Les trois mousquetaires royalistes du PAF

En France, le paysage audiovisuel français charme les oreilles et les yeux de bien-pensance, et surtout de république toute belle et irréprochable. Ce PAF nous charme tellement bien les oreilles que lorsque l’on entend quelque chose de différent, on apprécie cette insolence.

Cette insolence, nous royalistes, la connaissons puisque trois personnalités du PAF nous autorisent à espérer et à continuer à nous battre pour ce en quoi nous croyons.

Thierry Ardisson, Stéphane Bern et Lorànt Deutsch ont fait leur « coming-out ». Non, ils ne sont pas homosexuels (excepté M. Bern), mais ils ont osé dire qu’ils n’aimaient pas le miel républicain et qu’ils préféraient le panache de la royauté. En ce sens, c’est un « coming-out ». C’est tellement ringard, tellement mal vu d’être royaliste*. Mais enfin, comment peut-on être pour ce contre quoi des Français se sont battus et y ont laissé la vie ? Et ont pris la vie d’autres, pourrait-on ajouter, un brin provocateur, un brin mousquetaire !

Si M. Ardisson a affiché sa préférence pour les Bourbons, Messieurs Bern et Deutsch se déclarent plus proches des Orléans. D’ailleurs, Stéphane Bern est un libéral de gauche tandis que Lorànt Deutsch est un chrétien de gauche. Néanmoins, Stéphane Bern n’est pas des plus sectaires, il était présent à la présentation aux Français des fils du Duc d’Anjou en juin 2012. Thierry Ardisson, lui, est toujours royaliste. Il a d’ailleurs participé à une émission sur « La Monarchie en 2011 » alors que les mauvaises langues pointaient une posture de publicitaire. Certains légitimistes l’ont également soupçonné de retournement de veste en raison du prénom donné à son fils Gaston qui serait connoté orléaniste. Il n’en est rien.

La diversité des opinions de nos trois mousquetaires royalistes prouve que la monarchie n’est pas une idée de droite ou d’extrême-droite. Tandis que le duc d’Anjou affichait son opposition au mariage pour les homosexuels, M. Bern s’y déclarait favorable tout étant critique sur la politique économique des socialistes.

Maël Decan

*comme l’homosexualité il y a encore quelques décennies                      

Commentaires  

#3 Jean-François Martot 24-06-2013 16:54
Il est vrai que des gens comme Ardisson, Bern et Deutsch, peuvent avoir un impact positif sur la monarchie vis-à-vis du grand public. Encore faudrait-il qu'ils ne la dénaturent pas non plus.

Je suis assez partagé quant à ses personnages. Seul, Deutsch, me semble honnête, même s'il est orléaniste, mais nul n'est parfait.
Citer
#2 François Etendard 21-06-2013 21:01
il est vrai que Bern et Ardisson ne me semblent que moderement roycos... (enfin, c'est mieux que rien)
Deutsch est plus engagé, comme les attaques de la gauche lors de la sortie de son livre "Metronome", semblent le demontrer...
Citer
#1 Jacques Jouan 21-06-2013 20:15
Je ne sais pas quoi penser?

Ardisson est une ordure du système (voir sa dernière interview de R.Ménard, celle de Zemmour ou sa position autour de Dieudo).

Et Stéphane Bern a dit beaucoup de mal de la manifpourtous. En même peut-on exiger que le royalisme soit un bloc homogène?

Je me sens d'abord proche de Lorànt, il respire l’honnêteté.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 14 mai 2017
« La République, ça s'hérite ! »

26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan