Coutellia défend le patrimoine en organisant sa 26ème Edition du Salon International du Couteau d'Art et de Tradition

Coutellia revient les 14 et 15 mai 2016 à Thiers. Le Salon international du couteau d'art et de tradition s'agrandit encore. Mais il sera surtout préfacé par les Rencontres Mondiales de la Coutellerie. 30 villes ou bassins couteliers de la planète, sont invités à se retrouver autour d'un programme de débats, visites, convention d'affaires en amont du Salon.

Coutellia est donc fin prêt à accueillir la 26ème Edition du Salon international du Couteau d'art et de tradition, qui aura lieu les 14 et 15 mai à Thiers, et s'annonce comme inédite. D'abord, la surface d'exposition a été agrandie, passant de trois à quatre halls. Sur les 2000 mètres carrés d'exposition que comptera l'évènement, deux halls seront dédiés aux créations coutelières haut de gamme, un troisième sera une nouvelle fois consacré aux couteaux anciens et un nouveau quatrième hall sera exclusivement destiné aux fournisseurs de matières premières de la filière coutelière.

L'évènement international se veut donc véritablement à l'image de Thiers, c'est-à-dire, un bassin économique et de tradition intégré. Au total, les afficionados des fines lames pourront donc rencontrer 200 exposants venus d'une vingtaine de pays.

" Thiers, c'est avant tout 8 siècles d'histoire consacrés à la fabrication coutelière qui ont fait de cette ville auvergnate, la capitale mondiale dans son domaine d'activité. C'est une belle fenêtre médiatique pour notre profession." témoigne Jean-Pierre Treille, président de Coutellia.

Rencontres Mondiales de la Coutellerie Thiers Meetings. Le Salon sera certes complété d'un village coutelier, avec un espace forge, un atelier montage de couteaux. Et des visites possibles des musées en centre-ville. Mais surtout préfacé par les Rencontres Mondiales de la coutellerie qui se tiendront du 12 au 15 mai 2016. Cet évènement qui n'existe nulle part à cette échelle, aura pour vocation d'être réédité tous les ans, afin de devenir une référence. Mais aussi de permettre des flux commerciaux importants pour les différentes villes coutelières, y compris pour le bassin de Thiers qui s'est fixé pour ambition d'être reconnu comme la référence incontournable dans le domaine de la coutellerie sur ses compétences artistiques et technologiques. Ces rencontres baptisées " Thiers Meetings For World Cutlery Capitals " revêtiront trois dimensions :

1. Contribuer au rayonnement de la filière sur le plan international.

2. Assurer la compétitivité au plan national.

3. Contribuer au développement économique et à l'emploi en Auvergne.

Cette démarche, fruit d'une ambition collective, est portée par l'ensemble des acteurs régionaux de la coutellerie, à savoir les PME/PMI, les associations représentatives de la filière, les chambres consulaires, les acteurs institutionnels et les collectivités locales. Tous ayant ainsi décidé de faire du bassin thiernois, un atout au service de l'économie, un levier de croissance et d'innovation.

Pacte d'engagement : ces rencontres s'inscrivent dans un pacte d'engagement signé par tous les partenaires de filière coutelière (confrérie le Thiers, fédération française de la coutellerie, Esprit de Thiers), aux côtés du Conseil régional d'Auvergne, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, la CCI et la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Puy-de-Dôme, Thiers Communauté et la ville de Thiers.

Conclu pour une période de 3 ans, il marque la volonté historique de ses signataires, de promouvoir la filière coutelière thiernoise et de répondre aux besoins des territoires et des acteurs économiques de celle-ci. Indéniablement, avec les Rencontres Mondiales et Coutellia, Thiers conjugue et multiplie ses forces pour devenir une marque internationale reconnue.

Petit historique:   Les Thiernois arborent fièrement sept siècles d'histoire coutelière. Si les origines de la coutellerie remonteraient au 13ème Siècle, c'est au 15ème que l'on dénombre sur les premiers registres d'impôts une trentaine de  couteliers à Thiers. Ils seront 200 un siècle plus tard. Pourtant rien ne prédestinait la cité auvergnate à cette spécialisation. Il n'y a a sur place ni mine de fer ou d'acier, ni carrières de meules.

Mais il y a la Durolle, rivière torrentueuse qui va fournir durant des siècles, l'énergie nécessaire aux moulins et aux usines des couteliers, mais aussi il y a la formidable obstination d'une population installée sur un sol ingrat.

Dès le 17ème Siècle, les couteaux de Thiers s'exportent vers l'Espagne et l'Italie et jusqu'au Levant. Au 19ème Siècle, la coutellerie va connaître un essor phénoménal jusqu'à employer plus de 20.000 personnes. Grâce à une organisation du travail performante basée sur la parcellisation, les thiernois vont être en mesure de produire et de fournir massivement les quincailleries grossistes de France et de Navarre et même plus loin encore.

Aujourd'hui l'activité coutelière a évolué. Des restructurations se sont opérées. La mécanisation et l'automatisation remplacent la " culture coutelière " traditionnelle, tassent les effectifs et modifient le profil des emplois: le professionnel doté d'un savoir-faire manuel est supplanté par la machine et son mécanicien. Le nombre d'entreprises, artisans compris, est passé à moins de 100. A côté des producteurs directs de couteaux (couteaux de cuisine, couteaux professionnels, couteaux et couverts de tables, couteaux fermants, articles de cave), Cette profession fait travailler des sous-traitants. Près de 70 entreprises spécialisées dans la forge, le découpage, le traitement thermique, la transformation des matières plastiques, l'emballage, et des fournisseurs travaillent en partie ou en totalité pour la coutellerie. Les effectifs employés ont fondu sous les effets de la productivité et de la concurrence. La coutellerie pure fait travailler aujourd'hui moins de 2000 personnes.

Du couteau fermant aux couteaux professionnels, des couverts de table à la platerie, 70%  des couteaux fabriqués en France sont issus du bassin de Thiers et 20% de la production locale est exportée hors de nos frontières, notamment aux Etats-Unis et dans les pays d'Europe. La cité coutelière mérite bien son titre de Capitale Européenne de la Coutellerie.

Eric Muth

Pratique:

Salle polyvalente " Jo Cognet ", ZI du Breuil à Thiers

Autoroute A 72 ( sortie Thiers-ouest). SNCF, aéroport de Clermont-Ferrand à 20mn.

Horaires d'ouverture:

Ouvert sans interruption: le samedi de 9H à 18H, et le dimanche de 10H à 18H.

Tarifs:

Incluant l'entrée au Salon, animations, entrée au Musée de la Coutellerie: journée : 10 euros/ pers. (gratuit pour les enfants  de moins de 15 ans.)

Week-End : 15 euros/pers.

Groupe (à partir de 10 pers.) : 5 euros/ pers. la journée

Contact exposant:

Fabrice Delpeuch : 04 73 43 43 87

Géraldine Murat : 04 73 51 66 59

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement