L'orgueil du Qatar

Samedi, le Paris-Saint-Germain, propriété du Qatar, a perdu à la surprise générale son match contre Reims.

C'est un peu l'équipe historique du football français qui remet à sa place l'ogre financier arabe. Le directeur sportif, Leonardo, a déclaré avec un culot monstrueux que son équipe était taillée pour l'Europe et non pour ce genre de match.

Cette suffisance est une conséquence du règne sans partage de l'argent dans la société contemporaine. Seulement le sport n'est pas une science exacte, et un match ne sera jamais qu'un affrontement de deux équipes de 11 joueurs.

La république revend la France au plus offrant. Les qataris rachètent tout sans gêne aucune. Ils modifient le blason des clubs de sport, injectent de l'argent dans les banlieues, et participent financièrement à l'islamisation du pays.

Nos dirigeants, tellement heureux de pouvoir toucher de l'argent frais, ne se gênent pas pour prostituer la France.

On laisse faire ou on réagit ?

Julien Ferréol

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement