Omraam Mikhaël Aïvanhov, le Philosophe de la Lumière

Contrairement à ce que l'on dit à tort depuis longtemps, la philosophie de Omraam Mikhaël Aïvanhov n'est pas une secte, il sera l'un des rares maîtres à transmettre pendant près de 50 ans et avec plus de 5000 conférences, une spiritualité destinée aux occidentaux. Peu connu du grand public, il va toutefois inspirer des centaines de milliers de gens à travers le monde.

Tout ce que nous construisons sans Dieu s'écroulera tôt ou tard, alors le philosophe interpelle le monde : " Marchez tant que vous avez la Lumière ", annonce-t-il lors d'une conférence qui fera le titre de l'un de ses livres. Une lumière vous est donnée, elle éclaire votre chemin. Décidez-vous à marcher  " La lumière est encore pour peu de temps au milieu de Vous " dit Jésus. Cette Lumière dont parle Jésus n'est évidemment pas celle du jour par opposition à l'obscurité de la nuit ; elle représente les bonnes conditions intérieures qui nous sont données pour progresser.

Et toute sa vie Omraam Mikhaël Aïvanhov a oeuvré pour réconcilier l'Homme avec son Créateur : " L'existence est une longue chaîne de moments que vous devez vivre consciemment les uns après les autres ". Mais qui est cet homme qui ose braver le côté néfaste de certaines de nos habitudes ? En 1937, arrivait à Paris un homme parlant mal le français et ne connaissant à peu près personne. Il débarquait de Bulgarie avec une idée simple, faire connaitre aux francophones, l'enseignement de Peter Deunov, son maître spirituel, celui dont Einstein avait dit " Tout le monde s'incline devant moi, mais moi je m'incline devant Peter Deunov ".

Le travail que vous faites en vous engageant dans la spiritualité est très différent de tout ce dont vous avez l'habitude. Il ne s'agit pas de " bricoler " quelque part ou de s'occuper dans un bureau, mais de développer cette nature divine qui nous a été donnée par notre Père céleste et qui, dans la vie ordinaire, est étouffée, enterrée par toutes sortes d'activités et de préoccupations qui ne sont pas justement divines. Mais : " Aucune université n'enseigne cette science de la vie... Nulle part on ne vous apprend les moyens effectifs de devenir vertueux, et surtout on ne vous montre aucun modèle vivant à imiter. Même les Eglises n'indiquent pas les moyens basés sur des données vérifiables et des méthodes acceptées par la nature, scientifiquement efficaces qui permettent à coup sûr de se transformer, de vaincre ses faiblesses, de maîtriser sa nature et d'aimer le Créateur ".

Le sens de la vie, de notre vie à tous, est d'être sur la terre en gardant la conscience que nos véritables racines sont en haut, dans le monde divin " Et notre travail c'est d'exprimer ce monde divin par nos pensées, nos sentiments et nos actes. Et Omraam Mikhaël Aïvanhov vous exhorte : " Continuez à marcher " Si nous prenons nous aussi conscience de nos fautes, si nous les regrettons et si nous souhaitons sincèrement retourner auprès de notre Père, il nous recevra.

" Continuez, marchez sur le chemin de lumière. Qu'y a-il au bout du chemin ? Vous le découvrirez en arrivant et vous serez ébloui".
 
Eric Muth

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement