La Roumanie pourrait organiser un référendum sur le retour de la monarchie

Article traduit de l’anglais par Pierre Ardent depuis le site britannique « Royal Central ».

Le premier ministre roumain Victor Ponta a promis d’organiser un référendum sur la forme de gouvernement du pays s’il était élu président.

Ponta est en effet candidat au poste de Président, un rôle apolitique au sein du gouvernement, comme en Allemagne.

Le premier ministre a récemment déclaré à la télévision : « Je crois que, dans les années à venir, en Roumanie, nous devrons non seulement avoir un débat public mais nous devrons également prendre une décision, par voie de référendum, sur la forme du gouvernement. »

La monarchie a connu un regain de popularité dans un pays, où la Famille Royale, La Maison de Roumanie, n’a pas régné depuis 1947. Sa Majesté Michel Ier, le Roi sans trône actuel, est un descendant de la Reine Victoria et un cousin au troisième degré de la Reine Elizabeth II. Il fut autorisé à retourner dans son pays natal seulement en 1997.

Michel Ier, âgé de 93 ans, est également descendant de feue la Maison de Hohenzollern (le nom originel de cette maison était Hohenzollern –Sigmaringen), la famille allemande qui régna sur la Prusse jusqu’au milieu du XIXe siècle. Il déclara vouloir remonter sur le trône si son peuple voulait de lui, et il semblerait que cela soit le cas.

La république paraît toujours être la forme préférée de gouvernement dans le pays, mais, plus tôt cette année, un sondage a révélé que 45% des Roumains ont une « très bonne » opinion du Roi Michel. Un sondage similaire en 2013 indiquait que 30% des gens voteraient pour un retour de la monarchie, montrant par là une forte croissance dans le soutien à la monarchie.

« Nous devrions avoir un tel référendum sur la forme du gouvernement durant mon mandat, peut-être même d’ici 2016 », ajouta Ponta. Il a également déclaré qu’il démissionnerait si jamais les Roumains votaient en faveur de la Monarchie.

A Royal Central (et à Vexilla Galliae ! ndlr.), nous sommes bien sûr ravis d’entendre ces nouvelles. Avec la perspective d’une nouvelle Monarchie au sein de l’Europe, nous pourrons mettre davantage en évidence les avantages et les bienfaits d’un gouvernement monarchique. Cela mettrait certainement un goût amer dans la bouche des républicains britanniques (et français bien évidemment, ndlr.) qui auront des difficultés à expliquer pourquoi un peuple aimerait retourner en Monarchie avec toutes leurs accusations et fausses déclarations sur la Monarchie !

Chloe Howard traduction Pierre Ardent

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement