Le Prince Charles en Roumanie pour financer le renouveau des métiers d'antan !

Assurément le Prince Charles raffole de la Roumanie, c'est ainsi qu'il a créé sa propre fondation en 2015 à Viscri, dans le département de Brason. Il s'agit d'une organisation caritative visant à soutenir la préservation du patrimoine, de l'agriculture et du développement durable.

En ce moment en Roumanie, il a ouvert début juin un centre de formation pour les agriculteurs locaux. L'endroit, une ancienne ferme du XVIIIe siècle rénovée avec le soutien de l'UNESCO, est situé également dans le petit village de Viscri. Le Prince de Galles y a installé des ateliers pour apprendre aux villageois le métier de fermier, quelques techniques artisanales et des rudiments d'économie pour faire prospérer les lieux. Un beau geste pour une population qui vit encore entourée de vaches et d'oies.

Il est bien connu que son Altesse Royale a une affection très particulière pour la Roumanie, après être arrivé en Transylvanie pour la première fois en 1998. Un grand souteneur des zones rurales, le Prince Charles est revenu en Transylvanie plusieurs fois, et chaque visite l'a convaincu davantage d'aider la préservation des paysages uniques, de l'architecture traditionnelle et d'un mode de vie unique qui reste inchangé depuis des centaines d'années.

Il y a même fait l'acquisition d'une propriété au charme brut et désuet qu'il loue aux touristes. Il n'y passe que quelques semaines par an, et la loue le reste de l'année en chambres d'hôtes, dans ce petit village hors du temps, à quelques 270 kilomètres de Bucarest. Issu de la dynastie des Saxe-Cobourg-Gotha, il ressent des affinités pour les saxons de Roumanie : " La Transylvanie est probablement mon sang " affirme-t-il. Il a révélé même que son arrière-arrière-arrière grand-mère, la comtesse Claudia Rhedley, est enterrée à Mures. Il aime les habitants de ce petit village de Viscri  qu'il aide par le biais de sa fondation. Car Charles affectionne la marche et le cheval, l'harmonie entre la nature sauvage, la culture et le mode de vie traditionnel. L'ombre du Prince Charles plane bien entre ces murs, sur une poutre, le comte a fait graver " Cette maison a été rénovée par Tibor Kalnoky pour le Prince de Galles ". La maison roumaine du prince où chaque année il vient faire le plein d'énergie.

Dormir dans un village hors du temps, rencontrer bergers, laboureurs, artisans et commerçants, jeunes et vieux, pauvres et riches. Un voyage aux confins de l'Europe dans l'une des régions les plus secrètes de cette Roumanie si latine, ancrée dans la tradition, mais stimulée par son adhésion en 2007 à l'Union Européenne, voilà un bonheur royal.

Avant de se rendre dans le village de Viscri, le Prince Charles est allé rendre visite à sa cousine au Palais Royal à Bucarest, la prétendante au trône roumain, Margareta, et son époux le Prince Radu. Avec le Prince Charles ils ont déambulé dans les jardins de la résidence royale, où se trouve un arbre planté par le prince britannique lors de son premier séjour en Roumanie en 1998. Et depuis il y revient très régulièrement. L'an dernier, c'était avec Camilla pour y lancer sa fondation.

Eric Muth

Commentaires  

#2 Benoît Legendre 10-06-2016 21:05
J'espère que le Prince de Galles leur a causé un peu du Roi Michel ? A moins qu'il n'ait posé des jalons au cas où le Brexit (que j'espère fortement) donnerait des idées aux Roumains...
Citer
#1 PELLIER Dominique 09-06-2016 08:04
A-t-Il rencontré Dracula ?????????
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement