La Religion de notre société : la vôtre ?

N’en déplaise aux grands excités de la laïcité intégrale, note époque est profondément religieuse. La question de savoir si elle tend à devenir particulièrement intégriste ou de plus en plus indifférente n’a de pertinence que pour flatter l’ego de soi-disant spécialistes du fait religieux des plateaux télés.

Toute époque, toute civilisation, est religieuse. Car la société est composée d’hommes et de femmes intrinsèquement dépendants. Cette dépendance s’exprime par exemple par les besoins de s’alimenter, de vivre ensemble et de communiquer pour survivre. C’est là une des approches thomistes de preuve de l’existence de Dieu.

L’homme est dépendant, sent cette dépendance et l’attribue à un système philosophico-spirituel appelé religion. Celle-ci, dans son approche de Salut, requiert un certain nombre de règles issues d’un principe suprême pour gagner un progrès spirituel dont l’aboutissement sera le bonheur, que l’homme recherche toujours d’une manière où d’une autre.

On prétend aujourd'hui substituer à l’écrasante morale chrétienne une éthique dénuée de carcans écrasants. Pourtant elle plus que quiconque écrase toute divergence de vue. Voici les préceptes de la religiosité contemporaine : 

  • Aboutissement :

Le ciel sur terre. C’est le fantasme de Marx qui voulait supprimer le concept de Dieu en faisant croire aux masses que la fin se trouve sur terre et non au-delà. Il s’exprime non par la vision béatifique mais par le cumul des jouissances, de l’argent, de l’estime des autres. 

  • Bonnes actions (œuvres permettant de progresser dans la vertu et de parvenir à l’aboutissement) :

- Adhésion à un parti du spectre républicain au choix, du PCF au FN exclusivement du dernier, sauf si vous vous y infiltrez pour y extraire les éléments encore sains.

- Vote aux élections.

- Plusieurs heures quotidiennes de télévision, internet, jeux vidéo, téléphones portables et tablettes numériques.

- Tri de ses déchets, chèque au WWF, utilisation du vélo, toilettes sèches.

- Actes sexuels avec plusieurs partenaires par semaine.

- Abonnement à Libé. 

  • Mauvaises actions (péchés pouvant mener jusqu’à l’enfer, coupure de l’estime des hommes) :

- Adhésion à une religion intolérante, voire prônant un effort nécessaire au gain de la béatitude (l’union à la Croix étant le péché mortel).

- Homophobie, racisme, antisémitisme, sexisme.

- Désobéissance à l’air du temps (par exemple, il pouvait être envisageable d’être opposé à la loi Taubira avant 2012, mais par après).

- Evocation publique du pouvoir maçonnique et des crimes de l’idéologie révolutionnaire, du communisme et du capitalisme.

- Evocation publique de la filiation évidente du nazisme au darwinisme et à la révolution.

Sinon, même si Rome avait décrété que « Dieu n’est pas catholique », celui-ci s’est incarné en la personne de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Le Fils de Dieu a institué une religion, la religion Catholique, qui est la seule vraie voie de salut. C’est par elle et par elle seule que nous pouvons aller au Ciel. A vous de choisir entre le Ciel éternel et une série ultracourte de jouissances repues, sur Terre, sous la Vème république dite française.

Julien Ferréol


Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan