Le célèbre château de Fontainebleau restera-t-il Français ?

Haut lieu de l'Histoire de France, le château de Fontainebleau a été l'une des demeures des Souverains Français depuis François 1er (qui en fit sa demeure favorite) jusqu'à Napoléon III. Plusieurs Rois ont laissé leur empreinte dans la construction et l'histoire du château, qui est ainsi un témoin des différentes phases de l'histoire de France depuis le Moyen-Âge.
 
Et c'est ce témoignage vivant de notre histoire qu'on veut nous enlever. Je veux parler du Théâtre Impérial, aménagé à la demande de Napoléon III entre 1853 et 1856. Passé maintenant dans les mains d'un ÉmirTout commence en 2007, dans le cadre d'un accord passé entre le gouvernement français et celui de l'Emirat d'Abou Dabi, une enveloppe de 5 millions d'euros reconductible a été allouée par son Altesse le Cheikh Khalifa bin Zayed al Nahyan au financement de la restauration du Théâtre Impérial du château de Fontainebleau.

TOUS NOS POLITICIENS SONT DES VENDUS

En reconnaissance de cette action, le ministre de la Culture et de la Communication de l'époque, Renaud Donnedieu de Vabres, a décidé le 27 Avril 2007, de donner au Théâtre Impérial le nom de son mécène. Et si aujourd'hui ce théâtre Napoléon III s'appelle officiellement Théâtre Cheik Khalifa bin Zahed al Nahyan, c'est que François Hollande et Aurélie Filipetti l'ont voulu ainsi à la suite de Renaud Donnedieu de Vabres. C'est une véritable opération de génocide culturel qui est en train de se dérouler sous nos yeux dont on ne parle presque pas dans la presse socialiste.

Dénonçons fermement l'abaissement de notre France historique par ce gouvernement qui préfère utiliser l'argent destiné à l'entretien de notre patrimoine pour financer à tour de bras des mosquées et fouler au pied le concept de laïcité. Il s'agit bien sûr d'une trahison du gouvernement qui porte un nouveau coup à notre identité, guidée par une idéologie totalitaire. Détruire notre histoire, notre passé. Mais point final, le cheikh paie, alors sur sa demande on débaptise. 

Après 150 ans de fermeture, la salle impériale construite par Napoléon III est donc de nouveau accessible depuis le 3 mai, restaurée à l'ancienne et authentique. Un peu d'histoire : le Théâtre fut fermé à la chute du second Empire, et rouvrit au début du XXème siècle pour quelques productions. Par la suite, les Allemands occupant le château en 1940 y firent donner quelques concerts. "Depuis trente ans l'Etat cherchait à restaurer cet endroit exceptionnel, relativement préservé de la vétusté ", précise Vincent Droguet, nouveau directeur du patrimoine et des collections du château. 

L'argument du financement du Théâtre Napoléon III ne serait-il qu'un prétexte pour qu'un jour le château de Fontainebleau tout entier sombre et devienne un symbole de l'islamisation rampante de notre pays ?

Eric Muth

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement