Décès de sa Majesté la Reine Anne de Roumanie le 1er août 2016

Toujours très discrète et bienveillante, l'ancienne reine de Roumanie est décédée lundi 1er août à l'âge de 92 ans, dans un hôpital de la ville suisse de Morges, au bord du lac Léman. L'ex-souveraine vivait depuis 2004 à Aubonne (canton de Vaud) avec son époux, l'ancien roi Michel 1er. Elle sera inhumée à Curter De Arges, dans le centre de la Roumanie, où reposent les anciens souverains du pays indique un communiqué de la famille royale.

Début mars, le roi Michel, 94 ans, a annoncé son retrait de la vie publique après que son médecin lui eut diagnostiqué un cancer et une leucémie.

La famille royale de Roumanie, dans son communiqué, fait part de sa douleur. La reine Anne de Roumanie s'est éteinte à 13 h 45. Selon la tradition, la reine devrait être exposée durant un jour dans le hall d'honneur du château de Peles, puis pour un jour dans la salle du trône du Palais royal de Bucarest.

Née le 18 septembre 1923 à Paris du prince René de Bourbon-Parme (1894-1962) et de la princesse Marguerite du Danemark (1895-1992), Anne de Bourbon Parme (en roumain Ana de Bourbon-Parma), est princesse de Parme. Le duché de Parme et de Plaisance est un ancien Etat italien dont la ville de Parme était la capitale. Sa devise est : " Que les ennemis tremblent car la Vierge protège Parme."

La Maison de Bourbon-Parme (issue des Capétiens en ligne masculine et légitime mais héritière de la dynastie des Farnèse), a également donné plusieurs grands-ducs de Luxembourg ainsi que diverses souverains aux pays de l'Europe catholique et orthodoxe. Descendant de Louis XIV, elle compte également, parmi ses ancêtres, le roi des Français Louis-Philippe 1er, par sa grand-mère maternelle, la princesse Marie d'Orléans. Ayant vingt-trois oncles et tantes du côté paternel, elle est, entre autres, la nièce de l'impératrice Zita d'Autriche, de la grande Duchesse Charlotte de Luxembourg et du roi Ferdinand 1er de Bulgarie.

En 1948, la princesse Anne épouse le roi déchu Michel 1er de Roumanie (1921). Le couple a cinq filles :

  • Margareta (1949), prétendante au trône de Roumanie
  • Elena (1950), princesse héritière de Roumanie
  • Irina (1953), princesse de Roumanie
  • Sofia (1957), princesse de Roumanie
  • Maria (1964), princesse de Roumanie

La princesse Anne passe son enfance en France. En 1939, sa famille fuit les Nazis et se réfugie en Espagne puis au Portugal et enfin aux Etats-Unis d'Amérique. En 1943, elle rejoint les forces libres (FFL). Elle sert en Algérie, en Italie, au Luxembourg et en Allemagne, et reçoit la Croix de guerre.

En novembre 1947, Anne rencontre le roi Michel 1er de Roumanie lors du mariage de la princesse Elisabeth (future reine du Royaume-Uni) et de Philip Mounbatten. Mais leur chemin s'interrompt provisoirement peu de temps après. Le roi Michel repart pour la Roumanie où les communistes le forcent à abdiquer le 30 décembre suivant.

La princesse Anne et le Roi Michel se marient peu après, le 10 juin 1948, à Athènes, à l'invitation du roi Pal 1er, oncle du roi déchu.

Après leur mariage, ils vivent d'abord à la villa Sparta, près de Florence, en Italie, maison appartenant à la mère du roi, la reine-mère Hélène. En 1949, ils partent à Lausanne, puis s' installent en Angleterre en 1950 : d'abord dans le Hampshire puis dans le Hertfordshire où ils élèvent des poulets et ouvrent une boutique de menuiserie. En 1956, ils retournent en Suisse où le roi signe un contrat avec une compagnie d'aviation. La famille s'installe ensuite à Versoix. En 1959, l'ex-souverain crée une nouvelle société : "Métravel" qui vend des biens d'équipement, sans grand succès.

Le couple royal vit discrètement avec ses 5 filles jusqu'en 1989. La chute de Ceaucescu ramène la famille royale roumaine dans l'actualité. L'ex-souverain essaie de rentrer en Roumanie deux fois (les 12 avril 1990 et 25 décembre 1990), mais il est expulsé à chaque fois par ordre du gouvernement roumain. Du 25 au 27 avril 1992, le roi Michel et la reine Anne sont autorisés à séjourner en Roumanie mais l'accueil trop chaleureux de la population déplait au gouvernement qui interdit à l'ancien souverain de séjourner dans son pays de 1992 à 1997.

A partir de 1993, la reine Anne se rend plusieurs fois en Roumanie en qualité de représentante de son époux.

En 1997, son passeport roumain est rendu à l'ex-roi Michel et le gouvernement roumain le charge d'une mission diplomatique dans 7 monarchies européennes pour favoriser l'entrée de la Roumanie dans l'OTAN. En juin 2001, le parlement roumain vote la loi sur le statut des anciens chefs de l'Etat, ce qui permet d'attribuer une résidence officielle à l'ex-roi ( le palais Elisabeta à Bucarest, construit en 1937 pour sa tante, la princesse Elisabeth de Roumanie, et une maigre pension.

2001 est une année faste pour les anciens souverains puisque le domaine royal de Savarsi est restitué à l'ancien roi Michel le 1er juin. Depuis, les anciens souverains partagent leur vie entre leur résidence roumaine et leur résidence suisse à Aubonne. N'étant pas régnante, SAR Ana est restée de rite catholique romain.

Eric Muth

Commentaires  

#4 Lizot 12-08-2016 13:34
Toutes mes condoléances à la famille Royale de Roumanie, et de France et au peuple de Roumanie
Elle est maintenant à côté de Dieu
Reposez en paix votre Majestée
Citer
#3 Benoît Legendre 06-08-2016 00:25
Une triste nouvelle complètement occultée par nos lamentables media aux ordres... Qu'elle repose en paix, car même si elle n'a pas régné effectivement, nul doute qu'elle ait donné tout son temps et toute son énergie au service du peuple roumain.

Dona eis requiem, Domine !
Citer
#2 Pascal Le Hen 05-08-2016 15:05
Merci, trois jours après sa disparition, d'enfin l'annoncer. Événement pourtant rare : une Reine d'Europe, française de surcroît, s’était éteinte.
La Roumanie, qui n'est pas une monarchie, a été bien plus prompte à vouloir honorer son souvenir : avant la mise en ligne de cet article, son gouvernement décrétait le 13 août, date de ses funérailles, journée de deuil national.
Le président de Asociatia Romania Franta Amicale France Roumanie
Citer
#1 PELLIER Dominique 05-08-2016 08:01
Je m'associe au chagrin de la famille royale de Roumanie, en Sa majesté la Reine Anne, nous perdons une parente. Elle est près de Dieu
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement