[Point de vue] Vladimir Poutine sera-t-il le restaurateur du Tsar ?

Le 31 décembre 2016, s’est éteint à Copenhague le grand-duc Dimitri Romanovitch de Russie, considéré en 2014 comme le successeur légitime, après son frère Nicolas en 1992, du grand-duc Vladimir Kyrillovitch, alors qu’ils étaient de la branche morganatique « Cheremetiev ».

A l’heure actuelle, deux membres de la famille Romanov se présentent comme successeurs légitimes au Trône impérial : le grand-duc Andreï Andreïevitch de Russie, successeur désigné du grand-duc Dimitri qui vient de mourir, alors qu’il appartient à la branche morganatique « Ruffo », et la grande-duchesse Maria Vladimirovna, fille unique du grand-duc Vladimir Kyrillovitch, mais petite-fille du grand-duc Cyrille Vladimirovitch, actif révolutionnaire qui apporta son soutien à la Douma qui allait destituer son malheureux cousin Nicolas II...

Sans oublier le prince Dimitri Romanovsky-Ilyinski, aîné par les mâles des Romanov, mais issu de la branche morganatique « Emery »… Voici pour l’état présent de la succession Romanov, mais revenons à notre sujet.

«Par sa contribution historique au relèvement de ce grand empire chrétien, le Président Vladimir Vladimirovitch Poutine est le plus grand homme d’Etat qu’ait eu la Russie depuis Piotr Arkadievitch Stolypine ! ? »

Naturellement, il exaspère de ce fait l’Occident, qui s’accommodait bien de la disparition de l’empire soviétique – cela, je peux le comprendre – mais aussi de la grande et sainte Russie, qu’il regardait avec contentement, sous l’ère de Boris Nikolaïevitch Eltsine (1991-1999), se faire dépecer par les griffes d’une oligarchie mafieuse sans scrupule et surtout, aux ordres d’intérêts étrangers... 

Le Président Poutine exaspère puisqu’il ose s’attaquer aux dépeceurs de sa patrie pour rétablir l’autorité de l’Etat, et, faute suprême, il ose s’allier à la sainte Eglise orthodoxe pour rétablir la puissance d’un empire chrétien bicéphale, pouvoir du Tsar/pouvoir de l’Eglise, qui a toujours été la structure de l’Empire russe !

Comment ose-t-il opposer un démenti formel à "l’idée franc-maçonne", dont cet Occident est complètement métastasé, que le progrès naturel vers un bien-être toujours accru des peuples ne serait possible que dans le cadre de régimes pseudo-démocratiques d’abord laïcs avant de parvenir à l’athéisme parfait ?

Comment ose-t-il faire la démonstration qu’un Etat autoritaire soutenu par 85 % de son peuple vaut mieux que nos pseudo-démocraties décadentes, anti-Dieu, anti-famille, anti-vie, … de plus en plus contestées par leurs populations .

Comme toujours, qui veut noyer son chien dit qu’il a la rage ! 

Vladimir Vladimirovitch Poutine, enfant de la terre russe la plus brute, à cet égard peut-être la plus russe…, mais aussi enfant de la terre russe la plus occidentale, celle de Saint-Pétersbourg – nous devrions nous en rappeler avant de le dégoûter définitivement de nous et de le jeter dans les bras de la Chine… – qui s’est attelé, avec succès, à relever l’étendard de la Grande Russie, jusqu’alors piétiné sans vergogne tant par des pieds ennemis que par des pieds amis…, devient dès lors l’horrible tyran, le despote sanguinaire ! 

Il est piquant de constater que ces condamnations définitives émanent de Washington, qui, nouvel empire romain, impose la Pax Americana depuis une Maison Blanche aux fondations cimentées par la terre coagulée du sang de millions de cadavres d’indiens indigènes, ou de Paris, qui ne dirige plus grand chose depuis un palais suintant encore des flots de sang de la révolution…

L’on voit toujours mieux la paille dans l’œil du voisin que la poutre dans le sien… 

L’Histoire est une hydre aux mille têtes qui regarde un même fait de mille points de vue différents selon l’angle sous lequel elle le perçoit. L’Occident se presse de voir la réussite fulgurante de Vladimir Vladimirovitch Poutine comme une désastreuse régression civilisationnelle, un impardonnable retour à l’autoritarisme réactionnaire, de peur d’avoir à constater qu’il ne s’agit que de l’énième preuve de la cécité dans laquelle le plongent ses certitudes maçonniques pseudo-démocratiques quant au sens de l’Histoire…

Et, maniant le cynisme comme il respire, il s’étonne, en s’en convainquant presque, que le peuple d’un grand empire humilié puisse se réjouir de recouvrer sa puissance ! Que 85 % de la population puisse accepter la férule d’une autorité forte en contrepartie de la fin de l’anarchie intérieure et d’un retour de leur Mère-Patrie au premier rang du concert des Nations ! N’oublions pas que si, en 1918, l’Empire tsariste est tombé, l’Empire russe perdura dans la Russie soviétique… A ce degré-là, le dogmatisme confine à la bêtise !

Si j’étais Russe, attaché à la légitimité, je serais tsariste et m’en rapporterais au droit monarchique russe pour connaître le successeur légitime actuel, ou m’en remettrais à la décision que prendrait le Zemski sobor (sorte d’Etats-Généraux) qu’aurait convoqué le Patriarche orthodoxe du moment. Mais, en attendant le retour du Tsar et de la Famille impériale, je soutiendrais le Président Poutine, le reconnaissant comme un grand serviteur de ma mère la Grande Russie que je verrais comme d’essence naturellement impériale ! Et je supporterais, comme l’on supporte l’amertume des remèdes qui nous guérissent, les vicissitudes d’une reprise en main énergique, indispensable à ce redressement…

Certains commentateurs disent que Vladimir Poutine est le nouveau Tsar autocrate en son Kremlin. Peut-être y a-t-il songé, maintenant qu’il est au faîte du pouvoir, qui fut toujours vertical en Russie.

Mais je ne puis m’empêcher de penser qu’un homme qui a relevé du néant l’autorité de l’Etat, la puissance de la Nation et la grandeur de l’Eglise orthodoxe, en un mot, qui a rétabli la Russie impériale, puisse s’en tenir à une postérité historique de « boyard usurpateur » sans en sentir le dégradant inachèvement…

Cela serait tellement au-dessous de l’extraordinaire travail accompli au profit du rétablissement de la gloire de la Nation Russe ! Pour moi, la seule succession envisageable au Président Vladimir Vladimirovitch Poutine est le rétablissement par ses soins du cours de l’Histoire : la restauration de la Famille Impériale des Romanov !

Quelle plus belle entrée dans l’Histoire que celle de « Vladimir Vladimirovitch Poutine : Restaurateur des Tsars » ! Il intègrerait alors la phalange glorieuse des grands serviteurs de la Providence, restaurateurs de Légitimité ! La Légitimité n’étant que la reconnaissance par l’homme de la volonté de Dieu…

L’avenir nous dira si la postérité du Président Poutine sera à la hauteur de son œuvre… 

Que Dieu protège la Sainte Russie comme je sais qu’Il protège la France !

Franz de Burgos

Commentaires  

#8 Catoneo 18-02-2017 11:21
Citation en provenance du commentaire précédent de Louis SAINT MARTIN :
Je suis parfaitement d'accord avec Franz de Burgos.
Je l'ai même précédé dans son analyse en adressant - en date du 28.12.2016 - à Vladimir Poutine la lettre dont voici la copie fidèle et intégrale...

A ceux qui souhaiteraient faire une démarche épistolaire, nous conseillons d'adresser leur lettre à l'ambassadeur russe (en français) dans les formes diplomatiques (3è personne). Suite sera donnée.

Son Excellence Alexandre Orlov
Ambassadeur de Russie en France
79 Rue de Grenelle
75007 Paris
Citer
#7 Laurentie François 18-02-2017 09:01
Vladimir Poutine n'a t-il pas déjà en 2015 jeté les prémices de ce retour en voulant accorder un statut particulier aux héritiers de la famille impériale?
Voir article : http://www.noblesseetroyautes.com/vladimir-poutine-propose-un-statut-particulier-a-la-famille-imperiale-russe/
Franco l'a fait en Espagne, mais faut-il le restauration d' un monarque n'ayant qu'une fonction de fantoche?
La restauration Espagnole n'est bien que cela, la monarchie anglaise n'en a plus que le nom. En France le comte de Chambord, Henri V, a refusé cette fonction qui n'aurait été qu'honorifique, bien lui en a pris.
Une véritable restauration ne saurait être valable que si le monarque ne retrouve le pouvoir de faire passer la loi de Dieu avant la loi des hommes. Que s'il fait appliquer les droits de Dieu et ne rappelle aux hommes leurs devoirs envers Dieu.
Bref il faut un roi avec le Pouvoir de faire respecter la loi de Dieu.
Citer
#6 Louis SAINT MARTIN 17-02-2017 22:14
Je suis parfaitement d'accord avec Franz de Burgos.
Je l'ai même précédé dans son analyse en adressant - en date du 28.12.2016 - à Vladimir Poutine la lettre dont voici la copie fidèle et intégrale :

Louis SAINT MARTIN
à
Monsieur Vladimir POUTINE
Président de la Fédération de Russie
en son palais des Térems
Le Kremlin
MOSCOU
RUSSIE.


Monsieur le Président,

Pardonnez-moi de m'adresser à vous dans une autre langue que celle de Pouchkine et Dostoïevski, mais, comme beaucoup de Français, je suis incapable de m'exprimer autrement que dans ma langue maternelle. J'espère toutefois que le français garde encore, auprès de vous, quelque chose de la faveur dont il bénéficia au cours des siècles passés, auprès de ses nombreux amis russes.

Je prends donc la liberté de vous écrire, moi qui ne suis qu'un modeste citoyen, pour vous adresser quelques pensées qui ne vous paraîtront peut-être pas trop absurdes.

La première consiste à vous féliciter pour l'œuvre de reconstruction de la Russie que vous avez entreprise avec une énergie, un patriotisme et une clarté de vue qui ne peuvent que susciter l'admiration des malheureux Occidentaux que nous sommes. Chez nous les pires lâchetés et compromissions – politiques, morales, spirituelles, sociétales - constituent la ligne politique officielle de nos "élites" acharnées à détruire la civilisation chrétienne et toutes les institutions qu'elle a inspirées au cours des siècles. Familles, patries, religion, mœurs, respect des traditions, liens naturels de coopération, d'affection et de sympathie mais aussi d'honneur et de pudeur qui unissent les hommes pour réaliser une société chrétienne, donc civilisée, tout cela est méprisé, attaqué, dévalué et détruit au profit du projet "luciférien" d'une société réduite à une collection d'individus anonymes et interchangeable s, sans repères, sans foi ni loi, sans feu ni lieu, entièrement assujettis à la volonté de puissance d'une oligarchie mondialiste qui a remplacé Dieu par le Dollar et le "bien" par le "mal" comme le déplorait le personnage du starets Zosime il y a plus d'un siècle.
Ce qui explique, bien évidemment, la réputation qui vous est faite dans nos médias quasi entièrement inféodés à la grande oligarchie mondialiste par le biais des annonceurs qui les achètent.
Il n'est pas jusqu'au pape actuel qui, par sa fureur "progressiste" qui ne supporte aucune contradiction, ne me fasse penser au "Grand Inquisiteur" qui apparaît dans "Les frères Karamazov".

Vous vous efforcez de mettre la Russie et ses enfants à l'abri des poisons qui sont en train de nous détruire, nous les Occidentaux, et rien que pour cela votre nom s'inscrira dans la mémoire de votre peuple à côté de celui de Pierre le Grand, de Catherine, voire de Nicolas II le martyre dont le sang versé, comme celui de Louis XVI chez nous, constitue sans doute le sacrifice nécessaire, en imitation de NSJC, pour que la Russie renoue avec sa vocation chrétienne, toutes fautes étant lavées.

Tout naturellement, le moment est donc venu pour que je vous adresse mes vœux les plus sincères pour que vous puissiez déployer votre action et réussir vos entreprises au service de vos peuples durant l'année 2017. Sans oublier de vous souhaiter toutes sortes de bénédictions à titre personnel et familial.

Puisque je parle d'avenir, permettez moi de faire référence à mes connaissances en matière d'anthropocosmo logie pour vous mettre en garde sur les difficultés qui semblent devoir vous mettre à l'épreuve dans le courant des années 2019/2020. Un cycle se termine alors qui, par certains côtés, pourrait faire écho à ce qui a débuté au cours des années 1989/1990.
Rien ne se répète de manière identique certes, mais tout se réalise suivant des cycles qu'il est possible d'identifier, voire de décrypter. Si l'année 2016/2017 qui voit un cycle jupitérien favoriser brillamment votre signe de la Balance et dynamiser vos projets et entreprises, il n'en est pas de même pour 2019/2020 où il vous faudra peut-être affronter une certaine adversité ou vous attaquer à des projets constructifs mais éprouvants.
Cela constituait la deuxième raison de cette lettre que vous devez commencer à juger bien étrange.

La troisième raison vous étonnera encore plus car elle touche au domaine métapolitique, voire métahistorique de votre action.
Il est clair, quand on étudie votre thème de naissance, que vous êtes né pour guider, commander et restaurer (je passerai sur la démonstration qui ne ferait qu'alourdir ce texte) et que vous pouvez représenter un de ces hommes qui interviennent dans l'Histoire pour cristalliser les destinées d'un peuple, voire d'une civilisation à laquelle on associe quelquefois leur nom : de même qu'il y a eu "le siècle de Périclès", celui "de saint Louis" de "Louis XIV" ou de "Pierre-le-Gran d", il y aura peut-être en Russie le "siècle de Poutine".
Il est clair aussi qu'un tel homme ne peut se contenter d'un succès individuel – donc temporaire – dans sa mission. Il ne marquera vraiment son temps et ne servira la destinée de sa communauté (et, au-delà, celle du monde tout entier) qu'en procédant à des réformes qui dépassent largement sa propre vision des choses et la portée forcément mesurée de son action. D'ailleurs l'Histoire n'a retenu le nom de tous les hommes que je viens de citer parce-qu'ils ont d'abord et avant tout doté leurs pays d'Institutions qui ont assuré leur puissance et leur prestige dans le temps. Quelles que soient les réalisations brillantes apparues durant leur règne.

Compte tenu de la phase proprement eschatologique que nous vivons actuellement liée à l'effondrement de notre civilisation européenne et, peut-être à sa disparition possible, il me semble que deux mesures pourraient inverser le cours proprement "satanique" des affaires du monde dont ce que nous avons coutume d'appeler le "mondialisme" et ses différents lieux de pouvoir (CFR américain, oligarchies transnationales , organisations internationales , UE… le tout coordonné par les instances maçonniques à l'origine de toutes les révolutions…) ne sont que les manifestations visibles et extérieures.
Face à cet état de choses, deux mesures me semblent de nature à renverser le cours de l'Histoire et à rétablir le règne du Christ sur les institutions humaines, le Christ sans lesquelles elles ne sauraient se maintenir :
- La consécration de la Russie au Cœur Immaculé du Christ et de Sa Mère dont vous pourriez prendre l'initiative avec l'ensemble du clergé orthodoxe. Un peu comme vient de le faire le gouvernement polonais dans le rite catholique.
- La préparation de votre pays à la restauration d'une royauté de droit divin (je dis bien "royauté" et non "monarchie". La première, à mes yeux, se justifiant par ses exigences spirituelles qui la soumettent à la loi divine et à la loi naturelle; la seconde, plus neutre, pouvant prendre différentes formes et adopter différentes politiques, dont les pires. En quoi la "monarchie" suédoise ou hollandaise sont-elles des "royautés chrétiennes" ? Quant au régime de la Corée du Nord, il est bien une "monarchie" mais il n'a rien à voir avec une "royauté de droit divin".

Je ne sais rien du devenir de la famille Romanov actuelle mais il me semble que, compte tenu de la destinée sacrificielle qui a fait des membres de la dernière famille impériale régnante des martyrs de la foi, compte tenu du prestige spirituel qu'elle en a obtenu dans les âmes russes et de l'affection qu'elle s'est forcément acquise de la part de NSJC, son choix pourrait se justifier quant à une authentique restauration d'un pouvoir chrétien à la tête de la Russie éternelle. Eternelle parce-que chrétienne, même si plusieurs autres minorités religieuses coexistent au sein de la grande patrie russe auxquelles vous permettez de s'exprimer à la mesure du patriotisme réel dont elles font preuve.

Je ne vois pas d'autres moyens de pérenniser l'action que vous avez entreprise quand l'âge vous aura conduit à confier les rênes à des successeurs qui ne seront peut-être pas aussi convaincus que vous que ce qui fait l'âme d'une nation et sa capacité d'être et de durer, c'est la qualité de sa foi religieuse, la beauté de sa culture, l'adéquation de ses mœurs aux exigences de la vie…. et non son seul PIB.
Il n'est qu'à constater ce que la démocratie parlementaire a fait de la France après que De Gaulle ait tenté une sorte de semi-restaurati on, pour accepter l'idée qu'une action individuelle n'a de chances de porter ses fruits que si elle s'appuie sur de bonnes institutions (le contraire de la Vème République qui nous a conduit où nous en sommes) favorisant le souci permanent d'éducation des esprits mais surtout des âmes dans la voie du vrai, du beau et du bien.
Ce qui exige l'union sans confusion "du trône et de l'autel" comme on le disait autrefois chez nous mais que nous avons tellement oublié que nous allons peut-être en mourir.

En terminant cette lettre, je me permets de renouveler, Monsieur le Président, tous mes vœux les plus ardents pour que Dieu bénisse votre personne, qu'Il soutienne vos efforts et qu'Il accorde à la Russie la grâce d'un nouveau printemps spirituel, culturel et politique qui pourra, je le souhaite vivement pour mes enfants et petits-enfants, pour mes compatriotes et, au-delà, pour tous les hommes, illuminer toute l'Europe redevenue, en partie grâce à vous, phare de la civilisation.


Aiguefonde le 28.12.2016
Citer
#5 Marc-Marie 17-02-2017 12:12
Je m'étais moi-même fais cette réflexion... Poutine restera probablement au pouvoir jusqu'à sa mort, ou tout au moins jusqu'à ce que sa santé l'oblige à « abdiquer » et je ne serais pas étonné qu'à ce moment il rende le pouvoir aux Tsars, comme l'a fait Franco en Espagne.
Il a déjà permis le rapprochement entre la sainte Église catholique et l'Église orthodoxe de Moscou, rien que pour cela, il mérite tout notre respect !
Citer
#4 Catoneo 17-02-2017 10:13
Un petit bouquin vient de paraître qui avec humour et perspicacité brosse le portrait de la Russie d'aujourd'hui. On peut s'y référer en complément des fouilles dynastiques. Très maniable, le livre est un abécédaire.
Le Cauchemar Russe (clichés et fantasmes occidentaux)
Matthieu Buge (un Français vivant et marié à Moscou)
Ed. du Courrier de Russie (Actes Sud) 224 pages, 18€
Citer
#3 barbanzed 17-02-2017 09:21
Faut-il le rappeler encore : en France la Démocratie , pas plus que la République n'ont jamais existé . Nous n'avons connu , après une pseudo-révoluti on que des régimes tyranniques collectivistes, avec les résultats que nous constatons !
Citer
#2 PELLIER Dominique 17-02-2017 08:08
Encore un sac de noeuds !
Citer
#1 Meuse 17-02-2017 07:08
Si tous les héritiers Romanoff cités sont morganatiques, qui est légitime? Sans doute M. de Burgos a-t-il une idée sur la question. En ce qui concerne les relations de la Russie et des USA, elles sont toujours les mêmes. Je vous rappelle que la révolution d'octobre fut financée par la grande banque américaine. Et que Zbigniev Brzezinski faisait valoir que l'opposition idéologique entre la Russie nationaliste et les USA est bien plus grave que celle entre l'URSS et les mêmes USA. En effet, du temps du communisme la téléologie des deux empires était la même: la fin de l'Histoire, seuls différaient les moyens.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 14 mai 2017
« La République, ça s'hérite ! »

26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan