Ils sont partout !

Qui ça ? Mais, nos amis Qataris !

Vous les retrouverez dans tous les domaines, de l'immobilier à l'industrie, du luxe au sport. Ce petit Etat a su profiter de l'or noir pour investir et s'implanter dans notre pays. Deux exemples récents illustrent cette situation. Le premier a lieu dans le football, la Ligue des Champions plus précisément : un club sponsorisé par le Qatar, le FC Barcelone, affrontait un club appartenant au Qatar, le Paris Saint-Germain. Quant au second, il s'agit de la marque emblématique de grands magasins (16 au total) : Printemps, fondé en 1865. Cette société avait un chiffre d'affaires de 1,2 milliards d'euros en 2010.

Le Qatar ne s'arrête pas là : via différents fonds d'investissement, tel DISA pour Printemps ou bien le controversé fonds d'investissement pour les banlieues, il fait irruption dans de nombreux autres secteurs. Son fonds Katara Hospitality lui a permis de prendre le contrôle de nombreux hôtels de luxe, comme le Concorde-Lafayette ou le Royal Monceau. La pétromonarchie est également le second actionnaire du groupe Vinci.

Cependant, le coup le plus marquant du Qatar a eu lieu dans le domaine sportif. Sa célèbre chaîne d'informations arabes Al-Jazeera a racheté une partie des droits de retransmission TV de la Ligue 1. Les matchs sont diffusés sur les chaînes payantes BeIn Sport, filiales d'Al-Jazeera. Ceci explique le rachat du PSG : grâce à leur argent, les investisseurs se paient les services de joueurs célèbres, ce qui attirent d'avantage de téléspectateurs devant BeIn Sport pour suivre les rencontres... De plus, certains sportifs, à l'image de David Beckham, ont acquis un statut d'icône de la mode. Y a-t-il un lien avec le rachat d'un grand magasin spécialisé justement dans la mode ?

Ces implantations ont été et sont toujours encouragées par les gouvernements successifs. Sous Nicolas Sarkozy, les Qataris ont été exonérés de l'impôt sur les plus-values immobilières et d'ISF durant les 5 premières années de résidence. Le gouvernement actuel n'est pas en reste : la ministre du Commerce exterieur, Nicole Bricq, déclarait que « les investissements qataris sont et resteront bienvenus en France. Nous souhaitons même qu'ils s'amplifient. »

Le plus grave dans ces affaires, c'est l'appropriation de notre patrimoine culturel par un pays étranger, qui de plus, est doté de traditions et d'une culture totalement différentes de la nôtre. Le Printemps, symbolisé par son enseigne sur le boulevard Haussman, fait parti de ces grands magasins datant du XIXème siècle, historiquement liés à la capitale, et contribuant à la réputation de la mode parisienne et française dans le monde. Le fait que ce monument du luxe parisien tombe aux mains des Qataris risque de lui porter un préjudice significatif, de part la différence culturelle qui sépare nos pays, de l'orgueil et de l'indifférence envers notre Histoire dont font preuve les Qataris.

Simple exemple : sur le nouveau logo du PSG, le berceau, symbole de Saint-Germain-en-Laye, lieu de naissance de Louis XIV, a purement et simplement disparu. Si on n'y prend pas garde, c'est notre culture qui risque de prendre le même chemin, celui de la mondialisation, ouvert par la République...

François Etendard

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement