Le 7 Février 2016, spectacle musical " Les Elisabéthines " dans le Marais

400 ans après leur arrivée à Paris, dans le Marais, L'Eglise Sainte-Elisabeth à Paris, propose un spectacle musical en l'honneur des Elisabéthines, ce sont 176 ans de spiritualité franciscaine dans le quartier du Temple. L'Eglise Sainte-Elisabeth-de-Hongrie, Notre-Dame-de-Pitié n'est autre que la chapelle du couvent de religieuses du Tiers-Ordre franciscain, appelées Les Dames de Sainte-Elisabeth.

En 1615, les deux premières dames de Sainte Elisabeth arrivaient à Paris. De 1628 à 1631 elles firent construire leur couvent et l'actuelle Eglise pendant 175 ans, 300 religieuses, pour la plupart filles de la noblesse de robe, ont vécu et prié en ces lieux. Vivant en clôture, elles n'ont pas cependant, elles n’ont pas cependant, échappé aux évènements qui se déroulaient dans le siècle. Un spectacle conçu par Dominique Sabourdin-Perrin (texte) et Hilaire Vallier (musique), d'après l'ouvrage " Les Dames de Sainte-Elisabeth " de Dominique Sabourdin-Perrin, publié en 2014 aux éditions l'Harmattan.

L'Eglise Sainte-Elisabeth, dans le Marais, appartenait anciennement à un monastère désormais disparu, et l'auteur s'est intéressé à ce lieu oublié et aux trois cents religieuses, découvrant que la plupart de ces femmes appartenaient aux plus grandes familles du Parlement et de la municipalité de Paris. : " Ce lieu de notre arrondissement, fort prisé des membres les plus importants du Parlement de Paris, des ministres de Louis XIV, des financiers de notre quartier, dont certaines rues portent le nom, a été complètement oublié des ouvrages concernant Paris. Pourtant s'y sont déroulées des cérémonies importantes sous le patronage de Saint François de Sales et Saint Vincent de Paul " souligne l'auteur

Plusieurs chanceliers de France y sont même inhumés, Madame de Sévigné n'a pas manqué de les relater. En cet endroit les reines, Marie de Médicis et Anne d’Autriche, une favorite royale, Madame du Barry, des chanceliers de France, Séguier, Voysin, des écrivains, des peintres, Charles Le Brun, des hommes d'Eglise de grande renommée, tels Bérulle, Condren sont venus prier, travailler.

Ce livre fait sortir ces religieuses de l'anonymat et interroge le lecteur sur les raisons qui ont fait disparaître ce monastère de l'espace urbain et de l'histoire de Paris. Un ouvrage en fait pour mieux comprendre ce devoir de mémoire en musique présenté dimanche 7 février 2016.

Une intimité également ressentie dans la préface de ce livre " Les Dames de Sainte Elisabeth " par M. Le Curé Snoëk : " Si vous passez dans l'Eglise Sainte Elisabeth, tôt le matin ou le soir, vous entendrez peut-être quelques personnes psalmodier l'office, et si vous avez un peu de chance vous verrez peut-être le chœur occupé par des hommes vêtus de la coule noire frappée de la croix de Malte blanche. Ils succèdent depuis  la Révolution aux religieuses élisabéthines qui depuis 1628 jusqu'au 29 Août 1792 ont chanté l'office dans leur Eglise construite spécialement pour elles par la Reine Anne d'Autriche.

Au programme de ce spectacle musical exceptionnel : Te Deum : texte sans doute finalisé à la fin du IVème Siècle - Plain-chant parisien. Missel parisien de 1755.

Prose de dédicace : texte d'Adam de Saint-Victor, préchantre de la cathédrale Notre-Dame de Paris (c. 1112-1192) - musique d'Etienne-Pierre Munier d'Haudimont (c. 1730-1803), maître de chapelle des églises parisiennes des Saints-Innocents (1765), de Saint-Germain l'Auxerrois (1773) et de Saint-Jacques-de-la-Boucherie (1791). Selon la tradition parisienne, les versets impairs sont " chantés " à l'orgue.

Litanies - plain chant parisien tiré du processionnal de Mgr de Vintimille ( éditions de 1778).

Stabat Mater pour des religieuses (H15), séquence de Jacopone da Todi (1230-1306) - musique de Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)...

Complainte des religieuses - sur l'air de la marseillaise - texte écrit et chanté par les élisabéthines à la sortie de leur clôture...

Eric Muth

Programme complet et renseignements :

www.sainteelisabethdehongrie.com

Dimanche 7 Février à 15H

Eglise Sainte-Elisabeth, 195, rue du Temple. 75003 Paris

Direction musicale : Hilaire Vallier

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement