L’Affaire Snowden ou celle de l’arroseur arrosé

Les révélations d’Edouard Snowden au Der Spiegel et ailleurs, n’en finissent plus de faire des remous dans les milieux médiatico-politiques.

D’après les dires de cet ancien employé de la CIA et de la NSA, l’ «oncle Sam » aurait espionné l’Union Européenne et certains de ses Etats-membres dont la France. Pire, il aurait mis sur écoute des conversations de simples citoyens et contrôlé leurs connexions internet.

Bien sûr, il est normal que nous nous en offusquions, puisqu’il en va du simple droit à la vie privée. Mais nous ferions une grossière erreur, si nous tombions dans le piège du manichéisme et de l’anti-américanisme primaire.

Il ne faut pas se leurrer. Tous les Etats y compris le nôtre, ont pratiqué et pratiquent encore de telles méthodes.  L’espionnage industriel et militaire est de mise pour tous les pays…enfin ceux qui en ont les moyens.

Alors les cris d’orfraie  et les gesticulations grotesques de nos gouvernants, relayés par nos médias sont des plus ridicules.

Faire semblant de s’en apercevoir, parce qu’un homme révèle l’affaire au monde entier, relève plus de la posture, que de l’honnêteté.

Pour conclure, cette histoire à la « big brother » me fait penser à celle de l’ »arroseur arrosé » et au proverbe : «  tel est pris, qui croyait prendre ».

Jean-François Martot

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement