Hillary Clinton et Marian Wright Edelman ensemble…

… au gala du Children's Defence Fund à Washington. Le visage marqué par sa défaite à l'élection présidentielle américaine, Hillary Clinton a effectué courageusement sa première sortie publique au gala du Children’s Defense Fund où la démocrate a retrouvé Marian Wright Edelman, la fondatrice et directrice de cette extraordinaire organisation.

Son discours particulièrement émouvant adressé à ses partisans a été cité par le «New York Times» : «Je sais que nombre d'entre vous sont profondément déçus du résultat de l'élection. Je le suis aussi, plus que je ne pourrai jamais l'exprimer. Je sais que ce n'était pas facile. Je sais que, cette semaine, beaucoup de personnes se sont demandées si l'Amérique était le pays qu'elles pensaient qu'elle était.» Mais il faut «croire en notre pays, se battre pour nos valeurs et ne jamais abandonner», a-t-elle poursuivi.

Marian Wright Edelman, fondatrice et présidente  du Children's Defense Fund (CDF), a toujours défendu les Américains défavorisés. Sous sa direction, la CDF est devenue la voix la plus forte du pays pour les enfants et les familles. C’est une femme d’exception : Mme Edelman, diplômée du Collège Spelman et de la Yale Law School, a commencé sa carrière au milieu des années 60 quand, en tant que première femme noire admise au Mississippi Bar, elle a dirigé le bureau de défense juridique et de fonds éducatif de la NAACP à Jackson, au Mississippi. En l968, elle s'installe à Washington, DC, comme conseillère pour la Campagne des Pauvres, que le Dr Martin Luther King Jr. a commencé à organiser avant sa mort. Elle a fondé le Washington Research Project, un cabinet d'avocats d'intérêt public et l'organisme-mère du Children's Defense Fund. Pendant deux ans, elle a été directrice du Centre de droit et d'éducation de l'Université de Harvard et, en l973, a commencé la FCD.

Mme Edelman a siégé au conseil d'administration du Collège Spelman qu'elle a présidé de 1976 à 1987 et elle a été la première femme élue par les anciens comme membre de la Yale University Corporation, où elle a servi de 1971 à 1977. Elle a reçu de très nombreux prix dont le Prix humanitaire Albert Schweitzer, le Prix Heinz et une bourse de prix de la Fondation MacArthur.

En 2000, elle a reçu la Médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction civile de la nation, et le Lifetime Achievement Award Robert F. Kennedy pour ses écrits. Elle est membre du conseil d'administration de la Fondation Robin des Bois et de l'Association pour la promotion des enfants, membre du Conseil des relations extérieures, de l'American Philosophical Society, de l'Académie américaine des arts et des sciences et de l'Institut de médecine de l'Académie nationale Des Sciences. Marian Wright Edelman mariée à Peter Edelman, un professeur à Georgetown Law School a trois fils: Josué, Jonas et Esdras, deux petites-filles Ellika et Zoé, et deux petits-fils Elie et Lévi. C’est un modèle de réussite pour bien des femmes.

Il appartient peut-être au Prince à nous donner cette chance sur l’avenir des enfants défavorisés, qui ont tous le droit de rêver à la réussite professionnelle et d’apporter un certain renouveau à la France, où tout est possible. Rêvons, tout est possible à qui le décide et il est certainement dans notre pays des femmes capables, elles aussi de déplacer les montagnes…

Solange Strimon

Commentaires  

#1 Benoît Legendre 28-11-2016 02:07
Que Mme Clinton et tous ses thuriféraires commencent donc par comprendre que la meilleure protection pour un enfant, c'est une famille aimante, avec un papa et une maman présents tous les jours de sa vie !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement