Syrie : un village chrétien attaqué par des rebelles

Des rebelles islamistes  et des  combattants djihadistes ont pris d'assaut le village chrétien de Maaloula, situé à 55 km de Damas.

Un lieu hautement symbolique pour les chrétiens de Syrie. Maaloula est en effet l'un des rares lieux où l'araméen, langue du Christ, est encore parlé aujourd'hui.

Sans aucune raison apparente, à 4 heures du matin mercredi 4 septembre, un grand nombre de terroristes de l’Armée syrienne libre, du Front Jabhat Al-Nosra et de l’État islamique d’Irak et du Levant, ont attaqué la ville antique de Maaloula, massacré des personnes innocentes, et détruit leurs maisons, monastères et églises.

Une religieuse du monastère de Mar Takla, construit autour de la grotte et du tombeau de Sainte-Thècle (qui n'a pas souhaité être identifiée) a affirmé que les djihadistes d'"Al-Nosra tirent sur la ville depuis 06h00 (03h00 GMT) avec des obus, des mitrailleuses anti-aériennes et les projectiles ont atteint le centre-ville". "C'est la première fois que nous sommes attaqués", a-t-elle ajouté.

Le village, lieu de pélerinage, doit sa renommée à ses refuges troglodytiques dans lesquels les chrétiens persécutés des premiers siècles du christianisme se réfugiaient et où furent célébrées les toutes premières messes chrétiennes.

Cette attaque survient quelques jours avant la fête de l'Exaltation de la Croix, célébrée chaque année le 14 septembre.

Clovis


Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement