Dans la tempête Franc-maçonne, invoque Marie...

En 1936, lors de leur première rencontre à Châteauneuf-de-galaure, Marthe Robin, dont on fêtait l'anniversaire le 6 février, grande mystique, déclara au Père Finet que "Parmi les erreurs qui allaient sombrer, il y aurait le communisme, le laïcisme et la Franc-maçonnerie".

Même si l'accomplissement de la promesse semble tarder à venir, c'est conforme aux Ecritures : "Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance".

Maurice Caillet, Franc-maçon actif pendant quinze années, affirme que la Franc-maçonnerie prétend rechercher la vérité, mais prône le relativisme, pour elle il n'y a pas une mais des vérités, tant sur le plan religieux que sur le plan moral : "Dans la Franc-maçonnerie la relation au corps et au plaisir doit être une liberté totale entre adultes consentants ; cet Hédonisme a conduit la Franc-maçonnerie en France à promouvoir toutes les lois favorisant le divorce, la contraception, l'avortement, le PACS, le mariage gay, les manipulations embryonnaires et bientôt la dépénalisation des drogues dites douces, ainsi que la légalisation de l'euthanasie".

LES CATHOLIQUES EN DANGER !

C'est bien tout le concept de Famille qui est en train de basculer, il s'agit de rappeler simplement l'influence toujours actuelle de notre régime Franc-maçon avec de nombreux ministres très motivés à faire chuter la liberté, et la volonté franche et méthodique des loges maçonniques d'anéantir définitivement la glorieuse tradition catholique et royale de nos ancêtresL'achèvement de la Révolution Française, si chère à Vincent Peillon, ce serait le complet et définitif triomphe de l'humanisme, qui fait disparaître Dieu du monde et qui rend l'homme animal en le déifiant.

Selon Mgr. Girotti (article dans le Figaro du 5 mars 2007) Le catholique qui appartient à une organisation maçonnique est "en état de péché grave" et "ne peut accéder à la Sainte Communion". Les Franc-maçons ont pris possession des plus hauts postes ecclésiastiques, afin de mener l'Eglise comme ils le veulent, en faisant obéir et disparaître tous ceux qui aiment le Christ. Ils veulent détruire nos âmes. Mais ne baissons pas les bras devant les obstacles qui nous paraissent insurmontables, croyons seulement, invoquons Marie, le Royaume de Dieu est proche.

"Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne" (Matthieu 10,28).

La liberté pour un Franc-maçon, c'est un but sans fin, qui doit abattre tous les tabous et tous les interdits de la morale naturelle. Les Initiés de cette secte aspirent à l'avènement d'un gouvernement mondial, dirigé par les Initiés, bien entendu" .

                                                   Eric Muth

Commentaires  

#7 عبد السلام 24-07-2014 06:08
Le christianisme n'a été déclarer religion officiel de l'empire romain qu'après avoir y avoir fait entrer la philosophie et l'idolâtrie. Quoi donc de plus extravagant que de passer sa vie dans une religion dont les fondements sont le mensonge contre Allah, le Messie Jésus, sa mère, les Anges et j'en passe. Quoi donc de plus insensé et de plus injuste? Vous ne devez pas appeler les gens à croire à ce qu'il y a dans le nouveau testament car cela est contraire à l'islam de tous les Messagers d'Allah. De plus les savants chrétiens eux-mêmes ont remis en cause l'authenticité de ces textes et affirmaient leurs falsifications. Ces textes reflètent l'ignorance et les passions des inconnus qui les ont écrits, mais ils ne reflètent pas la croyance du Messie, ni celle de ses nobles et pieux apôtres.

Il y a en France une sensation de nouveauté vis-à-vis de l'islam; mais quelle a été la réaction des Arabes face à cette nouveauté dans leur société? Et au final, les précurseurs et les acteurs de la réforme sur terre étaient-ils croyants en Allah et son Messager ou mécréants?
Bien heureux est celui qui tire des leçons des autres. Celui qui veut vraiment l'amélioration de la situation des gens sur terre, qu'il regarde donc comment s'est produite cette amélioration et cette réforme dans le passé. N'est-il pas venu le temps de remettre en cause le pouvoir qu'a exercé l'Eglise en Europe de façon équitable? Faut-il opposer l'extrême par un autre extrême, ou faut-il l'opposer par la justice et la voie du juste milieu? Les tentatives de réforme des gens de l'église ont échouées, car ils ne connaissent par la réalité de la foi qui est de vivre pour Allah, et ils ne connaissent pas la réalité du bien et du mal.
Citer
#6 عبد السلام 24-07-2014 06:02
La vierge Marie, mère du Messie, n'est pas la mère de Dieu. Elle est morte, elle ne peut pas entendre, ni parler, ni guérir, ni venir en aide, ni faire descendre la pluie, ni protéger d'un mal, ou apporter un bien. Allah seul est Capable de tout cela, Lui Le Vrai Dieu.

Le Messie et sa mère sont désavoués de la déification et de l'idolâtrie, la preuve en est que Le Tout-Miséricord ieux a dit dans le Noble Coran (selon le sens rapproché): {(Rappelle-leur ) le moment où Allah dit : "Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : “Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d'Allah ?” Il dira : “Gloire à Toi ! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire ! Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le Grand Savant de tout ce qui est invisible.
Je ne leur ai dit que ce Tu m'avais commandé, (à savoir): “Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur”. Et je fus témoin contre eux aussi longtemps que je fus parmi eux. Puis quand Tu m'as rappelé, c'est Toi qui fus leur Observateur attentif. Et Tu es Témoin de toute chose. Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c'est Toi le Puissant, le Sage”.} Al Maidah, 116-118
A ce moment décisif (que cela ce soit passé après l'élévation du Messie ou bien que cela se passera au Jour du Jugement) le Messie a dit: {Gloire à Toi ! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire !} Le savant 'AbdeRahman AsSa'dy atTaymimy a dit: "c’est-à-dire: il ne me convient pas et ne m'appartient pas que je dise quelque chose qui ne fait ni partie de mes caractéristique s, ni de mes droits, car personne parmi les créatures, ni les anges rapprochés, ni les prophètes envoyés et ni autres n'a le droit ou le mérite du statut divin, et en fait tous les serviteurs sont administrés, créés soumis, nécessiteux et impuissant."
L'imam ibn AlQayim a dit: "Le Messie –que la paix soit sur lui- a dit: {Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes.} et il n'a pas dit: Je ne l'ai pas dit. Et il y a une différence entre les deux réponses dans la réalité du comportement, ensuite il a fait retourner cette affaire à Sa Science (celle d'Allah gloire à lui) de sa situation et son secret. Il a donc dit: {Tu sais ce qu'il y a en moi}, ensuite il a désavoué son âme de la science de l'inconnu de son Seigneur, et ce qui Lui est propre (gloire à Lui), et a dit: {et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi}, puis il a fait l'éloge de son Seigneur et l'a caractérisé par son individualité dans la science de toutes les choses invisibles en disant: {Tu es, en vérité, le Grand Savant de tout ce qui est invisible.} ensuite il a nié le fait qu'il aurait dit autre chose que ce que son Seigneur lui a ordonné, et c'est le monothéisme pur, il a donc dit: {Je ne leur ai dit que ce Tu m'avais commandé, (à savoir): “Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur”} ensuite il a informé qu'il était témoin contre eux le temps qu'il a passé parmi eux et qu'après son élévation il n'a pas eu de connaissance sur eux et qu'Allah –à Lui la puissance et la sublimité- seulement est l'Unique après son élévation qui a connaissance d'eux, en disant: {Et je fus témoin contre eux aussi longtemps que je fus parmi eux. Puis quand Tu m'as rappelé, c'est Toi qui fus leur Observateur attentif.} puis il L'a décrit –gloire à Lui- selon que Son témoignage est au-dessus de tout témoignage et plus général en disant {Et Tu es Témoin de toute chose.} (…)
{Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c'est Toi le Puissant, le Sage.”}
Et il n'a pas dit (Le Pardonneur, Le Très-Miséricord ieux) et cela fait partie du meilleur des comportement avec Allah car dans il l'a dit dans un moment de colère du Seigneur contre eux et à l'ordre du Feu et la situation n'est pas à la sympathie ou l'intercession, mais c'est la situation du désaveu envers eux. Si il aurait dit: (car c'est Toi Le Pardonneur, Le Très-Miséricord ieux), son Seigneur aurait ressenti de l'affection envers Ses ennemis, ceux contre qui s'est endurcie Sa colère. La situation est donc une situation d'approbation du Seigneur dans Sa colère contre ceux à qui le Seigneur Se met en colère. Il s'est donc ravisé d'évoquer les deux caractéristique s par lesquelles sont demandés Son affection, sa miséricorde et son pardon pour évoquer Sa puissance (ou son honneur) et Sa sagesse qui comprennent son entière capacité et sa science complète. Et le sens: si tu leur pardonne, ton pardon est donc en plein pouvoir et savoir, ce n'est pas par faute d'incapacité de prendre la revanche sur eux et non pas par ignorance de l'ampleur de leurs péchés. Car il se peut que l'homme pardonne à son prochain par faute de pouvoir se venger de lui, ou parce qu'il n'a conscience de l'ampleur de sa méchanceté envers lui. Et la plénitude: c'est le pardon du Capable, Le Savant et Il est Le Puissant, Le Sage.
Quant à Sa parole {ils sont Tes serviteurs}, cela ne veut pas dire que Tu as le contrôle sur eux et que tu les possèdes, car où est l'éloge si tu aurais dit à quelqu'un: si tu châties untel, tu as le contrôle sur lui? Où est l'éloge dans cela?! Mais la parole du Messie contient l'annonce de la justice totale, et que si Allah les châties ce sont Ses serviteurs; Il les a comblés de bienfaits en les ayant fait existés, en les ayant créés et nourris, et Il a été bienfaisant envers eux sans intermédiaire, (ni demande) venant d'eux. Et face à la bonté, ils n'ont pas été bons envers Lui. Mieux encore; c'est Lui qui les a créés par Ses bienfaits et Sa grâce, donc si Il les châties après cela, ce sont Ses serviteurs; Il ne les châties pas, si ce n'est par leur faute et leur injustice. Celui qui les a comblés en premier lieu par de les splendides bienfaits, comment pourrait-Il les châtiés sans qu'ils méritent le plus considérable des mécontentement?!
Et aussi il y a une autre notion plus fine que cela, et c'est que le fait qu'ils sont Ses serviteurs, cela implique son adoration seule, (la proclamation de Son unicité), sa glorification, son respect, (sa vénération, son culte, son estime), tout comme l'esclave respecte son maitre, celui dont le bénéfice ne peut lui parvenir si ce n'est par sa main, et personne ne repousse de lui un mal à part lui. Donc si ils mécroient en Lui par la plus moche des mécréance et associent à Lui la pire des associations, et Lui attribue tout ce qui est incomplet (indigne), parmi ce qui pourrait faire que les cieux se fendent, que la terre se déchire et que les montagnes partent, ils sont donc ceux qui méritent le plus le châtiment.
Ce sont tes serviteurs, ceux qui ont associés à Toi et ont reniés Ton droit, donc ils méritent le chatiment." Badaa هi al tafsir 1/336-338
Allah ne châtiera donc personne sans cause. Quant à celui qui se sera soumis à Lui comme Il veut, comment pourrait-Il être malheureux alors qu'Il est Le Plus Miséricordieux des miséricordieux…

Pourquoi invoquer Marie alors qu'elle n'entend pas et même si elle entendrait, elle ne pourrait pas nous exaucer? Pourquoi invoquer Marie alors qu'elle nous connait pas, ni nous, ni nos parents? Pourquoi l'invoquer alors qu'elle n'a jamais connue l'Europe et ne connait rien de la situation du monde actuel?

Quand Allah a élu Moussa ("Moise", la réalité de la divinité est la première chose qu'Il lui a révélé:
{Certes, c'est Moi Allah : pas de vrai divinité à part Moi.} Taha, 14 (traduction approchée du sens)
Telle est la plus importante des priorités. L'homme reconnait l'existence d'Allah de par sa nature, ses sens et sa raison. Puis le Diable le trompe au sujet de la réalité de la divinité, la réalité du droit d'Allah, la réalité de la religion, la réalité de l'amour et de l'adoration. C'est pourquoi les Prophètes qu'Allah a envoyé par miséricorde pour les gens, avaient pour noble mission de dire: {Adorez Allah. Pour vous, il n’y a pas de divinité autre que Lui.} AlA'raf 59, 65, 73, 85 et {Adorez Allah. Vous n'avez point de divinité à part de Lui.} Houd 50, 61, 84 et Almouminoune 23, 32. Tel est le droit d'Allah notre Créateur. Tel est l'islam, la religion d'Ibrahim ("Abraham" en français), Allah –élevé soit-Il- a dit (selon le sens rapproché):
{Qui donc aura en aversion la religion d'Abraham, sinon celui qui sème son âme dans la sottise (qui fait insolence à son âme) ? Car très certainement Nous l'avons choisi en ce monde; et, dans l'au-delà, il est certes du nombre des gens de bien. Quand son Seigneur lui avait dit : “Soumets-toi”, il dit : “Je me soumets au Seigneur de l'Univers.”} Al-baqarah 130-131
Citer
#5 MUTH ERIC 12-03-2014 00:22
Monsieur Soubeyran, je suis conscient que mon article sur la Franc-maçonneri e puisse blesser, mais je vous remercie pour votre témoignage qui montre bien les ravages d'une telle secte. Les Français ne sont pas toujours bien informés sur de telles pratiques. Si votre connaissance désire me contacter, pour une aide, qu'il le fasse par l'intermédiaire de ce site.
Citer
#4 SOUBEYRAN Vincent 10-03-2014 19:32
Pourquoi c'est important de lire jusqu’au bout !
La franc_maçonneri e est aussi capable d'agir ainsi :
Un ignoble, injuste, honteux, inique procès truqué tue lentement un homme en France depuis 9 ans maintenant dans l'indifférence générale.
Un fonctionnaire d’État (Éducation nationale- professeur agrégé d'université, catholique pratiquant) vit un drame depuis 9 ans.
Il se bat, seul, contre une odieuse machination judiciaire mais également contre un procès totalement truqué.
Cet homme (professeur agrégé d'université à l’Éducation Nationale) n'a plus de maison, n'a plus de voiture, n'a plus de travail, n'a plus de salaire, n'a plus de compte bancaire, est mis en interdit bancaire illégalement, n'a plus de couverture CPAM, n'a plus de mutuelle MGEN, n'a pas le droit au RSA (qui lui a été refusé par le Président PS du Conseil Général de son département), n'a pas le droit à la CMU, n'a pas le droit à l'aide juridictionnell e ; tout cela dans la plus totale et parfaite illégalité
Depuis plus de cinq ans, cet enseignant en activité (professeur agrégé d’université) est totalement privé de la totalité de ses salaires, de ses bulletins de salaire, de son poste et de son argent sur ses comptes bancaires.
Il survit sans argent, sans compte bancaire, et la totalité de ses biens a été saisie, avec la complicité de réseaux judiciaires et francs-maçons.
Une odieuse machination politico-judici aire illégale le prive depuis 2005 de tous ses droits: droit au travail, droit à rémunération, droit au RSA, droit au compte bancaire, mais aussi droit à une couverture sociale.
Bien que dépourvu de toute rémunération, il n'a étonnamment pas droit à l'aide juridictionnelle.
Son organisme mutualiste (MGEN) ne lui reverse plus le remboursement de ses frais médicaux depuis plus de 5 ans.
Menacé, il a dû fuir son domicile situé dans l'Ain; s'il ne l'avait pas fait, il serait à ce jour mort dans l'indifférence générale. Il s'est réfugié chez des amis (catholiques et royalistes).
Il dépend des Restaurants du cœur pour une partie de son alimentation.
Personne n'entend cet homme dans la détresse, personne n'ose croire à cette réalité, personne n'ose se mobiliser pour faire cesser cette odieuse et aberrante machination
Lui, sa réalité s'appelle au quotidien : drame, peur, angoisse, stress, maladie, appauvrissement , misère sociale.
Mais qui s'en préoccupe ? Qui s'en émeut ? Comment va-t-il pouvoir chauffer son petit appartement cet hiver ? Depuis plusieurs années qui l'a aidé ? Soutenu ? Nourrit ? Payé ses soins ? Qui l'a défendu ? Ce court récit est absolument authentique; il est le reflet sincère, exact, dramatique de l'horrible drame vécu par cet homme. La franc-maçonneri e c'est aussi ces horreurs, ces complicités, ces connivences, ces réseaux dressées en toute illégalité et impunité.
Citer
#3 Benoît LEGENDRE 04-03-2014 21:11
Les frères "trois points" ne sont pas défenseurs de la liberté, mais bien plutôt de l'irresponsabil ité, destructrice de la personne Humaine et des valeurs judéo-chrétienn es de notre civilisation occidentale... La vraie liberté avec sa prise de risques et l'acceptation des conséquences est bien trop difficile pour notre époque et nos pauvres français, fort peu attirés par la contrainte, et bien plus interessés par la facilité !
Citer
#2 MUTH Eric 02-03-2014 18:10
Justement il faut démontrer, et vite, que la franc-maçonneri e est l'ennemi juré de la liberté, de la famille et de la démocratie.
Citer
#1 Pellier Dominique 28-02-2014 11:04
Quoi de neuf en tout cela, la franc-maçonneri e a toujours été ennemie de foi. Il est bon d'en alerter le plus grand nombre mais il faut aussi cesser de trop en parler. Faire de la publicité à ces gens est leur rendre ervice et c'est bien à Dieu qu'il faut en faire pour la France.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement