L'Abbaye de Clairvaux fête ses 900 ans en 2015 et retrouve son âme

Entrez dans l'Histoire, sous l'impulsion du département de l'Aube en Champagne, de l'Etat (ministère de la Culture et de la Communication) et de l'Association Renaissance de l'abbaye de Clairvaux. L'événement inscrit au calendrier des commémorations nationales mobilise de nombreux acteurs : collectivités, partenaires touristiques, associatifs Clairvaux 2015.

L'abbaye de Clairvaux en 2015 entre donc dans l'histoire, puisque l'abbaye cistercienne célèbre les 900 ans de sa fondation par le futur Saint Bernard. Cet événement est inscrit au rang des commémorations nationales. Précipitez-vous pour une visite inédite de l'abbaye, dès le mois de juin, expositions, événements à Troyes du 5 juin au 15 novembre, éditions, colloques, conférences, spectacles, randonnées...

La visite de Clairvaux ne laisse pas insensible, le volume et la pureté des espaces intérieurs dégagent une sensation de "temps long", exacerbée par les vestiges de l'ancienne prison. Ce labyrinthe de murs et d'espaces conserve aujourd'hui une double identité, et porte les traces du passage, et des moines, et des détenus. Ce nouveau parcours inédit permet aux visiteurs de (re)découvrir une des pièces maîtresses de l'abbaye : le réfectoire des moines et la chapelle des prisonniers (XVIIIème) dévoile toute sa splendeur après presque deux années de restauration (réfectoire transformé en chapelle pour les détenus au XIXème siècle).

Petit historique : cette salle de 500 m², édifiée en 1774 lors de la reconstruction de l'abbaye dans un style plus au goût de l'époque, le réfectoire des moines - chapelle des prisonniers, illustre la rupture radicale avec la sobriété prêchée par Saint Bernard.

Murs des plafonds décorés de lambris en bois, de médaillons en stuc et de peintures sur bois.

Sols pavé de pierres blondes avec cabochons en marbre noir.

Après la menace de ruine, le réfectoire des moines - chapelle des prisonniers, retrouve toute sa beauté et sa volupté

Visite également du bâtiment des Convers, seul vestige de l'abbaye médiévale du XIIème siècle. Le bâtiment des convers (XIIème siècle) est un modèle d'architecture cistercienne, témoin de la perfection voulue par Bernard.

Le bâtiment des convers est un symbole de la pureté cistercienne, avec ses 74 mètres de long (14 travées à l'origine, 3 nefs par niveau). C'est l'un des plus grands bâtiments cisterciens existant en France. Très lumineux, il symbolise la pureté et la sobriété des origines de l'ordre cistercien. Une austérité imposée par Saint Bernard, qui voulait que "rien ne détourne l'oeil de l'idée de Dieu".

Aujourd'hui, son excellente acoustique en fait un espace privilégié pour les concerts. Le festival de musique classique et contemporaine "Ombres et lumières" y est d'ailleurs organisé chaque année depuis 2004. Cette année il aura lieu du 25 au 27 septembre 2015 avec le 25 à 20h30, un récital du grand pianiste François-René Duchable, avec la participation d'Alain Carré, récitant et adaptation. Au programme : "Là où bat mon âme" Textes de Villon, Verlaine, Claudel etc. ainsi que des textes des détenus de la prison. Musiques de Bach, Beethoven et Chopin. 

L'Association Renaissance de l'abbaye de Clairvaux s'est donnée pour mission de :

- faire connaître l'histoire et le patrimoine de l'abbaye cistercienne de Clairvaux.

- enrichir les connaissances historiques et scientifiques sur Clairvaux et les Cisterciens.

- favoriser l'accès au patrimoine culturel pour tous. Faire de Clairvaux un levier du développement culturel, touristique et économique du territoire.

Eric Muth

Pour en savoir plus : www.abbayedeclairvaux.com

Tél : 0325275255 Courriel :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan