L'Impératrice Zita ou la Lumière de Dieu

" Votre âme passait à travers votre regard " disait d'elle un vieux moine de l'Abbaye de Solesmes qui la connaissait bien. L'association pour la Béatification de l'Impératrice Zita d'Autriche organise une messe en souvenir de l'Impératrice Zita d'Autriche, née Princesse de Bourbon Parme en l'Eglise Sainte Elisabeth de Hongrie (195, rue du Temple. 3ème arrondissement de Paris. Métro République :

Mercredi 6 Mai 2015 à 19 heures

A l'initiative d'Elisabeth Montfort, secrétaire générale de l'association pour la Béatification de l'Impératrice Zita. Son petit-fils l'Archiduc Rudolf D'Autriche, fils de l'Archiduc Charles Louis, sera présent. Il précisait déjà, lors d'une conférence sur Zita : " Ce qui m'a toujours impressionné chez ma grand-mère, c'est sa sérénité due à son abandon total à la Divine Providence, à son obéissance à l'enseignement de l'Eglise, ainsi qu'à sa recherche constante de la volonté de Dieu, afin de s'y soumettre le mieux possible ".

Zita (1892-1989), fut aux côtés de son mari le Bienheureux empereur Charles (1887-1922) la dernière souveraine d'Autriche-Hongrie entre 1916 et 1918. La cause de la béatification de l'Impératrice fut introduite en 2009. Elle aurait pu connaître la gloire, comme la célèbre Impératrice Sissi, mais Zita de Habsbourg, dernière impératrice d'Autriche, eut un destin à l'opposé de celle qui l'avait précédé sur le trône. Après seulement deux de règne en pleine guerre mondiale, elle subit la calomnie, l'exil et la pauvreté. En prise directe avec l'histoire, l'impératrice a su faire face aux difficultés, gardant le cap sans se plaindre et surtout sans en vouloir à ceux qui avaient causé sa chute.

Unie à son mari, Zita n'avait-elle pas déclaré lors de leur couronnement : " Rien n'est aussi noble aux yeux de Dieu que changer en sourires les larmes d'un enfant ". Alors elle se donne totalement aux orphelins, aux malades, aux blessés, sur les traces de Sainte Elisabeth de Hongrie. Et chez eux, non seulement leur vie est simple, mais même austère. Ils se mortifient pour aider les autres, se privent pour donner plus largement.

L'impératrice Zita était ouverte et sensible au bien et à la miséricorde. Toute sa vie elle a montré à tout le monde la vérité de Dieu. Cette Femme très pieuse, qui vécut de terribles épreuves sans jamais se plaindre, son mari meurt à 34 ans, c'était l'amour de sa vie. Et puis il lui faut élever ses huit enfants. 

Cette vérité de Dieu, elle alla la puiser au monastère bénédictin Sainte-Cécile de Solesmes en devenant oblate en 1926. Elle y fit de très nombreux séjours, c’était sa seconde famille au point de vouloir y entrer comme moniale. Mais ses enfants avaient trop besoin d'elle comme pilier de la famille.

Charles et Zita ont toujours été réceptif à la présence de Dieu, et Elisabeth Montfort raconte : " Sur le point de mourir, à quelques instants de sa mort, Charles d'Autriche a dit à Zita ' Je t'aime infiniment, nous nous retrouverons au ciel dans le Cœur de Jésus ', et cette phrase a longtemps été pour moi très curieuse, un peu comme un mystère. Parce qu’on peut la comprendre quand toi tu seras au ciel nous nous retrouverons. Mais je pense que ce n'est pas seulement cela. Ce que voulait dire Charles d'Autriche : Chaque jour nous nous retrouverons dans le cœur de Jésus, moi au ciel toi ici bas dans la prière nous nous retrouverons dans le cœur de Jésus.

La veille de leur mariage, ils se font tous les deux une promesse, celle de s'aider l'un et l'autre à aller au Ciel. Cet hommage à l'impératrice Zita d'Autriche se terminera par une prière pour demander la béatification de la Servante de Dieu, reine de Hongrie et mère de famille.

L'association pour la béatification et canonisation de l'impératrice et reine Zita a été créée le 28 janvier et déclarée à la sous-préfecture de la Flèche le 16 février 2009. Son président est Jean Sévilla, historien et journaliste.

Les buts de l'Association consistent à prier et œuvrer pour la sanctification des couples et familles dans le monde moderne. Promouvoir la cause de béatification et canonisation de la Servante de Dieu Zita par l'Eglise catholique.

Diffuser par tout moyen de communication la connaissance de la vie et l'œuvre de l'impératrice.

Organiser, une fois l'an, une journée de prière pour l'accomplissement des buts.

Œuvrer en tant qu'acteur pour l'enquête diocésaine et devant la Congrégation des Causes des Saints.

L'Association organise un voyage exceptionnel : Un pèlerinage en Bavière-Autriche-Suisse, sur les traces de Zita d'Autriche et Benoit XVI. Du 13 au 23 Juillet 2015. L'organisateur est l'Abbé Cyrille Debris.

Eric Muth 

Pour en savoir plus :

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : www.beatification-imperatrice-zita.org

Commentaires  

#4 Benoît Legendre 06-05-2015 23:55
Je n'ai pas oublié la retransmission exceptionnelle sur notre télévision des funérailles de l'Impératrice et Reine à Vienne (en 1989 donc) avec tout le cérémonial traditionnel, respecté jusqu'à la porte du couvent des Capucins où reposent les Habsbourg-Lorra ine, c'était grandiose ! Il y avait à cette époque en Autriche un gouvernement de gauche (le socialiste Bruno Kreisky en était le chancelier, je crois)qui avait fait preuve en cette circonstance d'une ouverture d'esprit et d'un respect envers une de leurs impératrices dont ferait bien de s'inspirer nos pauvres présidents normaux et premier ministre flambard... Peut-on imaginer un instant les cendres de Charles X accueillies avec respect et dignité par nos gouvernants pour être réinhumées à St Denis auprès de nos rois ? Allons, ne rêvons pas, et je pense après tout qu'il vaut mieux que Charles X repose encore là-bas, en Slovénie...
Saluons la mémoire de Zita et son bienheureux mari Charles, grands et authentiques chrétiens !
Vive le roi !
Citer
#3 Montplaisir 05-05-2015 14:54
Magnifique article. Bravo !
Citer
#2 Chantal de Thoury 05-05-2015 11:50
Dieu à donné à la France par l'Autriche la Saine et peut être à l'heure de sa mort Sainte, Reine Marie Antoinette d'Autriche
IL a donné à l'Autriche en retour cette Sainte Princesse issue de la famille royale de France capétienne et Bourbon: Zita, Princesse de France descendante de Louis XIV.
Citer
#1 PELLIER Dominique 05-05-2015 07:54
Je le disais hier pour la regrettée Grande Duchesse du Luxembourg (regrettée des siens), Sa Majesté l'Impératrice Zita n'a pas cessé d'aimer Son Autriche comme son époux et surtout... D'aimer Dieu avec Qui elle est désormais.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement