Sculpture « le vagin de la Reine » à Versailles » : que comptez-vous faire ?

A partir du 9 juin, l' « artiste » britannique Anish Kapoor présentera un ensemble d'installations monumentales dans le château royal de Versailles et ses jardins. Une fois de plus (une fois de trop ?) l’art contemporain s’invite dans l’une des plus splendides œuvres de l’Occident.

La création majestueuse d’André Le Nôtre, Louis Le Vau, Jules Hardouin-Mansart et Charles Le Brun va ainsi se trouver souillée par un énième enfant de l’art moderniste. Souillée ? Oui,  car, des mots de artiste, son Dirty Corner est censé représenter « le vagin de la reine qui prend le pouvoir » (sic). Pas d’erreur, les codes de l’art moderniste sont respectés : absurdité, inesthétisme, vulgarité.

On pourrait tenter longuement et vainement de discuter avec l’artiste pour le sensibiliser à la beauté de la femme, à l’intimité de son corps qui ne mérite pas d’être détournée. On pourrait le sensibiliser à l’art du Beau tel que l’humanité l’a recherché et travaillé depuis la nuit des temps jusqu’au début du XXe siècle. Cela est certes notre devoir, mais non l’objet de cet article.

Qu’un petit microcosme de la société s’amuse à produire, exposer, admirer et acheter des créations dites « contemporaines », relève de son droit. Il y a des galeries, voire des musées pour cela, où le visiteur entre en faisant le choix de ce qu’il vient voir. Avec cette exposition dans les jardins de Versailles, nous sommes dans un tout autre registre : on impose aux visiteurs d’un lieu magnifique la vue d’une création laide dans sa réalisation et choquante dans sa signification. Entre parenthèses, le fait que la réalisation diffère de la signification et que le visiteur non informé ne puisse pas accéder à cette signification tend à prouver que l’art contemporain confine à l’autisme. Mais c’est un autre sujet (quoique).

Revenons au cœur du sujet. Peut-on avoir une haute idée de la France, de son génie, de sa culture, peut-on aimer le Beau et vouloir défendre l’art tout en permettant qu’il soit défiguré ? Qui donc des responsables politiques ou culturels osera émettre le souhait qu’on respecte Versailles, ses créateurs et ses visiteurs ?

L’équipe de Vexilla Galliae interpelle donc plus particulièrement Madame Catherine Pégard, en sa qualité de présidente de l’Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, Madame Fleur Pellerin en sa qualité de ministre de la culture avec cette simple question : que comptez-vous faire pour que le château royal de Versailles soit respecté ?

Pierre Ardent

Commentaires  

#13 Redon Claudine 04-07-2015 17:48
Cette corne d'abondance , puisque "Corne" il y a, n'a pas plus sa place dans le parc que les autres oeuvres du même acabit..A ceux qui déclarent, "Ceux qui n'aiment pas , n'y vont pas", je réponds "Et celui qui fait presque le tour du monde pour voir Versailles et imaginer une atmosphère XVIIe siècle, parce que c'est ce qui intéresse la majorité des visiteurs lorsqu'ils vont à Versailles, moi y compris..Que les "Artistes" se trouvent des galeries appropriées..Ma is serait ce que ces galeries risquent d'être trop peu visitées..A Versailles, c'est vue obligatoire et forcée pour ceux qui ne peuvent remettre leur visite..Liberté , liberté chérie, où est tu ?
Citer
#12 cril17 09-06-2015 11:22
Je lis :
" Je pense que des détracteurs de l'art moderne ont voulu salir son nom, ce qui n'est pas à leur honneur. .../..."

« Vagin de la Reine » à Versailles : le commissaire de l’expo rétropédale et Canal + adore "
http://www.ndf.fr/nos-breves/05-06-2015/vagin-de-la-reine-a-versailles-le-commissaire-de-lexpo-retro-pedale-et-canal-adore#.VXavaUaS8d1

Pour Le Figaro, Anish Kapoor … a déclenché le scandale à Versailles en osant mettre au jour le souterrain de l’inconscient au cœur du domaine royal.

En six oeuvres , sir Anish Kapoor bouleverse la symétrie parfaite des lieux et y crée un désordre surnaturel et romantique.
.../...
=======
Pour un autre regard :

Le château de Versailles pour tous le 8 juin 2015 à partir de 16 h, avec une question pour Anish Kapoor ![ MAJ 08/06]

http://cril17.info/
Citer
#11 Solange 07-06-2015 10:12
article passé par erreur dans celui du Panthéon

L'artiste est passé sur la 3, entre autres chaines, et a confirmé qu'il n'était nullement responsable de cette dérive médiatique concernant ce qui peut être un coquillage, une corne d'abondance ou autre. Je pense que des détracteurs de l'art moderne ont voulu salir son nom, ce qui n'est pas à leur honneur. Les amoureux de cet art - qui ne connaissaient peut-être pas Versailles - découvrent ainsi le château et ses jardins et l'histoire. Si grâce à cette exposition, touristes et parisiens (re)découvrent ce lieu, ne nous en plaignons pas. Rien de vulgaire, rien de grossier, des matières extraordinairem ent belles et un bel esprit de découverte. Personne n'est obligé d'aller voir cette expo. Mais en parler sans l'avoir vue est très malhonnête et indigne de notre média, qui semble vouloir rester dans le passé. La beauté existe dans le classique et dans le contemporain.
Citer
#10 Dominique 04-06-2015 21:22
Le suicide de l’art fait partie du suicide français. Comme le disait Mao : « Sans destruction, pas de reconstruction possible. » Nous assistons à la destruction de la France par la république, destruction de notre souveraineté, destruction de notre identité, destruction de nos entreprises (nous apprenons ce soir, 4 juin, dans le JT de 20 h le rachat de Findus, entreprise boulonnaise, par les anglo-saxons qui délocaliseront probablement en Allemagne), destruction du Vrai, du Beau, du Bien par l’art. Parallèlement, nous voyons Louis XX faire six discours en Bretagne et son cousin, Sa Majesté le Roi Philippe VI d’Espagne parler à la tribune de l’Assemblée nationale http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/direct-regardez-le-discours-du-roi-d-espagne-devant-l-assemblee-nationale_934077.html et être ovationné par tous les groupes politiques parlementaires et les ministres, c’est comme si le pouvoir républicain usé savait qu’il allait dans le mur, était conscient de voir les royalistes s’accroître de manière exponentielle et qu’il préparait les Français au retour du Roi de France, le seul salut de la France. Dans la « Nouvelle République », les journalistes titraient au mois de mai « La passion des Français pour la Royauté ». Patience, royalistes, notre jour viendra ! Continuons à nous battre sans relâche !
Citer
#9 Solange 04-06-2015 20:59
Stop aux bêtises et à la propagation de n'importe quoi ! que vous n'aimiez pas le style contemporain ne justifie pas votre jugement !
Anish Kapoor est un sculpteur Anglais né en 1954 à Bombay en Inde. Il vit et travaille à Londres, appartient à une double tradition qui intègre le renouveau de la sculpture anglaise aux formes et à la mythologie de l'Inde. Je ne sais qui a eu l'idée saugrenue de ce titre, qui n'a rien à voir avec "LA CORNE D'ABONDANCE", le vrai titre de cette oeuvre.
j'ai honte de ce déferlement sans rapport avec la réalité.
Citer
#8 Morineau 04-06-2015 08:03
La République,faut e d'avoir une grande ambition culturelle pour la société française se complait dans la provocation et le vulgaire.
Citer
#7 Paillard 03-06-2015 23:47
Ce n'est plus possible ! On ne peut pas continuer comme ça... c'est décidément la dictature du mauvais goût.
Citer
#6 Chantal de Thoury 03-06-2015 14:07
On est très loin de la mandorle chrétienne.
S'il avait présenté par exemple les enfants de Marie Antoinette dans une mandorle portée par la Reine, On aurait pu avoir certainement une très belle oeuvre. mais les soi disant artistes contemporains sont d'une extrême pauvreté artistique effrayante.et ceux qui admirent "leurs oeuvres" ont vraiment comme disait de son vivant ma belle- mère des goûts de "chiotte"
Nota : le mot chiotte était avant que les préciosités de Mademoiselle de Scudery ne viennent éjecter celui ci de notre bonne langue française le mot exact usité pour désigner les lieux affectés aux fonctions d'évacuation digestive.
Donc en bonne française je continue à l'employer sans complexes.
Citer
#5 vidal jacqueline 03-06-2015 12:02
Rien ! Ces deux bonnes femmes ne ferons RIEN! Elles ont des ordres ( comme tout le gouvernement d'ailleurs) et vont obéir à ces ordres iniques destinés à salir le plus beau palais du monde, que le monde nous envie! Versailles gêne...Cette perfection, symbole de la Royauté, de la pureté de la fleur de lys, gêne les valets de la Gueuse et ceusses qui sont incapables de concevoir et de réaliser une telle merveille...fra nçaise, entièrement française, ce qui ajoute à la détestation dont elle est l'objet. Quant au "dégueulasse" "vagin de la reine", cela veut tout dire. Serait-ce encore Marie Antoinette que l'on veut salir? Mais ils ont déjà perdu la bataille et ne le savent pas. Vive le Roi !
Citer
#4 heraklius 03-06-2015 09:53
Je pense que c'est la dernière polémique à la mode... Deux choses : Kapoor n'est pas le premier a voir son œuvre installée à Versailles. Il y a déjà eu Koons, Murakami et Vasconselos entre autre... D'autre part cela m'étonnerais beaucoup que l'artiste est publiquement expliqué que son œuvre était le vagin de la reine car connaissant l'aéropage de Versailles comme je le connais ça ne serait pas passé. Lors de l'expo Vasconselos l'artiste avait souhaité faire figurer une ouvre représentant un lustre fait de tampons hygiénique et cela n'a pas été accepté...
Après, on pense ce qu'on veut de l'œuvre présenté et du cadre, personnellement je n'apprécie pas mais c'est une histoire de gout !
En tout cas j'ai bien l'impression que c'est un nouveau piège a cons...
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement