Terrorisme islamiste, vers un drame français ?

La terreur islamiste n’a pas marqué les esprits de façon significative depuis quelques années en occident, et la France se trouve aujourd’hui en première ligne.

Plus d’un an après les massacres de Mohamed Merah et 18 ans après l’attentat à Saint-Michel qui avait coûté la vie à 8 personnes, « Aqmi » (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) appelle les « musulmans du monde entier » à attaquer les intérêts français, cibles légitimes. 

Ce n’est pas la première fois que des menaces sont proférées à l’encontre de la France par des organisations terroristes, mais la conjoncture géopolitique prête à la plus grande vigilance. 

La France mène actuellement une opération militaire de grande envergure au Mali, interprétée par les groupes terroristes comme une véritable « croisade », appelant à représailles. La France est toujours présente en Afghanistan. La France s’inquiète du sort de nombreux otages (8 à 9 selon les sources, dont 8 au Sahel). Enfin la France, qui a prostitué son indépendance au profit des intérêts américains, est gouvernée par une bande de flans et détruit méthodiquement ses moyens de défense. 

La France, phare de la gloire de la Chrétienté, puis meneuse de sa déchéance (je vous renvoie à l’excellente Mission divine de la France du Marquis de la Franquerie) reste, bien parce qu’elle n’a rien à voir avec la république, le cœur de l’Occident.

Alors frapper au cœur serait le symbole de la terreur qui menace notre civilisation. De l’extérieur, et aussi, nous le savons bien, de l’intérieur.

Julien Ferréol

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement