, bien des intrigues. Qui n’est pas tenté de passer en force (et oui) ou d’empêcher une personnalité de l’obtenir ? « Il n’est pas question pour nous de rejeter en bloc, toutes les attributions, nous devons nous incliner, par exemple, humblement devant Mère Térésa qui méritait mille fois cette distinction, il nous faut nous souvenir que Gandhi - l’apôtre de la non violence - n’a pas eu le prix Nobel, malgré le fait qu’il ait été nominé plusieurs fois. La Grande-Bretagne s’y était opposée ». .

Malgré le secret qui doit entourer les personnalités nommées, selon les règles du comité norvégien, nous avons appris que le pape François avait été proposé pour le prix Nobel de la paix 2014, parmi 278 personnalités nommées, dont  47 organisations. Il  serait aux côtés de Vladimir Poutine, président de la Russie (c’était « avant » l’affaire de la Crimée), Edward Snowden, ancien agent de la CIA et de la NSA, réfugié en Russie et de Malala Yousafzai, la jeune pakistanaise victime d'un attentat des talibans pour son engagement en faveur de l'instruction des petites filles. Une liste restreinte sera proposée aux cinq membres du Comité du prix Nobel. L’heureux lauréat sera élu en octobre 2014.

La cérémonie de remise du prix Nobel de la paix aura lieu en Suède à Oslo le 10 décembre, jour anniversaire de la mort du Norvégien Alfred Nobel (1833-1896). La fortune de ce dernier, construite sur sa découverte de la dynamite, n’est pas allée à ses héritiers. Il n’en avait pas ! On prend les paris pour le pape François ?

Solange Strimon

Commentaires  

#3 c 30-03-2014 17:00
Que vaut ce prix? La dernière fois c'était Obama donc l'exécutif étatsunien, comme on le sait un grand faiseur de paix dans le monde depuis toujours et en particulier depuis la chute du mur et le maintien de l'Otan (Irak, Kosovo et la base gigantesque qui y a été installée, Libye par "supplétifs" interposés, Syrie, etc)!
Ce serait dommage que le Pape soit compromis avec un tel hochet. Le Nouvel Ordre Mondial se sert déjà assez de lui en le louant sans cesse dans sa presse aux ordres et en le trouvant toutes les qualités possibles par rapport à ces deux prédécesseurs et notamment Benoit XVI.
VAE CUM BENEDIXERINT VOBIS HOMINES...L6-26
Citer
#2 Pellier Dominique 28-03-2014 09:35
Il manque un prix et non des moindres, celui de la CRUAUTE !!!!
Citer
#1 Benoît LEGENDRE 27-03-2014 23:00
A part des religieux (ou des laïcs engagés dans leur Foi), je ne vois guère de postulants sérieux... Le Pape le mérite cent fois plus que le "tsar" Vladimir ! Parmi les chefs d'Etat, le très regretté roi Baudoin l'aurait plus que mérité en son temps, et l'empereur Charles 1er d'Autriche-Hong rie aussi ! Quand je pense que la double monarchie a été victime de la haine la plus débile de la part d'un Clemenceau ou d'un Bénès (qui aurait dit qu'il préférait Hitler à un Habsbourg, horresco referens...), comme toute la classe politique française de l'époque qui a méprisé les tentatives de paix apportés par le prince Sixte de Bourbon-Parme, mandaté par son infortuné beau-frère empereur et roi...C'est à se demander si les politiques, quelque soit le pays, sont seulement capables d'un petit quelque chose de bon ?
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement