La NASA tire une sonnette d’alarme

Une étude financée par le « Centre de vols spatiaux Goddard de la Nasa » vient de donner ses conclusions. Si nous ne changeons pas le modèle actuel de notre civilisation industrielle, celle-ci va finir par disparaître. Rassurons-nous, seulement dans quelques décennies ! Les raisons de ce phénomène : la répartition des richesses de plus en plus inégale et la surexploitation des ressources naturelles. Cette disparition concernerait donc les petits-enfants à venir.

Un nouvel outil mathématique appelé "HANDY" permet de mieux comprendre la chute des précédentes civilisations, des Mayas à l'empire romain. Le climat, la démographie, l’eau, l’énergie entrainent ces effets de chute de civilisation. Ce phénomène se répéterait en boucle depuis 5 000 ans.

Selon Nafeez Ahmed, directeur de l’Institute for Policy Research & Development dans The Guardian : "Ces phénomènes sociaux ont joué un rôle central dans le processus d'effondrement dans tous les cas ces 5.000 dernières années". Les causes : les plus pauvres qui vont disparaître (et avec eux la machine économique) et la surconsommation globale des ressources. Assez simplement, pour ne pas en arriver là, il suffirait de rééquilibrer les richesses et de diminuer la consommation du monde. Vœux pieux qui seront peut-être entendus pas les grands responsables de notre planète…

Solange Strimon

Commentaires  

#5 Sophie Drouin 23-04-2014 11:18
Institut Turgot ? Connaissant ce fumeux fossoyeur ultra-libéral de la monarchie, et menteur par-dessus le marché, je ne suis pas tentée d'aller boire l'eau de cette source!

Mais je connais l'ampleur des richesses énergétiques de notre bonne vieille Terre...Le problème, c'est que si on fait brûler tout ce charbon la France sera une partie du Sahara d'ici 2150, et c'est pas vraiment ce que je souhaite pour l'avenir de la nation.
Citer
#4 Pellier Dominique 02-04-2014 11:00
Dieu a dit à l'homme de dominer, d'assujettir tout sur terre, l'a laissé en usufruitier de la terre mais l'homme ne sait pas économiser et quand il n'y a plus rien.... On le sait, l'histoire se répète tout le temps, elle ne fait que se répéter.
Citer
#3 LAURANCEAU 02-04-2014 09:33
Je vous conseille de vous mettre en relation avec l'Institut TURGOT pour vous faire une idée plus claire et surtout mieux informée à propos des richesses énergétiques de la planète.
Citer
#2 Benoît LEGENDRE 01-04-2014 23:30
Nous ne sommes encore pas assez nombreux pour peser sur le "système" économique afin de le faire évoluer, sans oublier que les nations émergentes à la population jeune et nombreuse souhaitent accéder à leur tour aux délices de la société de consommation... et ses ravages que nous connaissons trop bien...
Citer
#1 AudeLys 01-04-2014 17:31
Philippe de Villiers disait - pour ne parler que de notre monde actuel - : "c'est l'Homme qu'il faut mettre au centre du capitalisme, pas l'actionnaire".
Cela relève un peu de ce qu'affirme M. Nafeez Ahmed. A savoir que la richesse, humaine et naturelle, profite à l'Homme et pas seulement à une poignée d'entre eux. Serait-ce le bien commun ? ...
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan