Point de vue démographique

À quel point les données démographiques peuvent-elles nous éclairer sur l’actualité « stratégico-économico-politique » ?

Je ne me risquerai pas de répondre ici, n’étant qu’un simple curieux, mais je ne peux m’empêcher de regarder les chiffres et de faire des parallèles que l’on pourra qualifier facilement de « hasardeux ». Aussi m’efforceré-je de faire le moins de commentaires possibles et de vous abandonner à vos propres réflexions…

Population mondiale (source ONU) :

On estime que 80 à 106 milliards d'être humains sont nés depuis l'origine de l'humanité.

Il y a 500 000 ans, notre planète comptait moins d'un demi-million d'habitants. À la naissance de l'agriculture, soit environ 8 000 ans avant Jésus-Christ, la population mondiale se situait aux alentours de 5 millions. À la naissance de Jésus Christ, nous étions environ 200 millions (estimations).

Les experts s’accordent pour dire qu’à horizon 2050/2055, nous atteindrons, sauf cataclysme majeur, les 10 milliards d’habitants. Pour mieux comprendre, on pourra approximer que chaque année, la population mondiale s’accroît de l’équivalent de la population française…

Âges moyens :

En France, l’âge moyen (source INSEE) est passé de 36.9 ans en 1991 à 40.4 ans en 2012 (estimation, dernier chiffre officiel : 40.3 ans en 2011).

La majorité des pays avancés, comme notre vieille Europe, ont un âge moyen supérieur à 40 ans, avec l’Allemagne et le Japon à plus de 43 ans.

Le cas de la Turquie est assez intéressant. Sa population s’élève à 75 millions, soit l’équivalent de 15 % de la population de l’UE, pour un âge moyen de… 28 ans ! Turquie « euro-compatible » ?

Les pays « jeunes », comme les États-Unis et l’Australie, sont aux alentours de 38 ans.

Les pays les plus peuplés : Chine, 33 ans ; Indonésie, 27 ans ; Inde, 25 ans.

Rapide balayage des pays qui font actuellement l’actualité :

  • Syrie, Libye, Maroc, Égypte, Algérie, Tunisie : entre 21 et 28 ans ;
  • Mali : moins de 17 ans !

Deux évidences (entre autres) :

  • Les pays ayant les âges moyens les plus bas sont les plus pauvres et les moins démocratiques ;
  • Il y a une corrélation évidente entre le risque de révolte de la population et son âge moyen. Plus un pays est… (je vous laisse continuer)

Sur ce dernier point, signalons que l’âge moyen de la France en 1789 était aux alentours de 17 ans pour environ 26 millions d’habitants : autant dire que le risque d’une nouvelle révolution française est quasi-nul…

Mais bon : Impossible n’est pas français !

Prochain rendez-vous : La manif pour tous le 24 mars et n’oubliez pas vos rameaux !

Arnaud de Lamberticourt

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement