Les ennemis de mes ennemis peuvent-ils être mes amis ?

Par communiqué en date du 13 mars 2013, l’Union des Organisations Islamiques en France (U.O.I.F.) a appelé une nouvelle fois de manière explicite « l’ensemble de citoyens à soutenir l’institution du mariage, le droit de l’enfant à connaître sa filiation et la cohésion sociale », en soutenant cette fois sans ambiguïté la démarche du collectif « La Manif pour tous »  et en invitant à participer au rassemblement national de dimanche prochain contre le projet gouvernemental du pseudo « mariage pour tous ».

Le rappel de cette information me semble pouvoir contribuer utilement au débat qui vient de s’instaurer spontanément sur notre site à propos du choix de l’attitude que nous devons avoir, plus généralement, vis-à-vis de nos amis musulmans.

En me gardant scrupuleusement de prétendre délivrer sur ce sujet de quelconques brevets d’amitié et d’inimitié, il me semble qu’hélas, pour une bonne part, ce débat se retrouve centré autour de l’éternelle interrogation : « Les ennemis de mes ennemis peuvent-ils être mes amis ? « , interrogation à laquelle il n’existe guère habituellement de bonne réponse, chacun répondant généralement selon son humeur en s’efforçant de présenter les meilleurs arguments de son choix.

Communiqué - Appel à manifester :
24 Mars 2013 "La Manif Pour Tous"

Le projet de loi Taubira, nommé « Mariage pour tous », visant à légaliser le mariage et l’adoption pour les couples du même sexe, a été adopté en première lecture par l’Assemblé Nationale.
Il sera examiné au Sénat à partir du 4 avril prochain.
Ce projet de loi, s’il venait à être confirmé, bouleverserait irrémédiablement les structures familiales et sociales basées sur l’institution du mariage qui a fondé les sociétés depuis des millénaires.
Nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme et nous considérons que ce repère de la filiation naturelle est fondamental, car il correspond à un besoin universel et intrinsèque de l’Homme, et qu’à ce titre, il doit être préservé pour toutes les générations futures.
L’UOIF appelle donc l’ensemble des citoyens à soutenir l’institution du mariage, le droit de l’enfant à connaître sa filiation et la cohésion sociale.
L’UOIF soutient la démarche du collectif « La Manif Pour Tous » et invite les musulmans de France, organisations, associations et l’ensemble des citoyens, de toutes confessions, de toute la France, à participer au grand rassemblement national du 24 mars 2013 à Paris sur les Champs-Elysées.

La Courneuve, le 13 mars 2013
L’Union des Organisations Islamiques de France

Il me semble toutefois que, tout en posant naturellement que rien ne puisse être partagé avec les tenants d’un certain islam intolérant et meurtrier dont les méfaits semblent actuellement se déchaîner encore plus spécialement en plusieurs régions du monde, la question se pose de l’intérêt de rechercher avec soin avec nos amis musulmans les plates-formes communes, finalement nombreuses, sur lesquelles nous pourrions nous rassembler pour affronter en commun l’égal déchaînement, comme actuellement, du droitdelhommisme exacerbé, spécialement faux et pervers, qui semble être promu désormais d’une manière de plus en plus insistante à l’échelon mondial, en paraissant s’appuyer systématiquement sur les dérives les plus lamentables provenant de conceptions occidentales totalement dévoyées.

Mais, bien évidemment, rien n’est simple !

Souvenons-nous donc d’abord que, selon l’Apôtre, la première des quatre vertus cardinales est la vertu de Prudence.

Et essayons d’aborder avec lucidité le traitement de la question soulevée, non sans nous efforcer de modérer autant que possible nos propos, pour le meilleur de notre discussion !

Alain Frauger

Commentaires  

#2 Roman Ungern 27-03-2013 19:34
Nous devons faire attention a l'Islam.
Plus encore, nous devons connaitre le Coran mieux qu'un musulman.
C'est par là, d'une part que nous pourrons entamer un dialogue avec eux, et d'autres part que nous pourrons les convertir.
Il faut lire Joseph Fadel.
Citer
#1 Dofiar 21-03-2013 12:46
En ce qui me concerne, je pense effectivement que nous avons beaucoup de points communs avec les musulmans, dont l’amour de Dieu et la prière, et qu’il faut faire front commun contre les lois républicaines qui, dans le langage des croyants, offensent Dieu.
J’ai parlé à des musulmans qui habitent dans la même ville que moi, et ils sont tout à fait d’accord : faire front contre la république qui méprise les droits de l’enfant à avoir un père et une mère.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan