Tout va bien !

François Gabart vient de battre le record du Vendée Globe, avec un tour du monde à la voile en 78 jours. Les Français, heureux habitants d’un pays doté de plus de 3 000 kilomètres de côtes, ont un rapport particulier à la mer et l’ovationne. Ce dimanche, les deux perfusions d’informations du Français moyen (BFM et iTélé) ne parlaient que de ça, au point d’irriter nos amis pro mariage gay qui marchaient de Denfert-Rochereau à la place de la Bastille sur twitter. Et lorsque ce sujet viendra sur les écrans, ce sera pour une énième polémique des chiffres entre police et organisateurs. Les pro et anti se battent pour savoir qui a rassemblé le plus largement ; personne ne sait où finira la surenchère. Il y a quelques jours, c’était au sujet de Florence Cassez que la polémique enflait, pour savoir qui en avait fait le plus pour elle de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande.
 
Outre la vraie légitimité des acclamations populaires pour notre nouvel héros des mers, la somme des heures consacrées à des non-sujets est inacceptable.
 
Inacceptable car la dette écrase la France, à hauteur de plus de 1 800 milliards d’euros (soit 90 % du PIB, presque 30 000 euros par Français).
 
Inacceptable car le chômage concerne des millions de Français, que l’avenir de la jeunesse est bien assombri par une perspective d’avenir peu réjouissante.
 
Inacceptable parce que nous comptons parmi nos compatriotes des hommes et des femmes qui vivent chaque jour la peur de l’agression.
 
Malheureusement, le rabat-joie a le mauvais rôle et le gris sombre ne fait pas vendre. Alors, continuons à spéculer sur les humeurs de nos joueurs de foot, c’est tellement plus douillet.
 
Julien Ferréol

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan