La vérité sur l’Ukraine

Le Lundi 24 février 2014, NiDo <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.> a écrit :

« L' Ukraine est une invention politique polonaise et une création administrative Léniniste et par la suite Khrouchevienne et post-soviétique.

Les ignares (la citation de Lord Byron est toujours pertinente "should'nt speak with idiots to let them remain as they were" !)  devraient savoir que de tous temps il s'est agi -et il s'agit toujours- de la Petite Russie :http://fr.wikipedia.org/wiki/Petite_Russie.

Kiev est la Russie comme Tolède est l'Espagne, Reims la France, Winchester l’Angleterre et Philadelphie les Etats-Unis...

Certaines puissances occidentales: la Lituanie, la Pologne, la Suède, l'Autriche, l'Allemagne et maintenant l'U.E et les U.S-OTAN  se sont relayées dans l'histoire pour assimiler la Petite-Russie par la force ou par le mensonge. Peine perdue et mission impossible car c'est irrémédiablement une partie, sinon le coeur de la Russie  (à l'exception de la partie la plus occidentale qui s'est construite sur un socle de haine anti-russe, un mythe historique de nation indépendante de façon tout à fait similaire à celui que les terroristes basques ont vis-à-vis de l'Espagne).

Deux ouvrages de recherche historique ont été publiés su le sujet, le premier, magnifique, de 180 pages est du Prince Alexandre M. Wolkonsky : http://en.wikipedia.org/wiki/Alexandr_Volkonsky. Il a été publié il y a près de cent ans en russe, italien et anglais, il peut être consulté sur Internet dans sa version anglaise: THE UKRAINE QUESTION: THE HISTORIC TRUTH VERSUS THE SEPARATIST PROPAGANDA

L'autre livre -  L'UKRAINE: TERRE RUSSE de Pierre Bregy et du Prince Serge Obolensky - est aussi sur Internet et disponible à l'achat sur papier sur Amazon

Pour comprendre la situation actuelle, informez-vous avec ces deux ouvrages ».

En réalité, il faut situer les troubles actuels en Ukraine dans le contexte d’agression mondialiste, qui a pour objectif de mettre la Russie à genoux, puisque le camp mondialiste ne tolère pas qu’un pays reste indépendant de sa sphère d’influence, et encore moins que ce pays soit aujourd’hui le seul au monde dont le gouvernement soutient officiellement le développement du christianisme.

Le camp mondialiste, dirigé par les Etats-Unis, a, au cours de la dernière décennie, essayé d’attaquer la Russie en faisant la guerre en Afghanistan, en essayant de déstabiliser la zone de la Géorgie, en provocant une guerre civile en Syrie avec l’objectif de faire tomber l’Iran et, aujourd’hui, il fomente des troubles en Ukraine en essayant de la faire passer dans le camp occidental.

En plus des rappels historiques présentés ci-dessus, il faut préciser que l’intérêt du peuple ukrainien est dans le rapprochement avec la Russie,ne serait-ce que parce que 80% des importations et des exportations se font avec la Russie. Le rapprochement avec l’Union Européenne est un leurre que les ukrainiens, s’ils s’engagent dans cette voie, risquent de payer très cher.

Georges Tartaret

Commentaires  

#4 Sophie NAUMIAK 05-03-2014 16:06
C'est qui ce Georges Tartaret français qui ne connait rien aux souffrances et à la culture des Ukrainiens ?
La Rous' ne signifie pas "Russie" et Wikipedia n'est pas une encyclopédie officielle : ce sont les gens qui la construisent au gré des modifs. C'est d'ailleurs peut-être vous-même qui avez rédigé la définition Wikipedia de "Petite Russie".
Je vous invite à vous documenter sur l'histoire de l'Ukraine en général (pas avec Wikipedia mais avec des LIVRES), et sur le Holodomor en particulier, génocide créé par la faim par Staline et ses sbires qui a tué 7 millions de personnes en 1932-33. Pourquoi Staline aurait-il voulu massacrer son propre peuple ? Pourquoi y aurait-il des Russes "Ukrainiens" anti-Russes ?
Vous êtes vous-même pro-russe, certainement d'âme communiste, vous savez probablement que le gouvernement français reste trop attaché aux Russes pour reconnaitre ce génocide monstrueux et vous vous en réjouissez.
Votre article n'est là que pour déculpabiliser.
Citer
#3 Pellier Dominique 05-03-2014 08:58
Eh oui, l'Europe ! Je ne me souviens pas de l'opinion du Général de Gaulle à son sujet, mais nous en constatons, avec la mondialisation, de ses méfaits. Je crois avoir compris que l'indépendance de l'Ukraine lui serait plus ou moins fatale du point de vue économique. Biensûr, le nouveau tsar Poutine n'est pas des plus tendres, mais que veulent-ils, manger, être relativement libres.... heureux ? Cela ne se fait jamais sans mal. Je ne m'y connais pas trop , mais voilà ma pensée
Citer
#2 Jean-Yves Pons 04-03-2014 15:36
Partageant l'analyse de Georges Tartaret sur cette douloureuse question je n'y ajouterai rien, sauf deux mots.
Après sa dernière phrase : "Le rapprochement avec l’Union Européenne est un leurre que les ukrainiens, s’ils s’engagent dans cette voie, risquent de payer très cher." NOUS AUSSI !
Citer
#1 Benoît LEGENDRE 03-03-2014 22:42
Pour qui connaît un tant soit peu son Histoire, il est clair que la Russie ne lâchera jamais l'Ukraine... Poutine peut admettre une Ukraine indépendante, à condition qu'elle reste attelée à la Russie ! Et puis imagine t-on la Russie laisser le blé et le pétrole aux mains des financiers de l'ouest ? Et que dire de la Crimée et sa base navale voie d'accès aux mers chaudes ? Regardons une carte géographique, tout est "écrit" en clair... Poutine n'est certainement pas un individu recommandable, mais il défend les intérêts de la Russie, les tsars n'agiraient pas autrement !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement