Marie-Antoinette telle qu'ils l'ont vue par Evelyne Lever. Jeudi 4 Juin 2015 à 18h30 à la Chapelle expiatoire

A Paris, au cœur de la capitale, à deux pas des grands boulevards, une chapelle commémore le souvenir de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Un lieu chargé d'histoire. Et du 21 mai au 24 septembre 2015, organise une série de conférences et colloque sur le thème : Histoires et Mémoires de la Révolution et de la Restauration.

" Marie-Antoinette, telle qu'ils l'ont vue : témoignages et confidences sur la Reine " par Evelyne Lever, historienne et chercheur au CNRS, est la deuxième conférence de ce cycle. Vexilla annoncera les autres au moment opportun.

Témoignages, lettres, rapports secrets, souvenirs, confidences concernant  Marie-Antoinette, tout est déjà dit dans l'ouvrage d'Evelyne Lever, paru aux Editions Omnibus. Et sa conférence s'annonce d'ores et déjà passionnante en levant le voile sur beaucoup d'inepties et de mensonges colportés. D'ailleurs Marie-Antoinette en son temps ne confiait-elle pas : " L'épreuve vous fait comprendre qui vous êtes ".

Et si Marie-Antoinette n'était pas seulement la Souveraine frivole tant décriée ? C'est ce que cette conférence tentera d'élucider. Elle est une icône universelle, dans le même temps, elle reste sans doute la Femme la plus vilipendée de l'Histoire. La conférence d'Evelyne Lever aura au moins le mérite de redonner une nouvelle lecture, grâce à un ensemble de documents issus d'archives pour mieux connaître la Reine Marie-Antoinette, de son arrivée, adolescente, à la Cour de France, jusqu'à la prisonnière humiliée.

Evelyne Lever, spécialiste incontestée du personnage a recherché, sélectionné et agencé des témoignages pour leur faire dire ce qu'ils cachent. Par exemple les plus grandes fausses rumeurs sur Marie-Antoinette : " Marie-Antoinette a été accusée de collectionner les amants et de donner au roi des bâtards et non des enfants légitimes. On l'a accusée de dilapider les deniers de l'Etats. Elle a certes beaucoup dépensé ; ses dépenses étaient voyantes, mais n'étaient qu'une goutte d'eau dans la monarchie en 1789. On l'a accusée de trahir la France au profit de l'Autriche. Elle a en effet tenté de défendre les intérêts de sa famille d'origine en de multiples occasions, mais Louis XVI s'est toujours opposé à ses demandes. Enfin lorsque la Révolution a éclaté, elle s'est mise à défendre coûte que coûte la monarchie absolue. Pour les uns elle a trahi, pour les autres elle a voulu sauver le régime. Ce sont deux logiques irréductibles qui s'opposent "

Eric Muth

Chapelle expiatoire

29, rue Pasquier - Paris 8ème

Tarifs : 5,50 euros - gratuit pour les jeunes de moins de 26 ans ressortissant de l'Union européenne ou titulaire d'un titre de séjour/ Visa longue durée.

Durée de la conférence : Une heure, suivie d'un temps convivial de dédicaces. Renseignements/ Réservations au 0142653580.  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le nombre de places étant limité, il est prudent de réserver par courriel.

Commentaires  

#2 Dominique 29-05-2015 12:13
Vilipendée, Marie-Antoinett e ? Certes, mais par des « Français » qui ne sont pas des Français, car propager la haine de nos Rois et de nos Reines, c’est propager la haine de soi par le biais de mensonges. « Qui abaisse, disait Antoine de Saint Exupéry qui était royaliste, c’est qu’il est bas. » (Citadelle) Même petite, je n’ai jamais cru les mensonges colportés par ce peuple qui est devenu haineux, régicide, catholicide et génocidaire depuis 1789 et qui est indigne de porter le nom de Français, car quand on est français, on respecte ses Rois et ses Reines, et on ne déverse pas de calomnies sur eux, on les protège contre la calomnie, surtout quand on doit obéir au Décalogue et ne pas faire de faux témoignages. Merci à Evelyne Lever de dénoncer ces mensonges et de prouver qu’ils sont faux. Honte à l’Éducation nationale, honte aux écoles dites catholiques, honte à tous les faux historiens qui ont répandu dans les cerveaux influençables de nos enfants tous ces outrages afin de détourner par la ruse leurs sentiments de la Monarchie ! Semper fidelis.
Citer
#1 PELLIER Dominique 29-05-2015 07:59
Comme notre regretté roi Louis XVI, Marie-Antoinett e, notre reine, nous est très inconnue. Nul n'est parfait, mais il est facile à la révolution, comme à la république de salir ce qui ne les servent pas. Il faut pardonner comme Christ a pardonné à ses bourreaux sur la Croix
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement