Mon frère porte la kippa, mais pas Hollande !

Louis-Jean vit à Marseille et n’a jamais eu de problèmes à propos du port de la kippa (qu’il porte – sans être juif -  par provocation dans certaines circonstances et pour apporter son soutien). Il faut dire que ce n’est pas un chétif que l’on peut mettre à terre d’un coup de poing. Il pratique les sports de combat, c’est un dur,  qui a déjà eu des problèmes. Après avoir reçu un jour un crachat d’un arabe, il a réagi violemment ! À Marseille, il faut le reconnaître les arabes crachent souvent en l’air comme ils le faisaient à Alger. C’est une mode, une coutume, une habitude, pour dire que ces arabes venus d’Algérie ont gardé leur mode de vie et que personne n’ose leur dire que c’est incorrect, que ça ne se fait pas. On m’avait déjà mise en garde contre cette détestable habitude mais comme ça ne mettait jamais arrivé, j’y croyais pour les quartiers défavorisés, pas pour la rue Grignan, une rue de bijoutiers, de banques et d’avocats. J’ai fait un bond en arrière à temps et croyez-le ou non, j’ai pensé au Christ qui a subi ces crachats et l’humiliation qu’il a dû en ressentir. Effroyable sensation !

À Marseille donc, un enseignant juif a été agressé par un barbare avec une machette. Il portait la kippa et se désignait ainsi à son bourreau. Il reste actuellement très traumatisé. Marseille est pourtant une ville où se côtoyaient hier les trois religions, sans problème. Mais depuis que François Hollande a déclaré en 2012 qu’il assurait la sécurité, la paix, le bien vivre ensemble, la vie a changé. Elle est devenue en grande partie à cause de lui - qui ne règle pas le problème du chômage entre autres - une terre de conflits. Le laxisme s’étale partout comme le chiendent. Il a tout fait pour qu’il y règne détestation en voulant changer les codes et peut-être continuer à détruire la France, qu’il n’aime pas et qu’il ne sait pas gouverner. On tangue à droite, on tangue à gauche, on cherche un cap, on annonce des lois et on en fait d’autres et si le chômage ne peut diminuer, c’est tout simplement parce que la confiance n’existe pas. Les patrons ont besoin de stabilité, de calme, pas de changement juridique permanent. On ne sait jamais où on va et je pense que même Emmanuel Macron, le seul qui connaisse bien son secteur, commence à douter de la réussite.

L’État doit assurer la sécurité des Français et encore plus celle des minorités, ce qu’il ne fait pas si on s’en réfère aux attentats subis en 2015. Il n’avait même pas été ministre ce François Hollande, il ne sait rien de la vie de ses concitoyens, il ne sait rien de leur administration. Il ne marche pas dans les rues. Il n’a aucune expérience de la vie au quotidien. Il peut certes apporter des croissants à sa Julie sur un scooter casqué, mais cette « prouesse amoureuse » n’a rien à voir avec la conduite d’un État. Elle est tout simplement scandaleuse, indigne d’un chef d’état, c’est du jamais vu.

Les représentants nationaux des juifs français sont bien embarrassés pour prodiguer des conseils : « vous gardez la kippa et vous vous exposez », « vous l’enlevez et vous commencez à perdre un doigt, demain, ce sera la main, après le bras et après la vie ». Abdiquer sur un seul point et c’est montrer sa faiblesse. Quand je passe devant une synagogue ou une école juive, je suis révoltée de voir tant de militaires. La France est bien en guerre puisqu’on y voit des militaires armés sur son terrain, même si des bombes ne tombent pas.

Contre  «les juifs, les croisés (nous chrétiens) et les apostats (les musulmans qui refusent l’intégrisme) », les terroristes ont déclaré leur vraie motivation, la haine mortelle pour qui ne pense pas comme eux. Soixante-dix ans après la fin de la guerre, des juifs sont obligés de se cacher ? On va où ? « L’incroyable régression induite par le terrorisme islamiste, au-delà de l’horreur suscitée par ses crimes, a quelque chose de glaçant ». Il existe pourtant un pacte bi séculaire entre la République et la communauté juive. L’émancipation fut décidée pendant la Révolution. Si François Hollande avait été à la hauteur de son statut, il aurait porté symboliquement une kippa au moins une journée pour le soutien à nos frères juifs. Aurait-on oublié que Jésus est né juif, d’une famille juive ? Quand les valeurs républicaines et la laïcité sont contestées (autrement dit le respect de toutes les religions), le désordre national ne va pas tarder à apparaître. Si le port de la kippa devient un sujet d’interrogation, le foulard islamique en est un autre, bien trop visible, puisqu’à Marseille.  Il suffit de sillonner les rues pour se rendre compte que cette ville est plus musulmane que n’importe quelle autre ville en France. Je trouve cela détestable, mais n’y peux rien, ce qui l’est encore plus.  En réaction à cette appartenance musulmane, je porte une croix chrétienne si visible qu’on la voit de loin.

Ne rêvons pas pour François Hollande à la naissance d’une légende. Rappelons celle qui pendant la Seconde Guerre mondiale fit du roi Christian X un héros et qui circule encore en dehors du Danemark. Ce roi aurait porté l’étoile juive en public pour montrer sa sympathie avec la cause juive. Nous n’avons pas la chance d’avoir un Président courageux, un exemple pour notre jeunesse et un réconfort pour les autres…

Solange Strimon

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

11/05 | 3ème Pèlerinage légitimiste au Puy